Le site photo de Jean-Jacques MILAN

Annales  -  Pollution, déchets, recyclage...

---ooo000ooo---

Descripteurs

Voir aussi :

Agriculture  -  Industrie pharmaceutique  -   Pesticides  -  Transports  -    -

 

 

 

 

 

Air, atmosphère  ==============================

 

25 février 2021 -  HONTE !!  Les enfants, premières victimes de la pollution de l'air  Reporterre  >>>>>

Plus de trois enfants sur quatre respirent un air toxique en France. La pollution de l’air, qui touche surtout les villes, a des effets désastreux sur la santé des plus petits : asthme, allergies, troubles cognitifs... Elle affecte même les humains avant leur naissance puisqu’elle peut provoquer des malformations des fœtus.

 

 

2 novembre 2020 -  La taxe carbone aux frontières, une nécessité  Reporterre  >>>>>

La contribution de l’Union européenne aux émissions mondiales de gaz à effet de serre ne se résume pas à celles produites sur son territoire : les émissions liées à ses importations de produits et services sont très importantes. Des députés écologistes européens, dont l’auteur de cette tribune, plaident pour une réduction des quotas carbone aux frontières.

 

 

22 juillet 2020 -    STOP !   Les méthaniseurs ça pue et ça pollue !  Les lignes bougent  >>>>>

Le tri, le recyclage, je suis pour à 100%. Donner une 2ème vie à nos déchets est une idée brillante, surtout si elle favorise l’environnement.

La première fois que j’ai entendu parler des méthaniseurs, je me suis dit : c’est une idée géniale.

Oui mais … parce qu’il y a un mais… un très GROS mais ! Dans la pratique, le bénéfice environnemental est plus que contestable.

 

22 juillet 2020

 

 

10 juillet 2020 -  HONTE !  Pollution de l'air : le Conseil d’État ordonne au gouvernement de prendre des mesures sous peine d'une astreinte record

de 10 millions d'euros par semestre de retard  Francetvinfo  >>>>>

Le Conseil d’État ordonne au gouvernement de prendre des mesures pour réduire la pollution de l’air, sous astreinte de 10 millions par semestre de retard, indique vendredi 10 juillet la plus haute juridiction administrative dans un communiqué.

Après une première décision en juillet 2017, le Conseil d'État “constate que le gouvernement n'a toujours pas pris les mesures demandées pour réduire la pollution de l'air dans huit zones en France”, indique le communiqué. Si des mesures ont été prises pour la vallée de l'Arve, elles demeurent en revanche insuffisantes pour Grenoble, Lyon, Marseille-Aix, Reims, Strasbourg et Toulouse pour le dioxyde d’azote, Fort-de-France pour les particules fines, et Paris pour le dioxyde d’azote et les particules fines, estime le Conseil d'État.

 

 

25 janvier 2020 -  Les Chinois financent le CHARBON en EUROPE !  L'Investisseur sans costume  >>>>>

Les Chinois sont en train de financer 2 méga centrales au CHARBON en Europe, en Bosnie et en Serbie.
À lui seul, le charbon est responsable de la moitié des émissions de CO2 dans le monde.
 Toute la croissance chinoise, et donc mondiale, a été tirée par son utilisation INTENSIVE depuis 20 ans.
Pourtant, si vous demandiez leur avis aux passants dans la rue, ils vous renverraient ce caillou dans les livres d’image du XIXe siècle.  Ce caillou ? Celui-là :
 
Charbon = 50% du CO2

 

 

3 octobre 2019 -  HONTE !  L'industrie pharmaceutique émet plus de gaz à effet de serre que l’industrie automobile  The conversation  >>>>>

Rarement l'industrie pharmaceutique n'évoque des images de cheminées de fumée, de pollution et de dommages à l'environnement.

Pourtant, notre étude récente a révélé que l'industrie pharmaceutique mondiale est non seulement un contributeur important au réchauffement climatique, mais qu'elle est également plus polluante que le secteur mondial de la fabrication automobile.

Notre première surprise était de constater le peu d'attention accordée par les chercheurs aux émissions de gaz à effet de serre de cette industrie. Seules deux autres études avaient une certaine pertinence : l'une portait sur l'impact écologique du système de santé américain et l'autre sur la pollution (surtout l'eau) rejetée par les fabricants de médicaments.

