Le site photo de Jean-Jacques MILAN

Annales  -  Épidémies, pandémies en général

---ooo000ooo---

 

descripteurs  -

 

Voir aussi :

 

Pages spéciales Covid-19  :

Le Quotidien du médecin, Blog du Dr. Gérard Maudrux  -  Chroniques de France-Soir   -  Confinement, masques, distanciation, tests, etc.  -  Traitements  -  3e trimestre 2020  -  4e trimestre 2020  -  1er trimestre 2021  -

 

 

 

 

 

 

 

 

26 mars 2020 -  Sud Radio, vidéo 18 min 54  >>>>>

Laurent Toubiana - "Il y a une surmortalité relativement faible en 2020, de 3,66 %"

Laurent Toubiana, épidémiologiste à l’Inserm était l'invité d'André Bercoff.

Parmi les commentaires :

  • Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice. Charles de Montesquieu
  • Il faut aussi souligner que cette faible mortalité est à pondérer, il y eu l'usage du Rivotril et on sait exactement le nombre de morts provoquées grâce aux ordonnances, ensuite les traitements et enfin d'avoir mis des gens sur respirateur alors que c'est contre indiqué à cause des thromboses. J'oubliais les suicides, les malades non traités pour cancer, etc... Ceux qui ont eu peur d'aller à l'hôpital et qui ont succombé de crises cardiaques et j'en passe... Une fois qu'on a enlevé tout ça, que reste t il ?
  • Je me demande combien tous ces crapules de gouvernants ont reçu de fric de big pharma, pour nous enfermer et plomber toutes les économies du monde.
  • Le passeport vert à été approuvé à Bruxelles !! fichage, surveillance, vaccin tous les 6 mois, nous allons avoir la marque de la "bête" annoncée par Macron !!!!
  • Formidable comme toujours merci Professeur. Cette mise à jour est tellement importante et nous conforte dans notre sérénité par rapport à cette pandémie "

 

 

16 mars 2021 -  Sentinelle citoyenne  >>>>>

  “Une catastrophe mondiale à venir” anciennement employé par GAVI et la Fondation Bill & Melinda Gates, un virologue alerte le monde 

Geert Vanden Bossche, DMV, PhD, virologue indépendant et expert en vaccins, anciennement employé par GAVI et la Fondation Bill & Melinda Gates a écrit une lettre aux citoyens du monde car selon lui l’heure est grave.

 

 

10 mars 2021 -  Le dissident, audio (Sud Radio), 11 min 09  >>>>>

Pr. Toussaint : « Il leur a fallu un an pour se rendre compte des désastres du confinement ! »

Parmi les commentaires :

  • Le vent tourne, la peur change de camp. Pour se refaire les girouettes se dédisent.
  • Ces gouvernants sont des assassins et il n’y a que des milliers et des milliers de plaintes comme le fait maître Brusa qui les feront trembler ! Oui il y aura le jour du jugement !!! Français relevez vos cerveaux contre ces gens qui vous manipulent !
  • Avant le vaccin... tous les décès étaient systématiquement attribués au Covid... depuis la vaccination... dès qu'il y a un mort... c'est dû à des comorbidités... c'est fou comme la façon de présenter les choses de la part des politiques et des merdias a changé... non ???
  • Mais toutes ces mesures qui vont à l'encontre de la raison et de l'intelligence SONT MAINTENUES VOLONTAIREMENT !!! Vous ne le comprenez donc pas ????????

 

 

8 mars 2021 -  Le Média, vidéo 43 min 20  >>>>>

  Covid-19, la fabrique des pandémies 

Depuis le début du siècle, de nombreux scientifiques sur les cinq continents alertent. Nous sommes entrés dans l'ère des pandémies. Une époque durant laquelle la destruction de la biodiversité entraîne l'émergence de nouveaux virus. C'est le début d'une "épidémie de pandémies" selon Serge Morand, chercheur au CNRS et au CIRAD. La Covid19 en est l'un des résultats. La déforestation, l'urbanisation, l'agriculture industrielle et la mondialisation économique entraîne l'espèce humaine dans une catastrophe écologique, sociale et sanitaire. Des maladies, transmises par des animaux aux humains (Ebola, VIH, H1N1, Zika, Covid19...) se multiplient depuis le XXème siècle, et en particulier ces cinquante dernières années.

