Le site photo de Jean-Jacques MILAN

Annales  -  Pesticides

---ooo000ooo---

 

 

 

Quelques descripteurs pouvant être recherchés dans cette page (contrôle F - voir aussi les mots de la même famille !) :

 

 

Voir aussi :

-  Agriculture, élevage, sylviculture  -  Alimentation, malbouffe  -  Pollution  -

 

 

 

 

 

 

Glyphosate  ==============================

 

6 janvier 2021 -  HONTE !!  Arrêtés municipaux anti-pesticides : à la fin, c'est l’État qui gagne  Rapports de force  >>>>>

Tout le pouvoir au ministère de l’Agriculture ! C’est le sens de la décision, passée quelque peu inaperçue, du Conseil d’État le 31 décembre 2020. La haute juridiction administrative, saisie par la commune de Gennevilliers, dont un arrêté anti-pesticide avait été annulé par la cour d’appel de Versailles, considère qu’en dépit du fait que les communes sont habilitées à prendre « des mesures de police générale nécessaires au bon ordre, à la sûreté, à la sécurité et à la salubrité publique », cette compétence ne leur incombe pas.

Pour le Conseil d’État : « Le législateur a organisé une police spéciale de la mise sur le marché, de la détention et de l’utilisation des produits phytopharmaceutiques ». Et cette responsabilité est confiée à l’État. Plus précisément au ministère de l’Agriculture, même si ce dernier est plus enclin à suivre les demandes des organisations professionnelles que les recommandations des groupes écologistes. Ainsi, les municipalités ne peuvent « user de cette compétence pour édicter une réglementation portant sur les conditions générales d’utilisation des produits phytopharmaceutiques ». Le Conseil d’État rejetant à l’occasion l’argument d’une « carence de l’État » en la matière.

Avec cette décision tombe la perspective de réduire l’usage des pesticides par l’action des municipalités, ouverte en 2017 par le maire de Ruelle-sur-Touvre (Charente), puis médiatisée en 2019 par celle du maire de Langouët (Ille-et-Vilaine), dont un arrêté interdisait l’usage de pesticides dans un rayon de 150 mètres autour des habitations. L’opposition aux pesticides devra donc trouver d’autres chemins.

 

 

5 janvier 2021 -  Le Mexique décrète l'interdiction du Maïs OGM et du glyphosate de Monsanto  Exoportail  >>>>>

Le président du Mexique, Andres Manuel Lopez Obrador, a sonné la nouvelle année en décrétant l’arrêt de l’utilisation du glyphosate – mieux connu comme l’ingrédient actif des pesticides «Roundup» de Monsanto – et en ordonnant également l’élimination progressive du maïs génétiquement modifié utilisé dans l’industrie alimentaire, ces
deux objectifs devant être atteints d’ici janvier 2024.

 

 

10 octobre 2020 -  HONTE !!  Interdiction du glyphosate : un rapport enterre la promesse présidentielle  Reporterre  >>>>>

L’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a publié vendredi 9 octobre un rapport sur le glyphosate. Il prévoit que les produits à base de cet herbicide — comme le Roundup — ne seront plus utilisés dans certaines situations. Mais le rapport reste bien loin de la promesse présidentielle d’interdiction formulée il y a trois ans.

 

 

8 juillet 2020 -  #6 - Le glyphosate, un véritable poison ?  Les champs des possibles, audio 34 min  >>>>>

Dans cet épisode, je fais le point avec toi sur un sujet dont on a énormément entendu parler ces dernières années mais dont a peut être pas saisi tous les tenants et aboutissants : le glyphosate. 

Quand on pense glyphosate, on pense très vite Roundup, Monsanto, … ou même cancer. Mais j’ai l’impression que beaucoup de questions restent en suspens. La fin de l’autorisation de mise sur le marché européen du glyphosate – et la possibilité que cette autorisation ne soit pas renouvelée – est l’occasion d’une remise à plat de la dangerosité de cet herbicide sur l’environnement et sur la santé humaine. 