 

 

 

 

 

 

Déchets  ==============================

 

8 février 2021 -  HONTE !!  La leçon de Stocamine pour Bure : l’État ne tient pas sa parole  Reporterre  >>>>>

Les 42 000 tonnes de déchets hautement toxiques enfouies dans le site de Stocamine y resteront, malgré la promesse de la « réversibilité ». Les en sortir coûterait trop cher, même si c’est faisable, expliquent les auteurs de cette tribune. Qui s’interrogent : pourquoi serait-ce différent pour le projet d’enfouissement des déchets nucléaires à Bure en cas d’accident ?

 

 

19 janvier 2021 -  HONTE !!  Stocamine : Barbara Pompili enfouit définitivement ses ambitions écologiques  La France Insoumise  >>>>>

Communiqué du groupe parlementaire La France insoumise.

Ce lundi 18 janvier, la ministre de l’Écologie a annoncé que les déchets toxiques stockés sur le site de Stocamine seront définitivement enfouis. Pour rappel, 42 000 tonnes de cyanure, d’amiante, d’arsenic et de mercure reposent à proximité de la nappe phréatique d’Alsace, la plus grande d’Europe, faisant peser un risque majeur sur la population et notre écosystème.

Loin de tirer les leçons de l’incendie de 2002, la ministre persiste et signe, en dépit des collectifs, des experts et des élus mobilisés depuis des décennies en faveur d’un déstockage des déchets toxiques, et malgré la promesse faite aux citoyens que l’enfouissement était réversible.

Le groupe parlementaire LFI dénonce un scandale démocratique et écologique majeur. Une fois encore, la ministre de l’Écologie se montre irresponsable et indigne de sa fonction en cédant aux générations futures une poubelle de déchets dangereux pour les êtres humains et l’environnement.

 

 

7 janvier 2021 -  HONTE !!  Stocamine : depuis vingt ans, les gouvernements successifs sont responsables d’un véritable fiasco !   Manif-est infos  >>>>>

Communiqué du Cedra du 6 janvier 2021, initialement publié ici.

La Ministre de la Transition Écologique Barbara Pompili était hier à Wittelsheim en Alsace sur le site de Stocamine, site d’enfouissement de déchets toxiques ultimes dans des anciennes mines de potasse. Stocamine était prévu pour accueillir 320 000 tonnes de déchets industriels dangereux non radioactifs (tels que de l’amiante, du cyanure, de l’arsenic ou du mercure). Promis comme réversible à l’époque, le site est à l’arrêt depuis 2002 suite à un incendie souterrain, soit 3 ans après sa mise en service. Depuis, les déchets chimiques attendent leur sort à 500 mètres sous terre. La visite gouvernementale était très attendue car l’État doit se prononcer prochainement sur sa décision finale : déstockage des déchets ou confinement du site ?

Mais avant même d’avoir posé un pied en Alsace, la Ministre confiait à DNA qu’elle penchait pour un confinement définitif. Les acteurs du terrain ont du apprécier ! A quoi servait la visite de la Ministre Barbara Pompili ? Pourquoi discuter des différents scénarios possibles en réunion publique le soir-même avec élus et associations après cette confidence ? En quoi une visite sur le terrain pourrait faire changer d’avis la Ministre alors que le dossier et ses tenants et aboutissants sont connus depuis 20 ans ?

 

 

24 novembre 2020 -  HONTE !!  La Turquie, nouvelle destination des déchets plastiques européens  Reporterre  >>>>>

Depuis que la Chine a interdit l’importation de déchets plastiques, le marché mondial s’est réorganisé. Forte de ses infrastructures de recyclage, la Turquie a capté une partie de l’offre, devenant la première destination des déchets européens. Mais sur place tous ne sont pas recyclés.

 

 

16 juillet 2020 -  « Le recyclage n'est pas seulement insuffisant, il peut être contre-productif »  Socialter  >>>>>

Dans « Recyclage, le grand enfumage - comment l'économie circulaire est devenue l'alibi du jetable », Flore Berlingen, directrice de l'association Zero Waste France, revient sur les différents mythes autour du recyclage, complice de la culture du « tout-jetable ».

