Powered by X-Recherche

Le site photo de Jean-Jacques MILAN

Annales  -  Alimentation, boissons, malbouffe

---ooo000ooo---

Voir également :

Agriculture

Santé

Plantes médicinales

 

 

9 septembre 2016 -  Légumes bio : « Trop cher pour moi »  >>>>>

Texte d'une fidèle lectrice adressé à l'auteur :

« Cher Éric, Je suis accro à vos lettres !!! Je mets en application tous vos conseils et je vois la différence. Mais je commence à me demander si la santé n’est pas réservée aux riches. Mon budget étant très serré, je ne peux pas me permettre d’acheter tous mes produits bio. Et je ne parle même pas des compléments alimentaires. Tout ça est trop cher pour moi. Si vous avez le moindre conseil à me donner, je suis preneuse ! Merci de me lire, S. L. ».

 

26 juillet 2018 -  Les jus de fruits pires que le coca ?!  >>>>>

Les jus de fruits passent pour des aliments santé.

Ça se comprend dans la mesure où ils contiennent le mot « fruit ».

Néanmoins… ce que beaucoup de personnes ne réalisent pas, c’est que les jus de fruits sont bourrés de sucre fructose – naturel, certes, mais avec une composition chimique proche du sucre de table (le saccharose).

C’est pourquoi les jus de fruits sont parfois plus sucrés et caloriques que les sodas (Coca, Sprite). Cette information est parue dans la revue The Lancet [1].

Si cette information est nouvelle pour vous, il n’y a pas de quoi avoir honte : Depuis des générations, les autorités sanitaires nous enseignent que le petit déjeuner idéal est composé de pain, d’un yaourt et d’un jus de fruits… Et que les autorités incluent les jus de fruits parmi les 5 fruits et légumes par jour !

 

29 mai 2019 -  Aliments ultratransformés : de quoi parle-t-on ?  >>>>>

... Enfin, la troisième transition nutritionnelle a eu lieu dans les années 1980, avec le passage des aliments industriels aux aliments ultratransformés. Cette étape traduit une artificialisation croissante de notre alimentation : les aliments contiennent de plus en plus d’ingrédients ou d’additifs artificiels.

Cette dernière transition est concomitante de l’explosion des prévalences de maladies chroniques et la stagnation – voire parfois la baisse –

de l’espérance de vie en bonne santé (qui est aujourd’hui, en moyenne, de 63 ans en France).

 

15 octobre 2019 -  L'alimentation n'est pas une marchandise comme les autres  >>>>>

L’alimentation est à l’agenda international depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale. La Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 proclame, sans ambiguïtés, dans son article 25, le droit à l’alimentation. Ce droit est réitéré et précisé en 1966 dans le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels. Les Nations unies lui dédient en 2015 un des Objectifs de développement durable : l’élimination de la faim d’ici 2030.

Et pourtant, près d’un milliard de personnes, soit une personne sur neuf, souffre de malnutrition.

 

 

7 novembre 2019 -  HONTE !!  L’agroalimentaire vu de l'intérieur, intoxication ?  Christophe Brusset en direct sur Thinkerview  (vidéo, 3 h 4 min 39)  >>>>>

Parmi les commentaires :

- Beaucoup de gens se doutent depuis longtemps qu'il ne faut pas acheter des produits transformés par l'industrie agroalimentaire et les reportages sur le sujet foisonnent ces dernières années. Mais ce monsieur de par son expérience est capable de nous donner des explications précises pour mieux appréhender le problèmes. Merci de l'avoir invité, ce fut très instructif.

- Je savais qu'on bouffait de la merde mais pas à ce point là !!!

 

17 décembre 2019 -  E 171 (dioxyde de titane) : pour une interdiction européenne !  >>>>> ; >>>>>

Aujourd’hui, 17 décembre 2019, 14 députés Verts Belges, Luxembourgeois et Français appellent la Commissaire européenne à la santé Stella Kyriakides à interdire l’ajout de dioxyde de titane dans les produits vendus en Europe en raison des risques pour la santé.

