Le site photo de Jean-Jacques MILAN

Annales  -  Société, mœurs, éthique, etc.

---ooo000ooo---

 

 

Quelques descripteurs pouvant être recherchés dans cette page (contrôle F - voir aussi les mots de la même famille !) :

 

Voir aussi :

-    -  manipulation des personnes  -

 

 

 

 

 

Black Blocks  ==============================

 

1er décembre 2020 -  HONTE !!  Black Blocs : enquête accablante

sur la Milice du pouvoir !  (vidéo, 14 min 27)  >>>>>

Je ne suis pas vraiment fanatique des "Patriotes", loin s'en faut, mais il leur arrive de mettre le doigt là où ça fait mal.

Parmi les commentaires :

Il est vrai que l'impunité des blacks blocks est bien troublante, aucune investigation des services de renseignements. C'est bizarre, j'ai dit bizarre.

Macron n'est qu'un pion. ..et vous le savez très bien. .. Regardons du côté du Forum économique mondial pour savoir quelle mafia dirige ce monde !

Ça a toujours existé, en 68 on les appelait les provos...

Coluche en parlait déjà à son époque...

 

 

5 décembre 2020 -  HONTE !!  Alexandre Langlois : « Ceux qui rigolent ce sont les black blocs qu’on n'interpelle quasiment jamais »  (vidéo, 6 min 24)  >>>>>

Alexandre Langlois, secrétaire général du syndicat policier VIGI, revient sur les heurts survenus lors de la manifestation du 5 décembre 2020 à Paris contre la loi Sécurité globale et « pour les droits sociaux et la liberté ».

 

 

8 décembre 2020 -    La vérité sur les Black-Blocks    (vidéo, 11 min 13)  >>>>>

Xavier Raufer fait un point sans concession sur les militants en noirs en guerre contre le mobilier urbain. Se réclamant antifascistes, leurs méthodes discutables sont passées au crible. bvoltaire.fr

Parmi les commentaires :

Encore une interview qu'on ne verra jamais sur les merdias !

Les violences sont instrumentalisés pour discréditer les manifestations contre le gouvernement !

Les black blocs = nervis au service du pouvoir envoyés pourrir les manifestations populaires

Dans ce jeu de dupes les BB font office de joker pour Macron !

 

 

 

 

 

Déplacements de populations  ==============================

 

27 octobre 2020 -  HONTE !!  La fermeture des frontières place les migrants à la merci du changement climatique  >>>>>

Dans le monde, 40 000 km de murs séparent les peuples et les empêchent de migrer pour s’adapter aux effets du changement climatique. Ces politiques restrictives aux frontières aggravent l’exposition et la vulnérabilité aux aléas, en piégeant des populations dans des endroits où elles sont en danger.

Le mur de Berlin est tombé il y a 31 ans en Allemagne, mais des « murs de la honte » continuent d’être érigés pour séparer des peuples. Des dizaines de milliers de kilomètres de barrières ont été bâtis entre les États-Unis et le Mexique, Ceuta (Espagne) et le Maroc, la Serbie et la Hongrie, ou encore entre la Bulgarie et la Turquie. En France, le Royaume-Uni a construit un

« mur de protection anti-migrants » d’un kilomètre de long à Calais.

 

 

 

 

Révoltes  ==============================

 

25 janvier 2021 -  Montée des révoltes anti-restrictions en Europe  Journal international de Médecine  >>>>>

Amsterdam, le lundi 25 janvier 2021 – Des manifestations, parfois violentes, ont été organisés dans plusieurs villes d’Europe ce week-end pour protester contre le renforcement des restrictions sanitaires.

Alors que les Européens vivent depuis maintenant dix mois au rythme des confinements, couvre-feu et autres restrictions sanitaires, un sentiment d’exaspération gagne certains. On se souvient que l’Allemagne avait été le théâtre de manifestations importantes à l’automne et que des émeutes avaient éclatés dans plusieurs villes d’Espagne et d’Italie lors de la mise en place d’un couvre-feu. Ce week-end, ce sont les Pays-Bas, Madrid et Copenhague qui ont été le théâtre de manifestations anti-confinement.