Pour comprendre cette pandémie, il faut placer l'écologie au centre. Pourtant, l'origine écologique de la zoonose est peu racontée, ce qui pointe la responsabilité du système et des politiques, incapables de prévenir les prochaines pandémies, inévitables. 1,7 millions de virus inconnus menacent l'humanité, estiment les scientifiques de la Plateforme Intergouvernementale Scientifique et Politique sur la Biodiversité et les Services écosystémiques (IPBES), l'équivalent du GIEC pour la biodiversité. Même la pandémie de Covid19 était attendue. L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) se préparait à la prochaine pandémie, la dénommée "Maladie X" pouvant causer un "danger international". 2020 et le coronavirus auront signé l'échec et l'insuffisance des politiques de prévention écologique et sanitaire. Dès le 28 janvier 2020, un article du New-York Times (We made the coronavirus epidemic) conclut "qu'après ces événements, il faudra se rappeler que le Covid19 résulte des choix que nous les humains faisons".

Pour permettre une compréhension globale des mécanismes scientifiques qui expliquent ces phénomènes, la journaliste Marie-Monique Robin a interviewé plus de soixante chercheurs. Avec son livre, La Fabrique des pandémies, préserver la biodiversité, un impératif pour la santé planétaire, préfacé par l'écologue de la santé Serge Morand, l'auteure cherche à "dissiper le grand aveuglement collectif qui empêchait d'agir". Sur le plateau du Média, elle revient longuement sur l'importance de préserver la biodiversité afin de préserver la santé humaine et la planète.

 

 

5 mars 2021 -   Huffingtonpost  >>>>>

Le Covid a fait disparaître la grippe saisonnière (et c'est plus mystérieux qu'il n'y paraît)

Depuis plus d’un an, le coronavirus fait tellement partie de notre vie qu’on en oublierait presque les virus bien plus classiques, qui accompagnent l’espèce humaine depuis des décennies, voire des siècles.

Il y a une raison à cela: cet hiver, les maladies saisonnières sont aux abonnés absents. Des cas de bronchiolite et de gastro-entérite existent encore, évidemment, mais en nombre extrêmement réduit.

La grippe, elle, est un peu particulière. Il n’y a pas juste “moins” de malades de la grippe cet hiver, alors que le Covid-19 fait des ravages. Il n’y en a quasiment aucun. “Un hiver sans épidémie grippale, c’est du jamais vu”, explique au HuffPost le médecin Thierry Blanchon, responsable adjoint du réseau Sentinelles, qui traque depuis 30 ans les épidémies saisonnières. Et pourtant, c’est ce qui semble se profiler.

 

 

1er mars 2021 -   Quartier libre, vidéo 5 min 51  >>>>>

Eric Loridan : Traité de médecine et d’hygiène 

Pas grand chose de nouveau sous le soleil... voyez vous-même !

 

 

9 février 2021 -  HONTE !!  Grippe aviaire : enquête chez les chasseurs de canards en flagrant délit  One-voice  >>>>>

Que font les chasseurs quand la loi les contrarie ? Ils la bafouent et ne s’en cachent même pas. Nos enquêteurs ont filmé des chasseurs à la hutte transportant des canards vivants pour les utiliser comme appâts dans la Somme alors que c’est dangereux et interdit. Propager la grippe aviaire ? Ils s’en fichent. Les passe-droits quasi-permanents dont ils bénéficient sont devenus une pratique inhérente à leur activité de loisir, quitte à nous mettre en danger. Nous déposons plainte, et écrivons à Julien Denormandie ainsi qu’à la préfète de la Somme !

 

 

3 février 2021 -  Nouvelle souche de coronavirus ou tromperie colossale ? Un mirage peut-il en cacher un autre ?  Sott  >>>>>

Poursuivons notre plongée dans le terrier du lapin, de plus en plus obscur au fur et à mesure que l'on descend dans les étages inférieurs. Ce qui suit constitue un prolongement intéressant aux questions posées dans Covid-19 et Sras-Cov-2 — Les preuves d'une fraude globale ?

Jon Rappoport a écrit un article le 25 janvier dernier dont voici la traduction. Nous reviendrons ensuite sur quelques éléments supplémentaires qui viendront corroborer la nécessité des questionnements qui sont les nôtres dans le cadre du Sras-CoV-2/Covid. Et l'éventualité d'une fraude globale prend de l'ampleur, comme nous le verrons après la traduction, notamment en comparant la « pandémie » de Sras-CoV-2/Covid et l'« épidémie » de Sida.