Pendant des années, nous nous sommes contentés à Zero Waste France d’expliquer que le recyclage n’était pas suffisant. Aujourd’hui, nous constatons que ce discours n’est pas entendu. C’est pour cela que nous avons décidé de le pousser un cran plus loin et d’être beaucoup plus radical : le recyclage n’est pas seulement insuffisant, il peut être contre-productif – et donc dangereux – en nous épargnant des choix de société pourtant urgents. Il faut donc absolument porter cette critique. Car si nous constatons beaucoup d’améliorations, la perception du recyclage – de plus en plus présenté et utilisé comme argument de vente – reste très problématique.

 

 

15 juillet -  Les pneus de voiture sont une source majeure de pollution océanique  Slate  >>>>>

Plus de 200 000 tonnes de minuscules particules de plastique émanant des pneus et des plaquettes de frein de nos véhicules sont emportées chaque année par le vent, des routes jusque dans les océans. C'est la conclusion d'une étude publiée dans la revue Nature Communications et à laquelle le Guardian consacre un article.

L'équipe scientifique a utilisé deux méthodes pour estimer la quantité de particules fines libérées par les véhicules. Elle a ensuite mobilisé des modèles de circulation atmosphérique bien établis pour évaluer comment elles sont emportés par le vent à travers le monde.

 

 

4 juin 2020 -  HONTE !  Déchets dans les rues de Paris : nos grandes décisions sur l'écologie semblent bien vite oubliées  Slate  >>>>>

Les images ont fait le tour de la toile ce week-end, les quais du Rhône, à Lyon, abandonnés dans un état lamentable, jonchés de détritus en tout genre, de bouteilles de bières et autres flacons d'ivresse. Le déconfinement a été grandement célébré et arrosé comme il se doit et les gens ont ensuite jugé bon de laisser leurs déchets dans la nature, à l'air libre.

Lyon n'est pas un cas à part. Partout, là où les téléphones et les caméras ont pu filmer, des scènes de poubelles et de porcherie urbaines ont été observées, des quais de Seine aux Invalides de Paris, les citadins ont été comparés à d'horribles cochons, égoïstes, individualistes, ne pensant qu'à leur propre personne et qu'à leur propre bonheur. De caricaturaux bobos sirotant leur bière sans gluten et leur salade de quinoa sans passer ensuite par la case poubelle. À cause de leur comportement, les jardins et les parcs sont devenus des déchèteries à ciel ouvert.

 

 

23 avril 2020 -  Un cimetière à pales d'éoliennes aux États-Unis  Zejournal   >>>>>

Les énergies renouvelables peuvent parfois avoir des conséquences négatives inattendues sur l'environnement. C'est le cas des éoliennes, dont les pales finissent au dépotoir. Les pales faites en fibre de verre ou en fibre de carbone avec de l'époxy ne sont pas recyclables. Comme la durée de vie d'une éolienne est de 20 à 25 ans et que certaines ont été installées vers la fin des années 90, elles arrivent à la fin de leur vie utile. Le journaliste Rémi Authier s'est intéressé à ce défi environnemental.

L’enfouissement n’est pas une solution très verte. La fibre de verre comme telle est inerte, mais l’époxy qu’on a dans ce procédé, ça, c’est quelque chose qui pourrait entrer dans la terre et éventuellement dans l’eau. Donc, c’est toxique et on ne devrait pas enterrer ça - Larry Lessard, professeur de génie mécanique à l'Université McGill.

 

 

5 mars 2020 -  HONTE ! Plastique : le monde croule sous les déchets  Charlie hebdo  >>>>>

On s’amuse, on rigole : le monde produit chaque année 500 millions de tonnes de déchets en plastique, et la Chine refuse depuis deux ans de les importer. La merde reflue partout, et la France se retrouve avec des centres de tri qui débordent. Solution ? Y en a qu’une.

 

 

 

 

 

 

Eau  ==============================

 

 

21 août 2020 -  Failles métaboliques. Zones mortes : agriculture industrielle versus vie océanique  Anti-K  >>>>>

Dans le monde entier, il y a maintenant plus d’un millier de zones côtières où les poissons ne peuvent pas respirer. L’azote qui fait pousser les cultures détruit également les écosystèmes offshore.

C’est un mauvais timing. Cette année, la Shelfwide Hypoxia Cruise, l’expédition scientifique annuelle qui mesure les eaux pauvres en oxygène au large des côtes de Louisiane, a débuté le 25 juillet, juste après le passage de l’ouragan Hanna dans la région. Des vents violents et des vagues ont continué tout au long de la croisière, mélangeant complètement la colonne d’eau: les eaux de surface à forte teneur en oxygène ont été poussées en profondeur, et les eaux de fond à faible teneur en oxygène ont été repoussées au large du plateau continental.

