Le site photo de Jean-Jacques MILAN

Annales  -  Climat

---ooo000ooo---

Descripteurs

 

Voir aussi :  -  Biodiversité  -  Écologie en général  -  Politique  -  Pollution, déchets, recyclage  -  Transports  -

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Convention citoyenne sur le climat  ==============================

 

 

3 avril 2021 -  HONTE !!  Sans parole à l’Assemblée, les députés écolos débattent de la loi Climat sur Twitch

Une dizaine de députés écologistes, faute d’appartenir à un groupe parlementaire, sont privés de temps de parole durant l’examen du projet de loi Climat. Ils débattent donc du texte sur la plateforme de vidéos en direct Twitch, avec des invités scientifiques, associatifs, et avec les internautes.

« On a énormément de choses à dire sur le texte de la loi Climat. Puisqu’on ne peut pas les dire au sein des institutions, on a trouvé cette façon de faire. »

https://reporterre.net/Sans-parole-a-l-Assemblee-les-deputes-ecolos-debattent-de-la-loi-Climat-sur-Twitch?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=nl_quotidienne

avec une petite vidéo de 33 s fort édifiante.

 

 

31 mars 2021 -  HONTE !!  Reporterre  >>>>>

Convention pour le climat : seules 10 % des propositions ont été reprises par le gouvernement

Que sont devenues les 149 propositions de la Convention citoyenne, alors que la loi Climat est en cours d’examen à l’Assemblée ? Reporterre a enquêté sur chaque réponse du gouvernement. Résultat : seules 15 propositions ont été retranscrites. Le détail en infographie, secteur par secteur.

Droit dans son costard, le président de la République l’assurait. C’était sa promesse de départ : « Ce qui sortira de cette Convention, je m’y engage, sera soumis sans filtre soit au vote du Parlement, soit à référendum, soit à application réglementaire directe », annonçait Emmanuel Macron en avril 2019, juste avant le lancement de cette expérience démocratique inédite.

Deux ans plus tard, alors que le projet de loi Climat est en cours d’examen à l’Assemblée nationale, le retour au réel est âpre. Le gouvernement a anéanti le travail réalisé par les membres de la Convention citoyenne. Son texte de loi qui devait concrétiser leurs propositions a été vidé de sa substance ; une réponse à l’image de la politique environnementale d’Emmanuel Macron qui, comme Reporterre le révélait dans une précédente enquête, se traduit par 89 mesures négatives prises depuis 2017.

 

 

29 mars 2021 -  HONTE !!  Loi climat : le gouvernement veut repeindre en vert l’industrie minière

Avec sa « loi climat », le gouvernement entend aussi réformer le code minier, qui date de Napoléon 1er. La promesse affichée – soumettre une industrie très polluante aux exigences écologiques – risque, une fois de plus, de ne pas être tenue...

Dix-sept ans après la fermeture de la dernière mine de charbon en France, va-t-on rouvrir des mines d’or, d’étain, de tungstène ou de lithium pour pouvoir fabriquer nos smartphones, construire nos éoliennes et rouler en voiture électrique ? Chaque année, des entreprises déposent des demandes de permis de recherche dans le Limousin, en Bretagne ou en Occitanie. Pour le gouvernement, certaines matières premières cachées sous nos pieds pourraient même devenir le fer de lance d’une reconquête industrielle. Et permettre à notre pays de réduire ses importations de métaux.

https://www.bastamag.net/loi-climat-et-resilience-code-minier-greenwashing-convention-climat-industrie-miniere-montagne-d-or

 

 

 

 

13 mars 2021 -  HONTE !!  Reporterre  >>>>>

Loi Climat : la majorité écrase le débat

La crainte de l’opposition était fondée. Le 18 février, la présidente de la commission Laurence Maillart-Méhaignerie prévenait que « si des amendements devaient reprendre des propositions de la Convention citoyenne pour le climat sans présenter de lien, même indirect, avec le dispositif des articles du projet de loi […], ils seraient considérés comme irrecevables sur le fondement de l’article 45 de la Constitution​ ». Cet article 45 permet, selon l’appréciation de la majorité, de déclarer des amendements « irrecevables » car considérés comme sans lien avec le projet de loi.