Le dioxyde de titane ou E171, est un additif alimentaire en partie composé de nanoparticules de dioxyde de titane utilisé principalement dans les aliments tels que les confiseries, les gâteaux, les glaces ou encore les biscuits. Ce dernier ne remplit qu’une fonction esthétique dans la production de ces aliments et ne présente aucun avantage nutritionnel.

 

5 janvier 2020 -  HONTE !!  Aspartame, les dangers du faux sucre  >>>>>

Dès ses débuts, l’aspartame a semé le doute chez les scientifiques. Aux USA, il a fallu 16 ans de lobbying forcené du fabricant, auprès de la FDA, la puissante administration qui autorise la mise sur le marché des médicaments et des aliments, avant que l’aspartame puisse être disposé dans les rayons des supermarchés américains.

L’administration a beaucoup hésité. Elle d’abord autorisé le produit. Puis, elle l’a suspendu en 1974. Certains scientifiques affirmaient que l’aspartame était cancérigène.

 

 9 janvier 2020 -  J'hésite encore avec le bio (c'est vraiment trop cher)  >>>>>

Osons un parallèle : les mannequins des magazines, visages lisses, corps trafiqués, sourires inexistants, perfection factice, ressemblent à s’y méprendre aux… légumes des supermarchés : eux aussi sont « tout beau tout propre », rien qui dépasse, une belle couleur éclatante, mais là non plus rien de vrai, d’authentique, rien de vivant.  

 

24 janvier 2020 -  C'est gras, c'est bon, et c'est sain !  >>>>>

Vous connaissez le proverbe : « calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose » [en fait citation attribuée à Francis Bacon]. Eh bien il arrive que ce quelque chose devienne si énorme avec le temps, qu’il soit presque impossible de rétablir la vérité.

C’est ce qui est arrivé avec l’histoire du gras dans l’alimentation. Le docteur Vincent Reliquet a raconté dans la revue Révolution Santé comment, sur la base des études falsifiées du scientifique américain Ancel Keys1, on a fabriqué de toute pièce un lien entre consommation de graisse alimentaire et mortalité.

 

30 janvier 2020 -  HONTE !!  Guerre du camembert : les industriels jettent le masque  >>>>>

Alors qu'un accord avec les défenseurs du lait cru avait abouti, instituant deux AOP, le groupe Lactalis et ses complices refusent au dernier moment de voter l'adoption du nouveau cahier des charges de l'appellation d'origine.

 

 

15 mars 2020 La preuve par trois : ça fermente dans nos assiettes  >>>>>

Depuis des milliers d’années, l’homme s’appuie sur un monde invisible pour produire des aliments comme la bière, le vin, le fromage ou encore le chocolat.

 

Sans la domestication des micro-organismes, nous n’aurions ni pain, ni vin, ni fromage, ni saucisson

 

18 mai 2020 -  Créons une sécurité sociale de l'alimentation pour enrayer la faim  >>>>>

En France, nous peinons encore à mettre à l’abri de la faim. Les auteurs de cette tribune proposent donc la mise en place d’une sécurité sociale de l’alimentation, pour plus d’équité sociale, pour transformer notre modèle agricole et prendre ainsi soin de l’environnement.

 

7 juin 2020 -  Mangez des fleurs !  >>>>>

Les êtres humains, on le sait, étaient à l’origine “chasseurs-cueilleurs”.

Sans congélateurs ni conserves, nous connaissions si bien les plantes que nous parvenions à nous en nourrir toute l’année.

Dès le plus jeune âge, les enfants participaient aux cueillettes. Il nous en reste des traces si j’en juge par la rapidité avec laquelle leurs petits doigts cueillent les fraises, les cerises, les groseilles, mûres et myrtilles, dans mon jardin…

Nous mangions des fruits, des racines, des feuilles, certaines plantes entières mais aussi… des fleurs.

 

11 juin 2020 -  Pourquoi notre santé et celle de la planète se jouent dans nos assiettes  >>>>>

La crise sanitaire mondiale provoquée ces derniers mois par le Covid-19 est symptomatique des interconnexions entre santé humaine, animale et environnement dans un contexte de mondialisation. Elle s’inscrit dans une période – depuis la fin du XXe siècle – d’accélération des phénomènes d’émergences épidémiques, qui a fait naître des courants de pensée proposant des approches intégrées de la santé.