 

 

24 janvier 2021 -   Covid-19 et Sras-Cov-2 — Les preuves d'une fraude globale ?  Sott  >>>>>

S'interroger sur le fait de savoir si le Sras-CoV-2 a été ou pas vraiment « isolé » peut sembler pertinent, d'autant que la généticienne Alexandra Henrion-Caude se pose la même question.

L'article qui suit et les informations qu'il contient rend compte de certains faits qui posent question et qui sont par ailleurs peu débattus. Ces éléments ne suffiront sans doute pas à trancher la question, mais ils offrent, considérés dans leur ensemble, des éléments de réponses possibles, qui ouvrent eux-mêmes sur d'autres questionnements. Le tout étant par ailleurs parfois un peu technique, des explications supplémentaires portant sur des détails particuliers seront apportées au lecteur.
Toutefois, et pour mettre les choses en perspective dans le contexte qui est le nôtre aujourd'hui, à savoir que nous avons affaire à des psychopathes — et à des suiveurs autoritaristes souvent corrompus, au rang desquels se trouvent des scientifiques — qui usent de sophisme pour nous raconter une histoire (celle de leur pseudo-réalité), voici un extrait de l'ouvrage de Josef Pieper, Abus de langage, Abus de pouvoir : ......

 

 

21 janvier 2021 -  Comparons l'épidémie de grippe de 2017 à la "pandémie" de 2020 (Covid-19)  Regroupement citoyen de France  >>>>>

Regroupement citoyen de France étudie démographiquement le déroulement des épidémies de grippe en France entre 2017 et 2020 afin de vérifier s'il y a eu véritablement « pandémie » (surmortalité) en 2020. L'auteur démontre, tableaux à l'appui, que la crise du Covid-19 procède d'une hystérie médiatique patentée que les chiffres de mortalité grippale ne justifient pas. L'auteur en profite pour expliquer comment la politique d'austérité en santé du gouvernement français a préparé les conditions de surchauffe dans les hôpitaux et de débordement récurrent des urgences.

Selon nous, les constats du Regroupement pour la France s'appliquent à la plupart des pays occidentaux confrontés avec le vieillissement de leur population. Une étude scientifique rigoureuse qui ne verse pas dans le sensationnalisme populiste ni dans le conspirationnisme mystique et qui remet les pendules à l'heure, celle de la résistance prolétarienne face au confinement dément et contre les mesures « liberticides ».

 

 

7 janvier 2021 -  HONTE !!  Capitalisme et catastrophe  Anti-K  >>>>>

La crise de 2020 que nous avons endurée n’est pas une aberration du système mais, comme le soutient Alex Callinicos, un aspect de sa crise permanente.

La fin est en vue. Des tests effectivement déployés peuvent être en mesure d’améliorer la distance sociale jusqu’à l’arrivée des vaccins… Avoir plusieurs vaccins très efficaces contre cet horrible virus après moins d’un an est une réalisation assez étonnante, parmi les plus grandes choses que nous – j’entends par là les biologistes généraux et moléculaires en particulier – ont déjà accompli.

C’est ce qu’a écrit Rupert Beale du Francis Crick Institute dans la London Review of Books au début du mois dernier. Mais avant de commencer à célébrer, nous devons nous rappeler qu’il y a un an, la possibilité que le monde soit englouti dans une pandémie qui tuerait des millions de personnes et déclencherait la pire crise économique depuis les années 1930 dépassait l’imagination de presque tous.

Beale termine son article par un avertissement: «Nous avons été habiles, mais nous avons également eu de la chance. Un vaccin Sars-CoV-2 s’avère relativement facile à développer. Le virus qui cause la prochaine pandémie n’est peut-être pas aussi indulgent. » La récente propagation rapide des infections grâce à l’émergence d’une nouvelle souche de Covid-19 est un sombre rappel des limites de notre capacité à comprendre, et encore moins à contrôler la nature.

 

 

12 décembre 2020 -  HONTE !!  Bas les masques ! Le virus et le président. Enquête sur l'une des plus grandes tromperies de l'histoire  SOTT  >>>>>

2020-2021 : l'heure est aux forts caractères et non pas aux timorés et aux soumis. Avec Jean-Loup Izambert et Claude Janvier, nous tenons là deux personnages courageux, deux résistants à ce « terrorisme viral » qui nous est tombé dessus comme le ciel sur la tête en mars 2020.

Début 2020, le virus de la Covid-19 se propage rapidement dans tous les pays du monde. Mais pas partout de la même façon...