Une semaine après le début de l’examen de la loi Climat par la commission spéciale, la menace est mise à exécution, à une échelle inédite. Le 10 mars, soit trois jours après le commencement des débats, 32 % des 5 129 amendements avaient été traités par la commission et 44 % d’entre eux étaient déclarés irrecevables. Un taux d’irrecevabilité « extraordinaire », selon Paula Forteza, ancienne députée LREM qui a rejoint début 2020 l’éphémère groupe parlementaire Écologie démocratie et solidarité, « bien supérieur aux autres grands textes de lois ».

 

 

28 février 2021 -  HONTE !!  La Convention citoyenne pour le climat étrille le projet de loi du gouvernement  huffingtonpost  >>>>>

Alors que les citoyens devaient noter la "prise en compte" de leurs propositions par le gouvernement, ils jugent que le texte manque d'ambition.

Un nouveau désaveu pour le gouvernement. Ce dimanche 28 février pour son ultime session, la Convention citoyenne pour le climat a jugé très sévèrement la “prise en compte” de ses propositions par le gouvernement, qui n’a jamais obtenu la moyenne lors d’une série de votes sur les six grands thèmes de mesures. Plutôt embarrassant lorsqu’on se souvient que le texte devait justement être basé sur les travaux de la Convention. 

 

 

18 février 2021 -  HONTE !!  Citoyens manipulés ou incompétents, fanatisme vert : guérilla médiatique contre la Convention climat   Basta Mag  >>>>>

L’offensive des industriels contre les propositions de la Convention climat s’est accompagnée d’une véritable guerre des mots pour décrédibiliser les « citoyens » à coups de tribunes, de comparaisons parfois indignes, et de faux experts sur les plateaux télévisés.

Différentes stratégies ont été mises en œuvre contre les propositions de la convention citoyenne sur le climat. Nos quatre précédents volets à relire :
- Comment les lobbys industriels ont saboté les réformes voulues par les citoyens de la Convention climat
- Promesse d’un avion vert et défense de la liberté : la stratégie du secteur aérien pour contrer toute régulation
- Réseaux sociaux, manipulations, « astroturfing » : comment les lobbys industriels avancent masqués
- La mouvance libertarienne s’installe en France pour dénigrer toute transition écologique

 

 

13 février 2021 -  HONTE !!  Pour défendre son action climatique, le gouvernement s’offre les services d’un cabinet de conseil international  Reporterre  >>>>>

Pour évaluer les conséquences du projet de loi Climat sur les émissions de gaz à effet de serre, le gouvernement a sollicité Boston Consulting Group, un cabinet de conseil en affaires avec le CAC40. Des députés et des syndicalistes s’inquiètent de potentiels conflits d’intérêts et se demandent pourquoi le Haut Conseil pour le climat n’a pas été mandaté.

 

 

11 février 2021 - HONTE !!  Macron, grand gagnant de la Convention citoyenne pour le climat ?  Reporterre  >>>>>

Alors que la Convention citoyen

ne pour le climat approche de son épilogue et que ses propositions sont une à une sabordées, l’initiative apparaît de plus en plus clairement comme une stratégie gouvernementale victorieuse pour éluder la question climatique et gagner du temps.

 

 

 

10 février 2021 -  HONTE !!  Convention citoyenne pour le climat : une trahison en béton  Télérama  >>>>>

Réduction des émissions de CO2, interdiction des vols intérieurs courts, taxation sur les engrais chimiques… Censé reprendre “sans filtre” les propositions des cent cinquante citoyens de la Convention Climat, le projet de loi présenté ce mercredi les aseptise, voire les enterre.