 

 

1er juillet 2020 -  HONTE !  Élisabeth Borne confirme le report de l'interdiction du glyphosate  Reporterre  >>>>>

Un jour après le discours d’Emmanuel Macron, lundi 29 juin 2020, devant les membres de la Convention citoyenne pour le climat, la ministre de l’Écologie, Élisabeth Borne, a donné une interview dans Le Parisien. Elle y évoque l’interdiction du glyphosate, ce pesticide controversé. « Nous étudions actuellement des alternatives qui pourraient permettre d’en sortir rapidement. […] Mais je peux vous assurer que cette interdiction sur les principaux usages sera mise en œuvre avant la fin du quinquennat. L’engagement sera tenu », a-t-elle déclaré dans les colonnes du quotidien.

Cette phrase a fait bondir les associations écologistes dont Attac. Car en expliquant que la sortie sera « mise en œuvre avant la fin du quinquennat », c’est-à-dire avant mai 2022, la ministre confirme le report de cette interdiction.

 

 

26 juin 2020 -  HONTE !  Bayer sort le chéquier pour le glyphosate  France Soir  >>>>>

Fabricant du Roundup via sa filiale Monsanto, le groupe allemand Bayer a préféré signer une série d’accords d’indemnisation avec les 100 000 plaignants américains qui ont
attaqué la société en justice. Ils affirment que le pesticide est à l’origine de leurs cancers.

Dix milliards de dollars, la somme paraît faramineuse, mais ce pourrait en réalité être une bonne affaire pour Bayer – qui a racheté Monsanto en juin 2018 en déboursant 63
milliards d’euros.

 

 

 

 

Autres documents  ==============================

 

25 février 2021 -  HONTE !!  Pesticides : pour protéger le vivant, mettons fin à l'agriculture chimique  Reporterre  >>>>>

Jeudi 25 février, une coalition d’associations, soutenue par des dizaines de députés européens, adresse une interpellation à l’Efsa, l’autorité européenne chargée de l’évaluation des risques dans le domaine des denrées alimentaires et des pesticides. Cette tribune en explique les raisons.

Cette tribune a été initiée par l’association Secrets toxiques. Elle est cosignée par José Bové, Jean-Paul Jaud, Philippe Desbrosses, Olivier de Schutter, Perrine Hervé-Gruyer, HK et Denis Robert.

 

 

19 février 2021 -  HONTE !!  Alerte néonicotinoïdes  Générations futures  >>>>>

Certaines de nos organisations ont à nouveau fait entendre leur voix à la fois lors de la consultation publique portant sur l’arrêté d’application de la loi et dans le cadre du comité de surveillance où siège notre association. Or, à l’heure actuelle, ces actions n’ont pas atteint l’objectif escompté: stopper le retour des néonicotinoïdes.
Ainsi, comme annoncé, nous avons  souhaité, dès publication de cet arrêté d’application, engager des recours juridiques contre ce texte. C’est ce que nous faisons  aujourd’hui, dans le cadre d’une procédure devant les tribunaux administratifs de Toulouse et Lyon.

 

 

13 février 2021 -  Traitements chimiques, où en est-on réellement ?  Au jardin  >>>>>

Pollution des nappes phréatiques, biodiversité menacée, problèmes de santé publique, déséquilibres des écosystèmes, appauvrissement des sols... Les produits de traitements chimiques utilisés par l'agriculture intensive ou par les particuliers mettent à mal notre planète. De plans gouvernementaux successifs aux nombreuses études scientifiques, où en sommes-nous réellement sur l'utilisation des pesticides?

 

 

9 février 2021 -  HONTE !!  Pesticides : échec d’un État sans projet pour son agriculture et ses agriculteurs  La France insoumise  >>>>>

Ce mardi les associations FNH et BASIC dévoilent dans une enquête le fiasco de la réduction de l’utilisation des pesticides, faute de politiques publiques permettant d’accompagner les agriculteurs vers des pratiques vertueuses !!

Plans Ecophyto, Ecophyto 2 et Ecophyto 2+, les précédents affichages gouvernementaux d’horizons fantasmés à coup d’engagements volontaires n’ont abouti qu’à une augmentation de +25 % au lieu des -50 % visés. Dans leurs sillages cette enquête révèle l’absence de mobilisation de l’État dans une politique d’accompagnement à la transition urgente de notre système de production alimentaire.