 

 

 

 

Documents divers  ==============================

 

24 février 2021 -  Coronafolie : Le Japon nomme un « ministre de la solitude » après la montée des suicides à l’ère de la distanciation sociale  Exoportail  >>>>>

Le Japon, comme beaucoup d’autres pays développés, a connu une augmentation alarmante des suicides ou tentatives de suicide au cours de l’année écoulée, en raison des fermetures dues à la pandémie et de mesures de distanciation sociale. Le pays était déjà en crise avant même la pandémie (bien qu’il ait généralement suivi une trajectoire descendante au cours de la décennie précédente), des études récentes montrant qu’il est « la première cause de décès chez les hommes de 20 à 44 ans et les femmes de 15 à 34 ans ».

 

 

21 février 2021 -    Covid – « Le dégoût et le mépris »    Réseau international  >>>>>

Parmi les commentaires :

  • Certains se rebellent quand même et ceux là méritent notre admiration ..
    Le dernier article du Docteur Gérard Maudrux dans son blog du Quotidien du Médeçin est exceptionnel .
    https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2021/02/19/covid-questions-sur-les-vaccins/
  • Cet article pose une question ; et pas des moindres : puisqu’il y a autant de « soumis »(à la dictature) ; pourquoi y a -t-il autant de « réfractaires » à la « vaccination » (75%)?
  • Une bonne portion de ces soumis est guidée par la peur et l’individualisme forcené qui sévit dans nos sociétés soit disant ouvertes . On fait le dos rond en attendant que ça passe , avec l’espoir d’une lumière au fond du tunnel. Mais dès qu’il s’agit d’une atteinte à l’intégrité physique (vaccins potentiellement nocifs ) ,les masques tombent, sans jeu de mots et l’instinct de survie prend le dessus. Qu’ils tentent d’imposer le vaccin par la force ou la coercition tel que passeport de santé et c’est la révolution assurée.

 

 

27 janvier 2021 - HONTE !!  Gestion sociale de la crise : le moins possible, le plus tard possible  Rapports de force  >>>>>

Il n’a fallu que quatre jours au gouvernement pour mettre des dizaines de milliards d’euros sur la table dans l’objectif de soutenir l’économie. Le 17 mars, la France bascule dans le confinement. Le 22 mars, l’Assemblée nationale vote un premier budget rectificatif d’un montant de 45 milliards. Par contre, pour les chômeurs, les jeunes, les pauvres, les mesures sont arrivées plus tard… parfois bien plus tard… et à minima.

 

 

22 janvier 2021 -  « Nous entrons dans un isolement où nous confondons la connexion avec le lien »  Reporterre  >>>>>

Confinements et couvre-feu nous poussent à passer de plus en plus de temps derrière nos écrans et à dématérialiser nos relations sociales. Une situation qui permet aux Gafam de renforcer leur emprise, nous explique le spécialiste des réseaux sociaux François Saltiel, qui nous incite à leur résister.

En limitant encore plus les interactions sociales, le couvre-feu à 18 heures sonne le retour des longues soirées devant l’écran et des apéros en distanciel. Que se passe-t-il quand nos interactions sociales ne passent quasiment plus que par le numérique ?

François Saltiel, journaliste à 28 Minutes (Arte) et auteur de La Société du sans contact. Selfie d’un monde en chute (Flammarion, 2020), alerte sur les risques de cette société de plus en plus désincarnée.