Il semble exister une exception « Française d'Origine Contrôlée par l'Union Européenne », dont l'acronyme laisse entrevoir la façon dont le gouvernement traite cette pandémie.

Dans les couloirs de l'Élysée et de Matignon, les dirigeants de groupes terroristes ont ainsi cédé la place au virus. Nostalgie de son ancien boulot à la Rothschild & Compagnie, dans lequel Emmanuel Macron s'efforçait, selon son propos, de « séduire un peu comme une prostituée » ? Toujours est-il que le président s'entiche de ce nouveau tueur qui paralyse pourtant l'économie de son pays.

Mais que cache ce racolage médiatique ?

Dans « Le virus et le Président », co-écrit par le journaliste d'investigation Jean-Loup IZAMBERT et l'écrivain-polémiste Claude JANVIER, plongez dans une enquête sur l'une des plus grandes tromperies contemporaines organisées par un pouvoir politique, main dans la main avec les dirigeants de l'Union « européenne » et les grands propriétaires privés de la finance et de l'économie. Un document indispensable pour comprendre la nature réelle de la crise ainsi que les enjeux d'aujourd'hui et de demain.

 

 

 

2 décembre 2020 -  Analyse d'André Comte-Sponville sur la pandémie  Institut Diderot, vidéo 11 min 43  >>>>>

 

 

12 novembre 2020 -  Les tests PCR amplifient-ils "artificiellement" le nombre de cas de Covid-19 ?  Marianne  >>>>>

Aurait-on abusé des tests PCR pour confiner des personnes alors qu’elles n’étaient pas contagieuses ? C’est en résumé la question que pose une tribune parue dans le journal Le Monde ce samedi 7 novembre. Accusateur, le texte, coécrit par le vétérinaire Patrick Guérin et Didier Sicard*, ancien président du Comité consultatif national d’éthique (CCNE), pointe la sensibilité des tests PCR. D’après les deux auteurs, "des biais amplifient artificiellement le nombre de cas positifs et faussent la perception de la gravité de l’épidémie". Une analyse unanimement nuancée voire contestée par plusieurs virologues et biologistes interrogés par Marianne. Explications.

 

 

2 novembre 2020 -  De quoi se poser des questions...

 

https://www.worldometers.info/coronavirus/country/france

 

 

28 octobre 2020 -  Covid : À qui la faute ? Clément Viktorovitch pose la question à des scientifiques  Clique TV, vidéo, 57 min 40  >>>>>

Alors que la France et le monde se reconfinent, personne ne sait exactement d'où vient la pandémie du Covid-19. Ni quand elle se terminera. Ni qui trouvera le vaccin. Mais il est déjà temps de se poser des questions fondamentales : à quoi doit-on la naissance du virus, et surtout sa propagation ? Au réchauffement climatique, à nos modes de vies mondialisés, à la déforestation ? Autre question capitale : quelles seront ses conséquences sur la démocratie ? Pour ce tout premier numéro de la deuxième saison de Viens Voir les Docteurs, Clément Viktorovitch a interrogé l'historien du climat Fabien Locher, l'agroécologue Léa Lugassy, puis les deux chercheurs en sciences politiques Antoine Bristielle et Samuel Hayat.

 

 

12 septembre 2020 -  Le SARS-Cov-2 n’est pas le virus le plus contagieux ni le plus mortel, loin de là !  Le libre penseur  >>>>>

Ce graphique montre bien à quel point le confinement et la dramatisation actuelle de la crise sanitaire du covid-19 ne correspondent à aucune réalité médicale car le SARS-CoV-2 est beaucoup moins mortel que nombre d’autres virus présents au quotidien au sein de la population. Sans oublier l’indice de contagiosité ou Ro qui est très bas par rapport à la varicelle/rougeole/coqueluche… par exemple !

 

 

26 août 2020 -  Nous n'avons pas eu une épidémie infectieuse, nous avons une épidémie d'angoisse - Laurent Toubiana  Cetavoir, vidéo, 11 min 20  >>>>>

Laurent Toubiana, docteur en physique et épidémiologiste, chercheur à l'INSERM, et Directeur Général de l’IRSAN, Institut de Recherche pour la valorisation des données de santé

Parmi les commentaires :

Un grand Merci a vous Dr Toubiana pour votre courage et votre intégrité !! Les médias complices de cette psychose via une dictature sanitaire, c’est insupportable !!! De nombreux cancers et autres maladies se sont développés ou ont été fatals durant le confinement car privés de soin, la priorité étant le covid et rien que le covid... Ras le bol des mensonges et manipulations du gouvernement, de cette Europe et de ces injonctions insensées !!! Continuez à vous faire entendre, tout comme d’autres médecins, professeurs, etc.. fin d’éveiller les consciences !! Il y a urgence !!