 

 

21 juillet 2020 -  Pollution agrochimique. « Les pesticides accélèrent la propagation de parasites mortels »  Anti-K  >>>>>

Une étude publiée dans le numéro de ce mois-ci de la revue Lancet Planetary Health conclut que l’utilisation généralisée de pesticides et d’autres produits agrochimiques peut accélérer la transmission de la maladie débilitante qu’est la schistosomiase [1], tout en perturbant les équilibres écologiques des milieux aquatiques qui préviennent les infections.

La schistosomiase, également connue sous le nom de fièvre des escargots ou bilharziose, est causée par des vers parasites qui se développent et se multiplient à l’intérieur des escargots d’eau douce et se transmet par contact avec de l’eau contaminée. L’infection, qui peut provoquer des lésions hépatiques et rénales à vie, touche plus de 200 millions de personnes chaque année.

En termes d’impact global sur la santé humaine, elle est la deuxième maladie parasitaire après le paludisme. Il n’existe pas de vaccin contre la schistosomiase, et les traitements sont souvent inefficaces.

 

 

8 février 2020 -  HONTE ! Eau potable : un empoisonnement à petit feu ?  Charlie hebdo   >>>>>

Séquence immersion. Dans l’eau potable. Moi qui suis né en Seine-Saint-Denis – alors la Seine – et dans une famille archiprolo, je puis dire que l’eau potable au robinet est un miracle. Dans le premier logement où j’ai habité gosse, il n’y avait pas l’eau courante, et il fallait aller au coin de la rue, où se trouvait une fontaine publique. Un miracle.

Mais voici que l’industrialisation du monde et de l’eau ne cesse de nous apporter ses bienfaits. Plus ça va, moins ça va. Je découvre une étude européenne, à laquelle ont participé des chercheurs français de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et de Santé publique France. Les trihalométhanes contenus dans l’eau du robinet seraient responsables de 5 % des cancers de la vessie dans l’Union européenne. Soit 6 551 cas exactement.

 

 

18 janvier 2020 -  HONTE !  Supprimer les ruisseaux, vous en rêviez ? Macron et la FNSEA le font pour vous !  Reporterre   >>>>>

La loi sur l’eau de 2006 vise à retrouver un « bon état » écologique des masses d’eau douce. Mais discrètement, pour complaire à la FNSEA, le gouvernement a entrepris de soustraire une partie des cours d’eau à l’application de la loi. Premier volet de la grande enquête de Reporterre

 

 

2 octobre 2019 -  HONTE !  Cette vaste pollution dont on ne parle jamais  Association Santé Naturelle  >>>>>

Des millions de Français avalent des médicaments anti-cholestérol (statines) tous les jours… …alors qu’il n’a jamais été prouvé qu’ils sauvent des vies[1].

Des millions de Français prennent tous les jours des médicaments anti-dépresseurs… …alors que les études scientifiques récentes montrent qu’ils sont globalement inefficaces[2].

Des millions de Français utilisent tous les jours des médicaments anti-acides (IPP) contre les brûlures d’estomac… …alors que ces pilules sont soupçonnées de provoquer des crises cardiaques[3], des maladies d’Alzheimer[4] ainsi que des problèmes rénaux graves[5].

Clairement, c’est le patient la première victime des excès du « tout médicament chimique ».

Mais il y a un autre scandale, dont on ne parle jamais.

C’est que le « tout médicament chimique » frappe aussi ceux qui ne prennent aucun médicament !! Car savez-vous où finissent les milliers de tonnes de médicaments ?

Dans l'eau de notre planète : antibiotiques, anti-inflammatoires, pilules, etc.

 

 

22 février 2018 -  HONTE !  Ressource en eau : nouveau permis de polluer pour l'agriculture  Que choisir  >>>>>

Depuis une réglementation nationale adoptée en 2006, les cours d’eau étaient plutôt bien protégés des pesticides agricoles, tous les points d’eau qui figurent sur les cartes IGN au 1/25 000 aussi. Leurs abords étaient en effet interdits de traitements sur une largeur d’au moins 5 mètres. Même s’ils n’appréciaient pas la mesure, les agriculteurs respectaient ces zones de non-traitement. Mais patatras, dans l’entre deux tours de la présidentielle 2017, les ex-ministres de l’Agriculture et de l’Écologie ont signé un arrêté qui réduit la protection des cours d’eau et qui délègue aux préfets la mission de définir les points d’eau à protéger sur leur territoire. Sur le coup, personne n’a réagi, le pays tout entier avait les yeux rivés sur la présidentielle.