Dans son interview sur Brut, le 4 décembre dernier, Emmanuel Macron avait martelé qu’il ne faisait pas « des lois pour dans dix ans mais pour aujourd’hui ». En découvrant le projet de loi issu de la Convention citoyenne pour le climat présenté ce mercredi en Conseil des ministres avant d’être discuté fin mars par le Parlement, on ne peut que lui donner raison. Ce projet a tellement réduit la voilure que les cent cinquante citoyens de la Convention climat lui avaient donnée qu’on ne peut que s’incliner devant la détermination du président de la République, et du gouvernement de Jean Castex, à satisfaire les intérêts immédiats des industries polluantes des secteurs du transport, des grandes surfaces, de l’agrochimie et de la publicité. Leurs demandes pressantes, leur lobbying assidu, ont donc été entendus, comme le montre la récente enquête de l’Observatoire des multinationales.

 

 

8 février 2021 -  HONTE !!  Les lobbies ont saboté la Convention citoyenne pour le climat  Reporterre  >>>>>

Automobile, aérien, agrochimie... « Les industriels ont mobilisé tous les leviers d’influence à leur disposition » pour torpiller le travail de la Convention citoyenne pour le climat, démontre l’Observatoire des multinationales. Grâce à d’éminents professionnels de la communication, ils ont converti moult politiques et bénéficié de relais médiatiques. Le rapport de l'Observatoire peut être téléchargé à partir de l'article.

 

 

 

2 novembre 2020 -  HONTE  !!  Face à Macron, les citoyens de la Convention pour le climat se rebiffent  Reporterre  >>>>>

La colère monte chez les citoyens de la Convention pour le climat. Seuls pour « affronter les lobbies », déçus que nombre de leurs propositions aient été retoquées ou détricotées, certains fatiguent, d’autres montent au front.

Les promesses n’engagent que ceux ou celles qui y croient. Il en va de même pour les engagements d’Emmanuel Macron.

 

 

30 juin 2020 -  HONTE !!  Emmanuel Macron digère et édulcore les mesures de la Convention citoyenne pour le climat  Reporterre  >>>>>

En accueillant les 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat le lendemain de sa défaite électorale, Emmanuel Macron a voulu montrer le nouveau visage écologique du quinquennat. Il s’est déclaré favorable à un référendum sur l’article 1er de la Constitution et a annoncé l’élaboration d’un projet de loi d’ici la fin de l’été qui rassemblera les mesures ­— vraisemblablement atténuées — des citoyens et des citoyennes.

 

 

29 juin 2020 -  HONTE !!  Convention climat : les propositions que le gouvernement a déjà refusées  Reporterre  >>>>>

Emmanuel Macron doit recevoir lundi 29 juin les membres de la Convention citoyenne pour le climat, et apporter une réponse officielle à leurs 149 propositions pour réformer la société. Le chef de l’État avait promis de soumettre au Parlement ou à référendum ces mesures, mais certaines d’entre elles ont déjà été refusées par le gouvernement depuis le début du quinquennat.

 

 

24 juin 2020 -  Convention climat : ridicule mais pas inutile pour tout le monde  Contrepoints  >>>>>

On va devoir se brosser longtemps pour avoir une Convention Citoyenne sur la Pression Fiscale, un grand Grenelle de la Sécurité intérieure ou un retour à l’ordre du jour du régalien, le cœur de métier de l’État.

Pendant que la France tente de se remettre très doucement de son confinement sanitaire puis économique, le gouvernement, lui, continue sur sa lancée maniaco-écologique : la convention citoyenne pour la taxe et les interdictions à prétextes climatiques va bientôt s’achever et après elle viendra le temps des décisions musclées auquel le président Macron réfléchit déjà avec gourmandise.

Pensez donc : c’est qu’il va y avoir du méga-pain sur la giga-planche avec toutes ces propositions écoloïdes dont le but affiché (rétrécir l’énergie disponible par Français) va durablement grignoter le pouvoir d’achat des citoyens, leur capacité à se mouvoir, se chauffer, se vêtir et se nourrir.

Et il ne semble effleurer l’esprit d’aucun folliculaire germanopratin, d’aucune rédaction journaliste parisienne ou assimilée, que ces palpitants projets de repli intérieur ne correspondent finalement qu’assez peu aux aspirations réelles d’une majeure partie du peuple.