 

14 juin 2020 -  BON À SAVOIR :  Complètement rincé  [on parle du riz]  >>>>>

Cette lettre, j’aurais dû vous l’écrire il y a trois mois, au moment où les paquets de riz disparaissaient des rayons des grandes surfaces pour, peut-être, remplir votre chariot. Mais les conseils que je vais vous donner maintenant resteront valables… à chaque fois que vous vous préparerez du riz.

Le riz pose deux gros problèmes en termes de santé, dont les populations asiatiques, grandes consommatrices de riz, souffrent pourtant très peu, simplement en le rinçant. Nous, nous n’avons pas ce réflexe. Je vais vous expliquer pourquoi vous devriez l’acquérir, et pourquoi c’est important pour votre santé, et… votre poids !

 

17 juin 2020 -  Une nouvelle enquête qui analyse les résultats des contrôles sanitaires de l'eau du robinet réalisés par les agences régionales de santé  >>>>>

Générations Futures a publié le 17 juin 2020 une nouvelle enquête qui analyse les résultats des contrôles sanitaires de l’eau du robinet réalisés

par les agences régionales de santé.

 

19 juin 2020 -  Le business des eaux en bouteille (et ses conséquences sur notre santé)  >>>>>

Malgré des réglementations strictes, l’eau du robinet contient des dizaines de substances toxiques qui peuvent avoir, sur le long terme, de graves effets sur notre santé.

C’est pour cette raison que de nombreuses personnes préfèrent acheter de l’eau en bouteille au supermarché. L’eau en bouteille est-elle une alternative sûre à celle du robinet ? Est-il plus sain d’acheter votre eau au supermarché ? Le prix plus élevé est-il justifié ? C’est ce que nous allons voir ensemble aujourd’hui.

 

20 juin 2020 -  Filtres à eau : solution miracle ou arnaque ?  >>>>>

Si vous faites un tour sur Internet, vous découvrirez des centaines de modèles de filtres à eau. Il y en a pour tous les budgets : de la simple carafe filtrante au système ultra-sophistiqué à plusieurs milliers d’euros.

Difficile de s’y retrouver dans cette jungle de produits à la qualité et aux prix très variables… Avant de vous jeter sur l’un de ces appareils, je vous conseille de lire ce qui suit. Vous verrez qu’ils ne sont pas toujours aussi performants que ce qu’on nous dit et que le coût n’est pas forcément un gage de qualité.

 

  • 23 juin 2020 -  HONTE !!  Les aliments « ultratransformés » sont aussi très mauvais pour la planète  >>>>>

Le concept d’aliments ultratransformés, devenu familier depuis son introduction par Carlos Monteiro (chercheur en nutrition et santé publique à l’université de Sao Paulo) en 2009-2010, a depuis fait l’objet de nombreux articles montrant leur impact négatif sur la santé des consommateurs. En bref, les aliments ultra-transformés sont caractérisés par la présence d’ingrédients et/ou additifs « cosmétiques » (purifiés et/ou de synthèse) pour modifier – souvent exacerber – goût, couleur, arôme et texture]. Mais il faut aussi souligner l’impact plus global de la production et de la consommation de ces produits.

 

26 juin 2020 -  Vous avez forcément avalé des nanomatériaux dont on ne connaît pas les risques  >>>>>

Ces composés sont incorporés dans de très nombreux aliments. L'Anses a beau alerter sur leur potentielle dangerosité, les travaux qui devraient être menés pour en avoir le cœur net ne le sont pas.

 

1er juillet 2020 -  HONTE !!  Les autorités sanitaires minorent la contamination aux pesticides de l'eau du robinet   >>>>>

En l’espace de quelques jours, deux associations, Nous voulons des coquelicots et Générations futures, ont lancé l’alerte sur la qualité de l’eau du robinet, polluée par les pesticides et leurs dérivés. Les associations appellent les autorités sanitaires à chercher ces substances toxiques, ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui. Et rappellent que l’eau en bouteille n’est pas la solution.