Depuis, les associations constatent les dégâts et engagent des recours. Car si les départements bretons donnent le bon exemple en continuant à protéger la totalité de leurs cours d’eau et de leurs points d’eau, de nombreux préfets ont pris un arrêté qui allège les contraintes en matière de pulvérisation des pesticides à proximité des points d’eau. Retour sur cet incroyable nouveau permis de polluer accordé aux agriculteurs, alors même que tous les experts s’accordent sur la nécessité de renforcer la protection de la ressource en eau et celle de la population vis-à-vis des pesticides.

 

 

 

 

Lubrizol  ==============================

 

 

 

9 septembre 2020 -  Lubrizol, Beyrouth... Face aux dangers industriels, vive l’autodéfense populaire  Reporterre  >>>>>

Après Lubrizol, après Beyrouth, « il est urgent de constituer un savoir populaire des dangers que le capitalisme nous fait subir », écrivent les auteurs de cette tribune. Ils ont donc créé Notre maison brûle, une plateforme pour une autodéfense populaire, et appellent à des rassemblements le 26 septembre, un an après la catastrophe de Rouen.

 

 

 

8 juillet 2020 -  HONTE !  Après Lubrizol, l’État veut à la fois mieux surveiller les sites industriels et faciliter leur implantation  Reporterre  >>>>>

Le gouvernement est un « aigle à deux têtes » selon une experte de France Nature Environnement : d’un côté, après l’incendie de Lubrizol, il prend des mesures pour mieux surveiller les sites industriels, de l’autre, il simplifie leur implantation. Ainsi, nombre d’établissements n’auront plus à effectuer d’étude d’impact ou à recueillir l’avis du public.

 

 

5 juin 2020 -  Incendie de Lubrizol : les sénateurs critiquent sévèrement l'action gouvernementale  Reporterre  >>>>>

Communication ratée, surveillance des sites industriels dangereux bancale et suivi sanitaire insuffisant : rendu public le jeudi 4 juin, le rapport de la commission d’enquête du Sénat sur les conséquences de l’incendie de l’usine Lubrizol critique vertement l’action gouvernementale.

 

Activistes du climat aspergés de gaz lacrymogène par un policier

© Gilles Potte  -  Reporterre


 

27 février 2020 -  MISE EN EXAMEN  de Lubrizol pour les dégâts environnementaux causés par l'incendie de Rouen  Sud-Ouest  >>>>>

Cinq mois après l’incendie à Rouen, Lubrizol est mis en examen pour "déversement de substances nuisibles" et des manquements dans l’exploitation de son usine.

 

 

9 janvier 2020 -  HONTE !  L'enquête sur l'incendie de Lubrizol à Rouen élargie à des manquements de sécurité  Le Monde  >>>>>

La justice se tourne vers les entreprises. Le parquet de Paris a élargi l’enquête sur le spectaculaire incendie à Rouen de l’usine Lubrizol et des entrepôts de Normandie logistique en pointant des manquements de sécurité de la part des deux entreprises, a-t-on appris, jeudi 9 janvier, de sources concordantes. Certains de ces manquements avaient été mis en évidence par plusieurs enquêtes du Monde. Dans un réquisitoire supplétif du 19 décembre, révélé par le média normand Le Poulpe et consulté par l’Agence France-Presse (AFP), le parquet a demandé aux juges d’instruction, qui enquêtent sur l’origine du sinistre, d’élargir leurs investigations à une série d’irrégularités dans l’exploitation des deux sites « ayant porté une atteinte grave à la santé, la sécurité, ou dégradé substantiellement » l’environnement.

 

 

4 décembre 2019 -  HONTE !  LUBRIZOL : de la catastrophe industrielle au scandale d’État  Le vaillant petit économiste  >>>>>

Le 26 septembre dernier, vers 2h40 du matin, un incendie s’est déclaré à l’usine Lubrizol, près de Rouen.

C’est un site classé Seveso, c’est-à-dire qui nécessite un haut niveau de sécurisation car il manipule des produits très toxiques.

9 505 tonnes de produits chimiques ont brûlé.