 

 

22 juin 2020 -  HONTE !!  La convention citoyenne sur le climat : de la poudre aux yeux !  Anti-K >>>>>

Pour répondre à la demande de démocratie véritable portée par les gilets jaunes et pour verdir son image, Macron a voulu jouer sur deux tableaux : la démocratie participative et la transition écologique. C’est raté.

 

 

 

 

 

Documents divers  ==============================

 

20 février 2021 -  HONTE !!  Après le sanitairement correct, #Facebook va imposer le climatiquement correct   brujitafr  >>>>>

Facebook va désormais imposer sa vision de la question du réchauffement climatique en invitant ses lecteurs à visiter son propre “Centre d’information sur la science du climat”, a annoncé jeudi le géant des réseaux sociaux.

 

 

4 février 2021 -  Non, le nucléaire n’est pas la solution à moyen terme pour lutter contre le réchauffement climatique  Anti-K  >>>>>

La France doit cesser ses investissements pharaoniques dans des installations nucléaires comme les réacteurs EPR, qui cumulent retard de livraison et explosion des coûts, nous dit dans cette tribune Julien Tchernia, co-fondateur et président du fournisseur d’énergies renouvelables ekWateur.

 

 

23 janvier 2021 -  HONTE !!  « Tout le monde craque » : les jeunes activistes du climat sonnés par le Covid  Reporterre  >>>>>

Rebelles d’Extinction Rebellion, décrocheurs de portraits d’Alternatiba, membres de Youth For Climate : les jeunes activistes du mouvement climat n’échappent pas à l’effet Covid. Si leur engagement leur garde la tête hors de l’eau, ils souffrent de l’absence de liens réels, du manque de visibilité et de la patience de rigueur quand l’urgence taraude.

Ils pourront se passer de boîte de nuit : ils ont les réseaux sociaux. C’est ce qui s’est dit trop longtemps à propos des jeunes, étudiants, travailleurs, confinés « pour les vieux » de mars à mai, accusés de propager le Covid en abusant des apéros cet hiver. Ce serait un peu « de leur faute », le couvre-feu à 18 heures généralisé à tout le territoire le 17 janvier pour enrayer la troisième vague de l’épidémie. Mais pour la plupart, c’est le coup de massue : autant ils pouvaient pendant le confinement sortir prendre l’air au moment de leur choix, autant avec ce couperet qui tombe à la fin de leurs cours en ligne, nombreux ne voient plus la lumière du jour.

 

 

7 janvier 2021 -  Capitalisme et catastrophe  Anti-K  >>>>>

La crise de 2020 que nous avons endurée n’est pas une aberration du système mais, comme le soutient Alex Callinicos, un aspect de sa crise permanente.

La fin est en vue. Des tests effectivement déployés peuvent être en mesure d’améliorer la distance sociale jusqu’à l’arrivée des vaccins… Avoir plusieurs vaccins très efficaces contre cet horrible virus après moins d’un an est une réalisation assez étonnante, parmi les plus grandes choses que nous – j’entends par là les biologistes généraux et moléculaires en particulier – ont déjà accompli.

C’est ce qu’a écrit Rupert Beale du Francis Crick Institute dans la London Review of Books au début du mois dernier. Mais avant de commencer à célébrer, nous devons nous rappeler qu’il y a un an, la possibilité que le monde soit englouti dans une pandémie qui tuerait des millions de personnes et déclencherait la pire crise économique depuis les années 1930 dépassait l’imagination de presque tous.

Beale termine son article par un avertissement: «Nous avons été habiles, mais nous avons également eu de la chance. Un vaccin Sars-CoV-2 s’avère relativement facile à développer. Le virus qui cause la prochaine pandémie n’est peut-être pas aussi indulgent. » La récente propagation rapide des infections grâce à l’émergence d’une nouvelle souche de Covid-19 est un sombre rappel des limites de notre capacité à comprendre, et encore moins à contrôler la nature.