 

 

19 août 2020 -  Les leçons de l'épidémie : la grande peste de Londres vue par Daniel Defoe  The conversation  >>>>>

Des rues désertes, des volets fermés, des portes cadenassées, des hurlements de démence qui portent dans le silence d’une ville vidée de ses habitants et ces convois de cadavres dont la puanteur se mêle aux fumigations pratiquées par les habitants pour désinfecter l’atmosphère. Nous sommes en 1665. Et l’on ne se sait à peu près rien du mal qui s’abat sur Londres.

 

 

29 juillet 2020 -  "On confond pandémie avec menace mortelle"  Le vif  >>>>>

Chaque année environ 110 000 personnes meurent en Belgique. Chaque mois, 9 100 morts. Chaque jour, 300 morts. Un peu plus en hiver ou un peu moins en été, le chiffre tourne autour de 300 morts par jour en moyenne.

 

 

5 juillet 2020 -  Avec Castex et Revel : pour la santé, le monde d'après c'est bien celui d'avant en pire  Anti-K  >>>>>

Jean Castex, le nouveau premier ministre  est l’homme de la T2A , ce mode de financement des hôpitaux que combattent les personnels depuis des années et dont la suppression est réclamée !

Avec lui pas de doute que le monde d’après pour l’Hôpital ne soit celui d’avant en pire

 

 

1er juillet 2020 -  HONTE !!  "On nous prend vraiment pour des billes !" : les députés d'opposition pas convaincus par la défense d'Agnès Buzyn

devant la commission d'enquête de l'Assemblée  Francetvinfo  >>>>>

L'ancienne ministre de la Santé s'est expliquée devant les députés mardi, à propos de sa gestion de la crise sanitaire. Mais elle est loin d'avoir persuadé tout le monde.

"Non mais faut arrêter ! On nous prend vraiment pour des billes !", s'emporte Jean-Christophe Lagarde, le président du groupe UDI au palais Bourbon. Il a carrément claqué la porte après deux heures d’audition d'Agnès Buzyn, mardi 30 juin. L'ancienne ministre de la Santé, qui a quitté le gouvernement le 16 février pour défendre les couleurs de la majorité présidentielle aux élections municipales à Paris, a défendu son action face à la pandémie de coronavirus, devant la commission d’enquête de l’Assemblée nationale. Sans convaincre du tout les députés d’opposition.

 

 

 1er juillet 2020 -  HONTE !!  Cancer : l'art de ne pas regarder une épidémie  Terrestres  >>>>>

Comment se fait-il que, dans une société fondée sur le traitement de l’information et la collecte de données, il soit si difficile d'expliquer la multiplication effrénée de certains cancers ? Célia Izoard en appelle à une refonte des méthodes épidémiologiques pour enfin reconnaitre l'impact de la pollution sur la santé.

 

 

10 juin 2020 -  La Peste, d’Albert Camus  Santé nature innovation  >>>>>

En janvier 1941, un jeune homme de 28 ans nommé Albert Camus commence à écrire un roman sur un microbe se transmettant de façon incontrôlable, des animaux vers les êtres humains. Ce microbe ira jusqu’à éliminer la moitié de la population d’une ville moderne tout-à-fait normale.

Intitulé, “La Peste”, le roman fut finalement publié en 1947, et il est souvent désigné comme le plus grand roman européen de l’Après-Guerre.

Le livre, écrit dans un style ramassé et obsédant, nous plonge dans une épidémie catastrophique frappant la ville d’Oran, sur la côte de l’Algérie. L’histoire est décrite à travers le regard du héros du roman, le Dr Rieux, exprimant la vision de Camus lui-même.

 

 

9 Juin 2020 -  Malgré le Covid, la santé environnementale reste aux oubliettes Reporterre  >>>>>

Le lien entre santé et environnement est apparu au grand jour à l’occasion de la pandémie du Covid-19. Pourtant, les autorités sanitaires se désintéressent des questions de prévention et de santé environnementale, parents pauvres des politiques publiques.