Mais un mois après la catastrophe les zones d’ombres demeurent :

    • D’où est parti l’incendie ?
    • Quels produits ont brûlé ?
    • Quels sont les risques pour les populations ?
    • Quels sont les risques de pollution à long terme ?

 Autant de questions qui restent sans réponse, après les pantalonnades du gouvernement.

 

 

 

 

 

Organismes génétiquement modifiés (OGM)  ==============================

 

2 juillet 2020 -  PÉTITION !  Forçage génétique : nous demandons un moratoire  Wemove   >>>>>

Imaginez des moustiques créés par forçage génétique, conçus pour pour transmettre leurs gènes à tous leurs descendants. Libérés dans la nature, ils mettraient en danger la chaîne alimentaire et, en quelques générations, anéantiraient leurs cousins naturels en les rendant stériles [1].

Les modifications génétiques de ces moustiques pourraient même, selon plusieurs scientifiques, être transférées à d’autres espèces, telles que les papillons. On risquerait alors une extinction de masse des pollinisateurs, mettant en péril des cultures, des plantes et des écosystèmes entiers [2].

Personne n'a de solution pour atténuer ces risques ; pourtant, plusieurs projets existent pour faire du forçage génétique une réalité. C'est l'armée américaine et la Fondation Bill & Melinda Gates qui fournissent la plupart des fonds nécessaires à leurs réalisations.

 

 

 

 

Sols, terres agricoles  ==============================

 

2 novembre 2020 -  Évaluation de la contamination des sols et de l’exposition des vers de terre aux pesticides actuellement utilisés  Générations futures  >>>>>

Alors que la contamination de l’eau par les pesticides a été largement étudiée depuis environ 30 ans, les données sur la contamination des sols par les pesticides utilisés actuellement sont étonnamment rares. Or, les vers de terre et bien d'autres petits invertébrés jouent un rôle essentiel dans la structure, le fonctionnement et la productivité des sols et leur abondance augmente lorsque l’utilisation de pesticides diminue.

 

 

 

 

Documents divers  ==============================

 

 

13 février 2021 -  Traitements chimiques, où en est-on réellement ?  Au jardin  >>>>>

Pollution des nappes phréatiques, biodiversité menacée, problèmes de santé publique, déséquilibres des écosystèmes, appauvrissement des sols... Les produits de traitements chimiques utilisés par l'agriculture intensive ou par les particuliers mettent à mal notre planète. De plans gouvernementaux successifs aux nombreuses études scientifiques, où en sommes-nous réellement sur l'utilisation des pesticides?

 

 

11 février 20221 -  Santé environnementale : un collectif d’associations interpelle Emmanuel Macron  asso-malades-thyroïde  >>>>>

Un collectif d’associations citoyennes de défense de l’environnement, des consommateurs, des usagers de santé, d’associations familiales et de professionnels, et de syndicats, demande au Président de la République de mettre la santé environnementale au cœur du système de santé. Les données scientifiques sur l’impact des pollutions sur la santé n’ont jamais été aussi nombreuses et pourtant les politiques publiques ne sont pas à la hauteur des enjeux, à l’image du Plan cancer 2021-2030, qui fait l’impasse sur la dimension environnementale. Les associations demandent des mesures concrètes.

 

 

11 janvier 2021 -  HONTE !!  Pollutions : « Au ministère, pour s’occuper de santé environnementale, il n’y a même pas un temps plein ! »  Basta magazine  >>>>>

Quel est l’impact des polluants sur la santé ? C’est l’une des questions que pose l’Association santé environnement France (Asef), fondée en 2008 par des médecins. Son président, Pierre Souvet, critique « l’inertie et un manque de moyens » des autorités sanitaires pour prévenir nombre de maladies, dont les cancers pédiatriques. Entretien.

 

 

7 janvier 2021 -  Dans le Pas-de-Calais, le drame persistant du site le plus pollué de France  Reporterre  >>>>>

Les rejets séculaires en métaux lourds ont fait de l’ancienne fonderie le site industriel le plus pollué de France à sa fermeture. L’État a fait preuve de « complicité » dans cette gigantesque pollution dont les effets sont toujours présents, selon l’avocat des habitants qui se battent pour en faire reconnaître les dommages.