 

 

10 décembre 2020 -  Depuis 2015, le climat a connu une évolution stupéfiante  Reporterre  >>>>>

Depuis l’adoption de l’Accord de Paris, en 2015, les climatologues observent une augmentation sans précédent des températures et une multiplication des événements météorologiques extrêmes — typhons, canicules, pluies torrentielles...

 

 

5 décembre 2020 - HONTE !!  Emmanuel Macron se présente sans rire comme un champion de l'écologie  Reporterre, article et vidéo 2 h 25 min 10  >>>>>

Défense de la chasse, promotion du nucléaire, critique de la Convention citoyenne sur le climat... Sur Brut, Emmanuel Macron a défendu son bilan écologique et dénoncé les caricatures contre ses actions.

 

 

2 novembre 2020 -  La taxe carbone aux frontières, une nécessité  Reporterre  >>>>>

La contribution de l’Union européenne aux émissions mondiales de gaz à effet de serre ne se résume pas à celles produites sur son territoire : les émissions liées à ses importations de produits et services sont très importantes. Des députés écologistes européens, dont l’auteur de cette tribune, plaident pour une réduction des quotas carbone aux frontières.

 

 

28 octobre 2020 -  Covid : À qui la faute ? Clément Viktorovitch pose la question à des scientifiques  Clique TV, vidéo, 57 min 40  >>>>>

Alors que la France et le monde se reconfinent, personne ne sait exactement d'où vient la pandémie du Covid-19. Ni quand elle se terminera. Ni qui trouvera le vaccin. Mais il est déjà temps de se poser des questions fondamentales : à quoi doit-on la naissance du virus, et surtout sa propagation ? Au réchauffement climatique, à nos modes de vies mondialisés, à la déforestation ? Autre question capitale : quelles seront ses conséquences sur la démocratie ? Pour ce tout premier numéro de la deuxième saison de Viens Voir les Docteurs, Clément Viktorovitch a interrogé l'historien du climat Fabien Locher, l'agroécologue Léa Lugassy, puis les deux chercheurs en sciences politiques Antoine Bristielle et Samuel Hayat.

 

 

27 octobre 2020 -  HONTE !!  La fermeture des frontières place les migrants à la merci du changement climatique  Reporterre  >>>>>

Dans le monde, 40 000 km de murs séparent les peuples et les empêchent de migrer pour s’adapter aux effets du changement climatique. Ces politiques restrictives aux frontières aggravent l’exposition et la vulnérabilité aux aléas, en piégeant des populations dans des endroits où elles sont en danger.

Le mur de Berlin est tombé il y a 31 ans en Allemagne, mais des « murs de la honte » continuent d’être érigés pour séparer des peuples. Des dizaines de milliers de kilomètres de barrières ont été bâtis entre les États-Unis et le Mexique, Ceuta (Espagne) et le Maroc, la Serbie et la Hongrie, ou encore entre la Bulgarie et la Turquie. En France, le Royaume-Uni a construit un « mur de protection anti-migrants » d’un kilomètre de long à Calais.

 

 

14 octobre 2020 -  HONTE !!  Réchauffement climatique : Blackrock fait le contraire de ce qu'il dit  Basta magazine  >>>>>

Le PDG de BlackRock, le plus grand gérant d’actifs au monde, a multiplié les déclarations pour lutter contre le changement climatique. Dans les faits, ses votes lors des dernières assemblées générales des entreprises dont il est actionnaire, montrent tout le contraire.

 

 

12 octobre 2020 -  HONTE !!  Les voitures SUV roulent à contresens de l'histoire Reporterre  >>>>>

Portée par une publicité insistante, l’explosion des ventes de SUV, ces lourdes voitures aux faux airs de 4x4, est une très mauvaise nouvelle pour le climat. Dans le monde, ils représentent la deuxième source de hausse des émissions de gaz à effet de serre depuis dix ans.