 

 

 

8 juin 2020 -  Malbouffe et sédentarité... notre mode de vie a aggravé la pandémie  Reporterre  >>>>>

Les malades chroniques ont bien davantage succombé au Covid-19 que les autres, comme le montrent plusieurs études. Or, le développement de l’obésité, du diabète, du cancer, de l’hypertension… est directement lié aux facteurs environnementaux, que les politiques de santé publique ne prennent pas en compte.

 

 

6 juin 2020 -  En Chine et en France, les élevages industriels de porcs sont une source de pandémies  Reporterre  >>>>>

Qu’est-ce qui, depuis les années 1980, explique la multiplication des virus et les abattages à grande échelle d’animaux ? Le développement de l’élevage industriel porcin en Chine, accompagné par la France, répond l’auteure de cette tribune. Qui en appelle à d’autres modes d’élevage, respectueux des animaux.

 

 

19 mai 2020 -  Coronavirus : comment se terminent les épidémies ?  Francetvinfo  >>>>>

S'il est bien trop tôt pour envisager la fin de la pandémie de Covid-19, les exemples passés apportent un éclairage intéressant sur la manière dont cette crise peut s'achever.

 

 

20 avril 2020 -  1057, 1968 : que nous enseignent les précédents pics pandémiques grippaux ? The conversation  >>>>>

L’actuelle crise du coronavirus est vécue comme un événement exceptionnel et entièrement nouveau. Toutefois, il convient de rappeler que plusieurs crises pandémiques grippales sont apparues depuis 1918 : outre la « grippe espagnole » de 1918-1919, il est intéressant de rappeler la « grippe asiatique » de 1957-1958 liée au virus A (H2N2) et, en 1968-1969, la « grippe de Hongkong » due au virus A (H3N2).

 

 

20 avril 2020 -  100 000 morts en France  Alternatif bien-être  >>>>>

Plus personne ou presque ne se souvient de l’épidémie de grippe asiatique qui a sévi en France en 1957-58.

Pourtant, il y a des leçons à tirer de cette épidémie particulièrement meurtrière.

La grippe asiatique de 1957 a fait environ 100 000 morts en France [1], contaminé 20 % de la population mondiale, totalisé deux millions de victimes à travers le monde[2].

La France comptait alors 43 millions d’habitants[3] contre 67 millions aujourd’hui.

100 000 morts c’est donc énorme, autant que les pertes françaises pendant la Deuxième Guerre Mondiale.

Une grande partie de ces 100 000 morts étaient des adolescents[4], l’exact inverse de ce qui arrive aujourd’hui. Les personnes âgées, pour une raison inexplicable, étaient mieux protégées contre le virus et les jeunes les principales victimes.

Malgré sa gravité, la grippe asiatique n’a pas engendré le dixième des mesures que nous connaissons aujourd’hui.

 

 

mars 2020 -     Contre les pandémies, l'écologie    Le Monde diplomatique  >>>>>

Même au XXIe siècle, les vieux remèdes apparaissent aux yeux des autorités chinoises comme le meilleur moyen de lutter contre l’épidémie due au coronavirus. Des centaines de millions de personnes subiraient des restrictions dans leurs déplacements. N’est-il pas temps de se demander pourquoi les pandémies se succèdent à un rythme de plus en plus soutenu ?

 

 

27 février 2020 -  Épidémiologie économique  Luc Perino  >>>>>

Il serait stupide de comparer la mortalité des épidémies d’hier avec celle des émergences d’aujourd’hui. Vouloir comparer la peste qui a tué 35 % de la population d’Europe en 5 ans, au SIDA qui a tué une personne sur mille en quarante ans, serait ridicule. Le rapport numérique étant de 1 à 3 000.

Les différences profondes sont ailleurs. Notre vigilance clinique permet de détecter rapidement une maladie émergente et notre technologie d’en connaître la nature. Nos mesures préventives et curatives semblent devoir nous protéger définitivement de toute velléité d’apocalypse virale. Enfin et surtout, l’information perturbe notre discernement, les citoyens n’avaient nul besoin de médias pour constater l’exacte réalité épidémiologique de la variole ou du choléra, alors que sans eux, nous ne saurions même pas que le SRAS ou Ebola ont un jour fait l’objet de terrifiantes projections.

 

 

4 février 2019 -    Vidéo : Quel est le virus le plus dangereux du monde ?    Science et vie,  vidéo 5 min 11  >>>>>

À l'heure où le virus Zika menace la planète, Caroline Tourbe, journaliste au magazine Science & Vie, raconte à Jérôme Bonaldi à quoi ressemble le virus le plus dangereux du monde.