 

3 septembre 2020 -  HONTE !!  Nouveaux OGM : le gouvernement rechigne à les encadrer malgré une décision de justice.

Nous continuons de consommer des aliments génétiquement modifiés sans le savoir. Le gouvernement français n’a toujours pas publié le décret qui doit encadrer les variétés rendues tolérantes aux herbicides, en dépit de la décision du Conseil d’État.  >>>>>

 

4 septembre 2020 -  PÉTITION !!  La prochaine pandémie est-elle dans notre assiette ?  >>>>>

L'élevage industriel pourrait-il contribuer à la prochaine pandémie ? Il entraîne une déforestation massive, décime les habitats de nombreuses espèces sauvages, et avec la pollution de l'air et de l'eau qu’il engendre, met en danger de mort les personnes vulnérables.

Les élevages intensifs sont des lieux de multiplication de bactéries, de virus et de maladies qui menacent la santé humaine. La taille des élevages, avec tant d’animaux enfermés, très proches génétiquement, leur rythme de croissance élevé et l’affaiblissement de leur système immunitaire, augmentent le risque que des maladies se propagent chez les animaux, mutent et soient ensuite transmises aux humains.

En continuant à surconsommer des produits issus de l’élevage industriel, soi-disant à « bas coûts », on risque de le payer cher!

 

8 septembre 2020 -  HONTE !!  Distribuer de la mal-bouffe aux pauvres tout en défiscalisant : les dérives de l’aide alimentaire  >>>>>

L’aide alimentaire, dont dépendent des millions de personnes en France, repose sur un vaste système de défiscalisation encourageant la surproduction. Pire, certaines grandes surfaces se débarrassent de denrées inutilisables auprès d’associations caritatives, tout en bénéficiant de réductions d’impôts.

 

8 septembre 2020 -  HONTE !!  Comment l’industrie agroalimentaire a intoxiqué mon enfance #1 : les “céréales”  >>>>>

L’industrie agroalimentaire n’est pas dirigée par des enfants de cœur, on le sait désormais tous. D’abord parce que leur business est très polluant – les 10 plus grands groupes agro-alimentaires émettent à eux seuls plus de gaz à effet de serre (ce truc qui grille notre planète à petit feu) que la Norvège, la Suède, le Danemark et la Finlande réunis, selon un rapport de l’ONG Oxfam International. Ensuite, parce qu’ils maltraitent les animaux, que cela soit à travers l’élevage ou l’atteinte que leur agriculture productiviste provoque chez les animaux sauvages. Enfin, parce que leurs produits maltraitent nos corps en modifiant nos habitudes alimentaires. L’obésité est devenue un problème mondial, non pas parce que les millions de gens qui en sont victimes « ne se bougent pas assez », mais parce que le sucre est devenu omniprésent dans les produits sans saveur qu’une dizaine de groupes multinationaux nous vendent à moindre coût, tout en s’assurant de confortables marges.

 

10 septembre 2020 -  HONTE !!  Comment l'industrie agroalimentaire a intoxiqué mon enfance #2 : les jus de fruits  >>>>>

En 1998, alors que l’équipe de France remporte la Coupe du monde, un autre champion français, pas dans le foot mais dans l’agroalimentaire, lance un nouveau produit : le Danao. A grand renfort de publicité, le groupe Danone lance une marque de boisson complètement délirante, composée à la fois de lait et de jus de fruit. Combo gagnant de ce qu’il y a de meilleur sur terre. C’est du moins ce que laisse entendre la publicité qui met en scène le mélange harmonieux des deux liquides au sein d’une vague lactée. En France, on n’a pas de pétrole mais on a des tas de producteurs de lait payés une misère, et il faut bien écouler ce stock.

 

13 septembre 2020 -  HONTE !!  Comment l’industrie agroalimentaire a intoxiqué mon enfance #3 : les légumes de la cantine  >>>>>

« Mais pourquoi les gens ne mangent-ils pas des légumes enfin ! Faut pas s’étonner de prendre du poids ensuite ! ». Ce genre de propos, nous l’avons tous déjà entendu. Il provient de gens qui, comme moi, ont désormais un rapport enchanté aux légumes, parce qu’ils savent cuisiner, qu’on cuisine pour eux (bonjour les riches), ou qu’ils ont fait leur reconversion en bio. Et ils ne comprennent pas du tout pourquoi tout le monde ne salive pas comme eux devant une betterave, une courgette ou, pour les plus radicaux d’entre eux, un choux de Bruxelles.