Le rapport révèle qu’une poignée d’exploitations sont responsables d’une augmentation de 25% de l’usage des pesticides entre 2008 et 2018. Dans le détail, la chaîne alimentaire perçoit 23,2 milliards d’euros par an de fonds publics. D’après ce rapport, seul 1% sont efficaces. Il s’agit des aides au bio et de certaines mesures agro-environnementales.

 

 

27 janvier 2021 -  PÉTITION !!  PLUS de haies dans nos champs pour MOINS de pesticides !   Les lignes bougent  >>>>>

Adressé à : Barbara Pompili, Ministre de la Transition écologique

Nous sommes peu nombreux à nous rappeler à quoi ressemblaient nos paysages agricoles dans le passé : de petites et moyennes parcelles, séparées le plus souvent par des haies et formant un magnifique patchwork de différentes couleurs… C’est le souvenir que j’en ai.

Ça a bien changé depuis et je pense que nous devons agir car on va droit à la catastrophe…

 

 

 

22 janvier 2021 -  En Italie, la commune de Malles Venosta tient tête aux lobbies des pesticides  Reporterre  >>>>>

Dans le Sud-Tyrol, côté italien de la frontière, la commune de Malles Venosta résiste aux géants de la culture industrielle de pomme en défendant un territoire sans pesticides. Et se fait attaquer par les autorités provinciales, furieuses de cette rébellion écologique.

 

 

30 novembre 2020 -  HONTE !!  Aliments au sésame contaminé : des rappels non suivis d'effet  >>>>>

Alors que de très nombreux produits au sésame sont contaminés par un pesticide interdit, la liste de ces denrées impropres à la consommation est souvent invisible en magasin. Certains produits rappelés se trouvent même parfois encore en rayon !

 

 

11 novembre 2020 -  HONTE !!  L’Europe exporte des pesticides qu’elle interdit sur son sol  Ouest-France  >>>>>

Plus de 70 députés européens dénoncent, dans une lettre ouverte, l’exportation, par plusieurs États membres de l’Union, de produits pesticides pourtant bannis d’usage sur son territoire.

Paraquat produit au Royaume-Uni, Trifluralin venus d’Italie, Cyanamide allemand, Propargite et Propisochlor français… autant de produits vendus pour les trois-quarts, dans les pays en développement.

Attention donc à l’effet boomerang ! Car ces pays fournissent, en retour, à l’Europe, du maïs, des avocats, des tomates, des bananes, etc. Le consommateur européen est donc directement concerné. Une enquête menée il y a deux ans par une autre ONG, Pesticide Action Europe, a révélé que les résidus de 74 pesticides interdits avaient été retrouvés sur le marché alimentaire européen.

 

 

9 novembre 2020 -  HONTE !!  Toxiques cachés dans les formulations de pesticides : nouveau scandale ?  Générations futures  >>>>>

Des ONG dénoncent la présence de toxiques cachés dans des pesticides et remettent en cause leurs autorisations de mise sur le marché.

À l’occasion de la publication d’une étude révélant la présence de métaux lourds et de HAP dans des herbicides, nos associations remettent en cause la légalité de l’évaluation et de l’homologation des pesticides. Elles ne se situent pas sur le terrain de l’analyse des risques sanitaires, mais sur le terrain réglementaire. Car pour apprécier correctement ces risques, la réglementation européenne reconnait la nécessité d’une évaluation portant sur la composition complète.

 

 

2 novembre 2020 -  Évaluation de la contamination des sols et de l’exposition des vers de terre aux pesticides actuellement utilisés  Générations futures  >>>>>

Alors que la contamination de l’eau par les pesticides a été largement étudiée depuis environ 30 ans, les données sur la contamination des sols par les pesticides utilisés actuellement sont étonnamment rares. Or, les vers de terre et bien d'autres petits invertébrés jouent un rôle essentiel dans la structure, le fonctionnement et la productivité des sols et leur abondance augmente lorsque l’utilisation de pesticides diminue.

 

 

5 octobre 2020 -  HONTE !!  Néonicotinoïdes : « Les preuves scientifiques de la catastrophe n’ont cessé de s’accumuler »  Reporterre  >>>>>

La nocivité des néonicotinoïdes n’est plus à démontrer, estime le toxicologue expert de ces molécules Jean-Marc Bonmatin. Il revient sur plus de 20 ans de recherche sur le sujet, et craint que le projet de loi introduisant des dérogations à leur interdiction permette leur retour dans les champs.