 

6 octobre 2020 -  HONTE !!  Smartphones, voitures et frigos importés… Les émissions de CO2 cachées de la France  Reporterre  >>>>>

La contribution de la France aux émissions mondiales de gaz à effet de serre ne se résume pas à celles produites sur son territoire. Dans un rapport publié mardi 6 octobre, le Haut conseil pour le climat montre qu’entre 1995 et 2018, les émissions de gaz à effet de serre liées aux importations ont crû de plus de 78 %, alourdissant considérablement le bilan carbone du pays.

 

 

5 octobre 2020 -  La plus grande action jamais menée en France contre le trafic aérien  Reporterre  >>>>>

Samedi 3 octobre, à l’appel des associations Alternatiba et ANV-COP21, des centaines de militants ont « marché sur les aéroports » un peu partout en France. L’objectif : dénoncer les conséquences désastreuses du trafic aérien sur le climat.

 

 

28 septembre 2020 -  Le Covid ne doit pas étouffer nos luttes »  Reporterre  >>>>>

Samedi 26 septembre, répondant à l’appel des collectifs Youth for Climate, Extinction Rébellion et Désobéissance écolo Paris, des militants climatiques ont occupé la place Saint-Marthe et les rues attenantes. Ils ont tenu à rappeler que la crise sanitaire n’avait pas mis en pause le changement climatique.

 

 

12 septembre 2020 -  Incendies en Californie : pourquoi feux de forêt et réchauffement climatique forment un cercle vicieux  Francetvinfo  >>>>>

Il y a comme un air d'apocalypse qui flotte sur la côte ouest des États-Unis. Le ciel se teinte d'orange, les cendres volent, les arbres brûlent... Attisés par la sécheresse et les vents violents, plus d'une vingtaine d'incendies font rage. Ils ont déjà consumé plus de 10 000 km2, soit plus que la superficie de l'île de Chypre. En Californie, jamais des incendies d'une telle ampleur ne s'étaient produit depuis 1987, date à laquelle les données ont commencé à être répertoriées. Plus au nord, neuf feux ont suffi en seulement vingt-quatre heures à détruire le double de la superficie brûlée en 2019 dans l’État de Washington.

Des incendies d'une ampleur sans précédent dévastent la côte ouest des États-Unis.

Une brume orange plane au-dessus de la tête des habitants de San Francisco. Cette couleur apocalyptique est due aux incendies d'une ampleur inédite qui dévastent l'ouest des États-Unis, de l’État de Washington au nord, frontalier du Canada, jusqu'à San Diego, à la frontière mexicaine. Quelles sont les conséquences des incendies sur le
réchauffement climatique ? Et du réchauffement climatique sur les incendies ? Quelles interactions entre les deux phénomènes? Éléments de réponse.

 

 

29 juillet 2020 -  Au camp climat de Bayonne, les militants préparent les actions de rentrée  Reporterre  >>>>>

C’est une première : cette année, il n’y a pas un mais des Camps climat — une vingtaine à travers la France. Le premier a eu lieu à Bayonne du 20 au 26 juillet.

Au programme : conférences, formations aux actions non-violentes et à la désobéissance civile et repas partagés.

 

 

24 juillet 2020 -  HONTE !!     « Le gouvernement campe fermement sur une ligne anticlimat »    Reporterre  >>>>>

Un troisième plan de soutien à l’économie française a été adopté le 21 juillet par les parlementaires. Des centaines de milliards d’euros vont être injectés, modelant le « monde d’après ». Pour Clément Sénéchal de Greenpeace, « celui-ci ressemble au monde d’avant… en pire. Les plans de soutien préparent un rebond des émissions de gaz à effet de serre ».

 

 

 

15 juillet 2020 -  L'inquiétude monte autour du méthane, l'autre bombe climatique  Reporterre  >>>>>

Les émissions de méthane, un gaz à effet de serre très puissant, flambent à cause de nos modes d’élevage, du traitement de nos déchets et de l’extraction d’énergies fossiles. Ce phénomène amplifie considérablement le dérèglement climatique et ses conséquences.