 

15 septembre 2020 -  HONTE !!  Bio : les 7 vérités qui dérangent (les industriels préféreraient que vous les ignoriez)  >>>>>

Quand vous achetez un produit avec le logo AB (et/ou Eurofeuille), voici les garanties que vous avez par rapport à un produit issu de l’agriculture conventionnelle :

- Pour les végétaux : absence d’OGM et de pesticides (dans une certaine mesure)

- Pour les animaux : accès en plein air, nourriture sans pesticides et sans OGM, traitements vétérinaires et médicamenteux réduits au strict minimum et réservés aux 

  cas d’urgence.

- En théorie, les éleveurs sont tenus de limiter le transport des animaux et d’assurer un minimum d’espace vital à chaque animal…

Notez tout de même que le label autorise les exploitations dites « mixtes », où il est possible de cultiver ou d’élever du bétail en conventionnel et en bio à la fois.

C’est sûr que c’est déjà mieux qu’un produit sans label, mais ça reste tout de même très basique et cela peut vite conduire à des dérives industrielles, que j’aimerais vous présenter ci-dessous.

 

18 septembre 2020 -  HONTE !!  Comment l'industrie agroalimentaire a intoxiqué mon enfance #4 : les yaourts  >>>>>

En 1996, le groupe Yoplait remporte un succès d’estime avec sa publicité devenue depuis iconique « T’as craché dans ton Yop ». Le célèbre yaourt à boire ne vient pas d’être inventé, mais la stratégie publicitaire qui l’accompagne dans les années 90 le propulse comme produit phare pour la jeunesse. On s’est mis à manger tellement de yaourts dans les années 90-2000 qu’on se demanderait presque si ce ne fut pas une façon de compenser la fin du Parti communiste et le début de la vaste période blasante que fut « l’alternance », de Mitterrand à Macron. A la maison, il n’y avait pas un repas qui se terminait sans son yaourt.

 

20 septembre 2020 -  Faut-il arrêter de manger bio ?  >>>>>

La filière bio ne vaut-elle pas mieux que l’approche conventionnelle ? Ne serait-ce qu’un gros coup marketing ?

Mais ne baissez pas les bras. Tout n’est pas perdu.

D’abord le bio a de vrais avantages sur le conventionnel. Par rapport aux produits chimiques, c’est « moins pire » que le non-bio, car vous limitez tout de même votre exposition aux pesticides, dont on connaît aujourd’hui les effets néfastes sur notre santé, notamment sur :

- le cancer

- les maladies cardiovasculaires

- le diabète...

Des études ont d’ailleurs prouvé que les personnes qui consomment bio sont en meilleure santé. Le journal anglais Environmental Health, dans une étude de 2017, a même montré l’intérêt de cette alimentation pour lutter contre l’antibiorésistance, augmenter la mémoire au travail et le développement cognitif de l’enfant et même pour lutter contre les maladies chroniques.

 

 

14 octobre 2020 -  Les aliments ultra-transformés font vieillir vos cellules, selon une nouvelle étude  >>>>>

Les personnes qui mangent beaucoup d’aliments industriels ont beaucoup plus de risque de présenter des modifications de leurs chromosomes liées au vieillissement, selon une nouvelle étude parue dans la revue American Journal of Clinical Nutrition

 

 

3 novembre 2020 -  HONTE !!  Deux ans après la promulgation de la loi EGalim, ses ambitions sont définitivement enterrées !  >>>>>

Deux ans après l’adoption de la loi EGalim, un collectif de 28 syndicats et associations publie un bilan dont le constat d’échec est sans appel : la quasi-totalité des indicateurs est au rouge et des reculs sont à noter. Presque aucune des ambitions et bonnes intentions déclarées en grande pompe n’ont été suivies d’effet.