 

 

15 août 2020 -    L'agriculture moderne a tué les sols ! Monsanto est un assassin    Momo Rillon, vidéo 6 min  >>>>>

L'agriculture moderne: «Aujourd'hui, l'agriculture n'est pas là pour nourrir les hommes, elle est là pour enrichir l'agro-industrie...» Claude Bourguignon est Ingénieur agronome et Docteur ès sciences en microbiologie. Crédit vidéo : Assises nationales de la biodiversité.

 

 

15 octobre 2019 -  HONTE !!  Études interdites sur notre santé et les abeilles  Danactu-résistance  >>>>>

Imaginez : vous ou votre enfant tombez gravement malade. D'une maladie rare, et à ce jour incurable. Les médecins et chercheurs qui s'occupent de vous découvrent que l'origine de votre maladie est due à la déficience d'une enzyme indispensable à la respiration cellulaire.

Ils se rendent compte que des millions de tonnes d'un produit chimique qui a spécifiquement pour effet de bloquer cette enzyme, sont répandues partout dans la nature – on en retrouve dans les aliments, l'air, l'eau, les pelouses, les champs... au point d'affecter l'ensemble de la population.

Pourtant, les autorités sanitaires refusent de réagir. Pire : elles font tout pour étouffer l'affaire...

Cette histoire n'est malheureusement pas une fiction. C'est ce qui est en train de se passer, en ce moment même, dans notre pays.

 

 

31 août 2020 -  HONTE !!  Retour des insecticides « tueurs d’abeilles » : le gouvernement a ouvert une boîte de Pandore  Basta Magazine  >>>>>

Le gouvernement a accordé aux betteraviers la possibilité de déroger à l’interdiction des néonicotinoïdes, ces insecticides qui contribuent à la disparition des pollinisateurs. D’après le projet de loi qui sera présenté ce 1er septembre au Conseil national de la transition écologique, la dérogation pourra être demandée pour tout néonicotinoïde... Pourquoi un tel recul alors que 80 % des populations d’insectes ont déjà disparu en Europe ?

La décision prise au cœur de l’été a mis en colère les défenseurs de la biodiversité. Le 6 août, le nouveau ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, annonce que les producteurs de betteraves pourront à nouveau utiliser des néonicotinoïdes à partir de 2021 [1]. Cette famille d’insecticides, qui agit sur le système nerveux central des insectes, est accusée de contribuer à la disparition des pollinisateurs, comme les abeilles. Les néonicotinoïdes sont pourtant officiellement interdits en France depuis le 1er septembre 2018, en vertu de la loi biodiversité adoptée en août 2016.

 

 

23 juillet 2020 -  HONTE !!  Les chartes prévues pour encadrer l’usage des pesticides qualifiées de « tartufferie »  Basta Magazine  >>>>>

Les distances de sécurité lors des épandages de pesticides ont été revues à la baisse à proximité des habitations et des écoles. Des maires, des associations, et même des paysans contestent ces mesures prises pendant le confinement.

« Une grande tartufferie ». C’est ainsi que Valérie Murat, de l’association Alerte aux toxiques, définit « la charte du bien vivre ensemble en Gironde ». Approuvée par le préfet le 29 juin, cette charte permet de diviser par deux les zones non traitées aux pesticides (dites ZNT). Ces bandes de plusieurs mètres de large sont censées séparer une culture aspergée de pesticides des lieux habités. On passe ainsi de cinq à trois mètres pour les cultures basses comme les céréales et les légumes, de dix à cinq mètres pour les cultures hautes comme la vigne ou les arbres fruitiers, et de vingt à dix mètres pour les produits les plus dangereux [1]. « La chambre d’agriculture prétend avoir collaboré avec les associations représentant les riverains alors que nous avons été totalement ignorés. »

 

 

2 juillet 2019 -  HONTE !!  Comment des pesticides interdits en Europe se retrouvent dans nos jus, notre café et nos assiettes via le Brésil  Basta Magazine  >>>>>

Champion du monde de la consommation de pesticides, le Brésil semble vouloir conserver son titre si peu honorifique avec le président Bolsonaro aux commandes. Le consommateur européen pourrait regarder cela de loin, se pensant à l’abri derrière les normes sanitaires plus restrictives de son continent. En fait, cela nous concerne aussi directement. Car des pesticides interdits en Europe continuent d’y être fabriqués puis sont exportés vers le Brésil, qui nous les renvoie ensuite parmi les tonnes de soja, de café, de raisin, ou d’oranges vendues chaque année à la France et au reste de l’Europe. Explications.