 

 

9 juillet 2020 -  HONTE !!    PÉTITION  !    Écologie et climat : le bilan catastrophe d'Emmanuel Macron  Greenpeace  >>>>>

Emmanuel Macron accumule les décisions anti-climat au gré de son mandat. L’ONU l’a consacré “champion de la terre” en 2018 pour ses discours vibrants. Champion des promesses, c’est sûr, mais pas des actes. Le mépris du président pour l’écologie transparaît dans un bilan catastrophique. Comment s’y prend-il pour toujours faire le contraire de ce qu’il dit ? Traduisons-le !

 

 

8 juillet 2020 -  HONTE !!  "Insuffisante", "marginale"... La politique du gouvernement taclée par le haut Conseil pour le Climat  Reporterre  >>>>>

Alors que le climat continue de s’emballer, la France n’est toujours pas à la hauteur des enjeux et des objectifs qu’elle s’est fixée. L’inaction de l’exécutif est épinglée dans un rapport publié, ce mercredi 8 juillet, par le Haut Conseil pour le climat, dans un contexte de remaniement ministériel censé « accélérer sur les priorités environnementales » selon l’Élysée.

 

 

25 juin 2020  -  Climat : « Il faut changer ce système productiviste et consumériste qu'est le capitalisme » 

La crise sanitaire provoque de graves turbulences économiques. L’occasion de repenser le système, selon l’agronome Daniel Tanuro, auteur de "Trop tard pour être pessimistes !" et invité du 23h de franceinfo mercredi 24 juin.  Francetvinfo, vidéo 7 min 43  >>>>>

Daniel Tanuro souhaite produire moins, transporter moins et partager plus. "Ce n’est pas applicable dans le système économique actuel. L’ampleur des réductions des émissions de CO2 à réaliser d’ici 2030 ne s’accommode pas d’une continuation de la croissance du PIB. Il n’y a pas moyen d’équilibrer l’équation climatique si on ne produit pas radicalement moins, si on ne transporte pas radicalement moins et pour que ça se fasse dans la justice sociale, il est indispensable de partager davantage les richesses et le travail", explique l'ingénieur agronome.

"L’expertise scientifique du Giec sur le changement climatique est extrêmement robuste", assure-t-il. "Je suis d’accord avec Greta Thunberg quand elle dit que la stabilisation du climat n’est plus possible dans le système économique et politique actuel. Ce n’est pas une opinion, c’est  une question de mathématique", poursuit-il dans le 23h de franceinfo, mercredi 24 juin.

 

 

24 juin 2020 -  Si les conservateurs l'emportent [à Lyon], le changement climatique perdra du temps  Reporterre  >>>>>

Lyon, la troisième ville française, pourrait être dirigée par Grégory Doucet, un écologiste jamais élu. Il faudra que sa liste surmonte l’alliance conclue pour ce second tour entre Les Républicains et La République en marche. Une union qui illustre, selon le candidat écolo, le nouveau clivage entre terrestres et non-terrestres.

 

 

30 mai 2020 - L'une des régions les plus froides du monde menacée par des feux de forêt  Slate  >>>>>

Cette dernière semaine de mai, la ville de Khatanga a enregistré une température de 26,6 degrés Celsius. Cela peut sembler anodin, sauf que Khatanga est l'une des villes habitées les plus au nord de la planète.

Dans cette région de la Sibérie, à l'intérieur du cercle polaire, ces 26,6 degrés sont le nouveau record de chaleur à cette période. Une preuve de plus des dégâts du réchauffement climatique sur la planète et un risque important pour la région.

L'an dernier, l'est de la Sibérie a été en proie à des feux de forêt dévastateurs. D'habitude ces catastrophes prennent place dans des régions chaudes et sèches, comme la Californie ou l'Australie, où la végétation s'enflamme facilement.

 

 

23 mai 2020 -  Une canicule sans précédent au printemps écrase l'est de la Méditerranée  Reporterre  >>>>>

Depuis le 16 mai, une vague de chaleur intense et inédite s’abat sur la Méditerranée orientale. Cela n’est jamais arrivé si tôt dans l’année, alors que l’été est encore loin.