L’histoire de Metaleurop ressemble à celle d’une usine du bassin minier comme on en connaît tant d’autres : florissante à l’âge industriel, dévastatrice à sa fermeture. Implantée depuis 1894 sur les communes de Noyelles-Godault et Courcelles-lès-Lens, à une dizaine de kilomètres de Douai, Metaleurop a été un fleuron de l’industrie métallurgique française. Sa production colossale pouvait monter jusqu’à 130 000 tonnes de plomb et 100 000 de zinc par an.

Les anciennes générations ont grandi avec ses épaisses fumées noires qui sortaient au loin de l’emblématique cheminée de cent mètres de haut. En 2003, sa fermeture brutale « sans préavis ni plan social » annoncée par communiqué — Jacques Chirac qualifia alors ses représentants de « patrons voyous » — laissa sur le carreau plus de 800 salariés.

 

 

2 décembre 2020 -  Des métaux lourds dans les cheveux des enfants : « On aimerait que des scientifiques nous expliquent »  Basta magazine   >>>>>

Cela fera bientôt un an que Pauline, 15 ans, a été emportée par un cancer. Elle vivait près de La Rochelle, dans une commune près de laquelle plus de dix enfants sont tombés malades depuis 2008. Une association locale se mobilise pour rechercher les causes de ces maladies et qu’elles soient élucidées. Mais elle ne se sent pas soutenue par les autorités sanitaires, pas plus que par les politiques.

 

 

13 octobre 2020 -  L’Éducation nationale a-t-elle distribué des masques toxiques aux enseignants ?  Reporterre   >>>>>

L’Éducation nationale a fourni cinq masques en tissu de la marque DIM à chaque enseignant au moment de la rentrée scolaire. Or, ces masques sont traités à la zéolithe d’argent, un biocide considéré comme toxique pour la santé humaine et l’environnement.

 

 

5 octobre 2020 -  La plus grande action jamais menée en France contre le trafic aérien  Reporterre  >>>>>

Samedi 3 octobre, à l’appel des associations Alternatiba et ANV-COP21, des centaines de militants ont « marché sur les aéroports » un peu partout en France. L’objectif : dénoncer les conséquences désastreuses du trafic aérien sur le climat.

 

 

3 octobre 2020 -  HONTE !!  Le gouvernement renâcle à sanctionner les lourdes voitures polluantes  Reporterre  >>>>>

Le Réseau action climat (RAC) estime, dans une étude parue vendredi 2 octobre, que le gouvernement n’est pas assez ambitieux sur le durcissement du malus pour les véhicules les plus polluants en 2021.

 

 

3 septembre 2020 -  HONTE !!  3/3 - Derrière la voiture électrique, l'empire des Gafam  Reporterre  >>>>>

[VOLET 3/3] — Pour vanter son supposé caractère écolo, les promoteurs de la voiture électrique s’appuient sur des performances inexistantes. Surtout, ils la placent au cœur d’un système de mobilité centré sur la voiture autonome, donc l’intelligence artificielle.

 

 

2 septembre 2020 -  HONTE !!  2/3 - La voiture électrique cause une énorme pollution minière  Reporterre  >>>>>

[VOLET 2/3] — Grosse émettrice de gaz à effet de serre, la construction des voitures électriques consomme aussi une très grande quantité de métaux. Lithium, aluminium, cuivre, cobalt… le boom annoncé de la production de « véhicules propres » réjouit le secteur minier, l’un des plus pollueurs au monde, et promet un enfer aux populations des régions riches de ces matières premières.

 

 

1er septembre 2020 -  HONTE !!  1/3 - Non, la voiture électrique n’est pas écologique  Reporterre  >>>>>

[VOLET 1/3] — Promue sans la moindre réserve par la classe dirigeante, l’auto électrique serait le véhicule « propre ». Or, comme le montre Reporterre dans une grande enquête, de la production des batteries à leur durée de vie, en passant par le renouvellement du parc , le poids des véhicules et leur usage, le caractère écolo de l’auto électrique n’a absolument rien d’évident. Premier volet : qu’en est-il des émissions de gaz à effet de serre ?

 

 

11 juillet 2020 -  Antennes téléphoniques : des enfants italiens invoquent le principe de précaution  Reporterre  >>>>>

Le tribunal de Turin examinera lundi 13 juillet le recours d’enfants qui dénoncent l’installation d’antennes-relais près de leur école pendant le confinement. S’il leur donne raison, le principe de précaution pourrait devenir en Europe un véritable instrument au service de la protection de la santé publique, expliquent les auteurs de cette tribune.