 

 

6 avril 2020 -  HONTE !!  Pendant le confinement, les épandages de pesticides autorisés près des habitations  Reporterre  >>>>>

Le ministère de l’Agriculture a permis que les distances de sécurité entre les habitations et les pulvérisations de pesticides soient réduites au minimum possible, dès le début de la saison des épandages. Le tout sans concertation, crise sanitaire due au Covid-19 oblige.

 

 

4 février 2020 -  HONTE !!  SIDÉRANT : ils veulent TUER les alternatives aux pesticides  Association Santé Naturelle  >>>>>

Le ministre des "Pesticides" a-t-il encore frappé ?
C'est comme ça qu'on surnomme Didier Guillaume dans les couloirs de l'Assemblée nationale.
Il n'est pas très connu du grand public, mais il a été démasqué très vite. Dès son 1er jour comme ministre de l'Agriculture.
Car sa première intervention dans les médias,   c'était...   pour remettre en question la "nocivité des pesticides"     !!!

Comme si on pouvait encore douter aujourd’hui de leur dangerosité.
On croit rêver.

 

 

22 janvier 2020 -  HONTE !!  Que sont les SDHI, ces fongicides dont 450 scientifiques et 3 ONG réclament l'interdiction ?  LCI  >>>>>

POISON - Si les SDHI sont utilisés pour tuer champignons et moisissures, ils sont aussi nocifs pour l'homme et les insectes, avertissent 450 scientifiques. Dans une tribune parue mardi dans "Le Monde", ils demandent "au plus vite" l'arrêt de l'utilisation de cette classe de pesticides. LCI vous explique de quoi il s'agit.

 

 

10 janvier 2020 -  HONTE !!  L'engouement pour le lait d'amandes entraîne une hécatombe d'abeilles  Slate  >>>>>

Aux États-Unis, cinquante milliards d'abeilles sont mortes en seulement quelques mois.L'industrie de l'amande connaît une croissance extraordinaire. Poussés par les ventes de lait d'amande (+250% en cinq ans), de gigantesques vergers d'amandiers sortent de terre, notamment en Californie. Cette expansion rapide, facilitée par l'utilisation massive de pesticides, n'est pas sans conséquence pour les milliards d'abeilles qui assurent la pollinisation des sites.

Pendant l'hiver 2019, une véritable hécatombe est survenue dans les ruches californiennes installées dans les zones de production d'amandes: cinquante milliards d'abeilles ont été anéanties en quelques mois, plus du tiers des colonies américaines – un record.

 

 

10 janvier 2020 -  HONTE !!  + 24 % de pesticides cette année en France ! Gréta s'étouffe. L'écologie aussi  Brujitafr  >>>>>

Sainte Greta s’en étouffe dans les vapeurs de phytosanitaires pulvérisés dans ses naseaux par de vilains agriculteurs !

 

 

 

8 janvier 2020 -  HONTE !!  La France échoue une nouvelle fois à réduire ses pesticides  Franceinfo  >>>>>  

Les chiffres de l'usage de phytosanitaires sont en hausse de plus de 20% ces douze derniers mois en France.

Objectif officiel : -50 % d'ici 2025. La réalité : +21% ces douze derniers mois.

Réduire nos pesticides ne date pas d’hier mais du Grenelle de l’environnement en 2007. À l’époque, la France est le premier consommateur européen et le troisième mondial. Nous nous étions donc fixé l’objectif de réduire de 50% nos pesticides entre 2008 et 2018. Aujourd’hui, nous en sommes à plus 25% sur cette décennie.

Échec pour l'écologie et la biodiversité, sans aucun doute mais pas pour les lobbies de la chimiculture !