C’est une triste première dans l’histoire de la Méditerranée orientale : une vague de chaleur intense et précoce frappe depuis le 16 mai la région, du sud de l’Italie à Israël. « On peut qualifier cet épisode d’exceptionnel, indique à Reporterre Emmanuel Demaël, prévisionniste à Météo France. La chaleur est estivale, déjà torride. C’est inhabituel pour le milieu du mois de mai dans la partie est du bassin méditerranéen. »

En Italie, en Grèce, à Chypre et en Turquie, les services météorologiques locaux ont enregistré des températures jamais atteintes à cette période de l’année. La semaine dernière, il a fait jusqu’à 44,5 °C à Tire, en Turquie, 41,8 °C à Plora, en Grèce, 39,9 °C à Palerme, en Italie, et 43,5 °C à Morphou, à Chypre. « Nous avons traversé une grosse vague de chaleur qui a duré environ une semaine, raconte à Reporterre Marie, 31 ans, qui réside à Nicosie, capitale de l’île. Même si le déconfinement a commencé à Chypre, les rues étaient désertes l’après-midi, à cause des températures étouffantes. »

 

 

mai 2020 -  Dossier : Covid-19, après la crise… les crises -   Un avant-goût du choc climatique    Le Monde diplomatique  >>>>>

L’abîme dans lequel un coronavirus a précipité de nombreux pays illustre le coût humain de la négligence face à un danger pourtant parfaitement identifié. Évoquer la fatalité ne peut dissimuler l’évidence : mieux vaut prévenir que guérir. Les atermoiements actuels dans la lutte contre le réchauffement climatique pourraient conduire à des phénomènes bien plus dramatiques.

 

 

21 janvier 2020 -  HONTE !!  URGENT : faisons de la finance climatique  L'investisseur sans costume  >>>>>

Davos s’ouvre ces jours-ci avec la peur au ventre des risques climatiques : inondations, incendies, montée des océans… 

Précisons que la peur, la grosse boule au ventre, c’est pour vous, pas pour eux qui se promènent en jets privés accompagnés de leurs milices et protégés par des snipers sur le toit de leurs maisons bien à l’abri des marées humaines et crues centennales.

 

 

21 janvier 2020 -  HONTE !!  Comment une entreprise multinationale veut saboter la décision des Pays-Bas de sortir du charbon  Vimeo, vidéo, 4 min 18  >>>>>

Après 20 ans de mobilisations et plusieurs décisions de justice, le gouvernement des Pays-Bas a enfin proposé, une loi interdisant le charbon pour produire de l'électricité. Mais l'industrie du charbon riposte sournoisement en poursuivant les Pays-Bas devant une justice parallèle pour obtenir des millions, voire des milliards d'euros d'argent public en compensation. Regardez et partagez cette vidéo sur la façon dont les entreprises multinationales sapent les politiques climatiques.

 

 

4 octobre 2019 -  Climat : l'ampleur réelle du problème  Santé Nature Innovation  >>>>>

Des choix de plus en plus compliqués pour le climat (Sommes-nous absolument certains que nous avons le problème bien en main ??)

Je suis prêt à faire tous les efforts nécessaires, et beaucoup partagent ma motivation en Europe, aux États-Unis, en Australie…

Mais n’oublions pas que ces pays ne comptent plus, aujourd’hui, que 15 % de la population mondiale.

Ils ne sont, en outre, plus du tout aussi « riches » par rapport aux autres : les pays occidentaux représentent une part constamment décroissante de l’économie, avec des populations vieillissantes et de plus en plus marginalisées financièrement.

Plus de 85 % de la population mondiale se trouve dans le reste du monde (Chine, Inde, Afrique, Brésil, Mexique…) qui connaissent une explosion de leur consommation en énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon), de très forts taux de croissance et de plus en plus… de multimillionnaires qui ne paraissent pas concernés outre-mesure par ces problèmes dont on nous dit pourtant que leurs concitoyens sont les premières victimes.