 

 

30 décembre 2020 -  La polarisation du débat public, signe de la psychose paranoïaque de notre temps  Radio Canada, audio 23 min 15  >>>>> ou Peter Moore, vidéo  >>>>>

« On n'a plus le droit de penser de façon différente ou marginale; on n'a plus le droit d'emprunter certains chemins de pensée. Ceci n'est pas autoritaire : ceci est totalitaire », affirme la psychologue et écrivaine Ariane Bilheran pour décrire la polarisation extrême des idées. La docteure en psychopathologie, qui a publié un essai intitulé Le totalitarisme et le choix de vie héroïque, déplore qu'il n'y ait plus d'espace pour la nuance dans l'espace public ou encore un espace tiers pour penser. « Nous sommes criminalisés, marginalisés dès que nous apportons une nuance par rapport à ces deux clans. [...] Ceci est extrêmement grave, et fonde aussi ce qui appartient au registre de la psychose paranoïaque, c'est-à-dire la certitude délirante. »

Parmi les remarques (Youtube) :

  • Le régime totalitaire est un régime où tout ce qui n'est pas interdit est obligatoire. - Curzio Malaparte -
  • ET, BRAVO STÉPHAN BUREAU! Courage remarquable pour cette entrevue, sachant le milieu dans lequel vous évoluez.
  • Très intéressant. J’avais déjà écouté sur radio Canada, mais ça vaut de la réécouter. Le est fil très fluide et léger, mais le récit est dense.
  • Excellente analyse de Dr Ariane Bilheran, mais j'ai la forte impression que toute les traces de cette superbe entrevue pourraient disparaître assez rapidement du web...
  • L'éminent psychiatre Scott Peck décrit très bien dans son livre Les gens du mensonges l'effet des groupes qui d'un accord tacite font ce qui est mal, ce qui est criminel et odieux. Ces gens incapables de se conscientiser et qui agissent selon les dictats et de ce qui leur est commandé, allant jusqu'à tuer leurs semblables pour satisfaire aux besoins de domination et contrôle des gouvernements, d'une élite sont tout aussi malfaiteurs que ceux qui commandent. C'est ce qui s'est passé pour la guerre du Vietnam et la 2e guerre mondiale. TOUS ceux qui sont dans la capacité de voir et ne voient pas les crimes qui se commettent actuellement (Xavier Camus, par exemple) et qui de surcroît usent de malveillance et de calomnie vis à vis les autres humains qui s'impliquent pour que cessent les actions actuelles dévastatrices, ont tout intérêt à se convertir (je ne parle pas de religion). Leurs sombres intérêts nous tirent tous vers le bas alors qu'ils auraient la capacité d'agir pour le plus grand bien de tous. Leurs proches ne seront pas sans souffrir, comme nous tous si la roue ne tourne pas. Ils le peuvent. C'est un choix.

 

 

24 novembre 2020 -  "Dialogue social" : imposer le monologue bourgeois  Anti-K  >>>>>

Les centaines de licenciements qu’annonce Danone sont décrits par des journalistes comme une “stratégie de modernisation pour améliorer les performances de l’entreprise”. Non seulement on parle très peu des milliers de licenciements dans toute la France, mais quand c’est le cas, les journalistes reprennent les mots du patronat dans un habituel grand souci de “neutralité”. On nous annonce généralement l’ouverture des “négociations avec les partenaires sociaux” comme le moment où tout va s’arranger. L’occasion pour nous de publier un extrait de notre livre “La Guerre des mots” au sujet du mythe bourgeois du “dialogue social”.

 

 

23 novembre 2020 -  1 jeune, 1 problème. Pardon, 1 solution  Contrepoints  >>>>>

Cela va sans dire, mais toujours mieux en le disant : les problèmes modernes requièrent des solutions modernes et quoi, mieux que la République Française du Bisounoursland, peut offrir des solutions modernes et classieuses à des problèmes actuels ? C’est ce que démontre récemment avec brio Élisabeth Borne, l’actuelle occupante des pantoufles de ministre du Travail, qui vient tout juste de lancer un nouveau site pour l’emploi des jeunes. Musique !

 

 

16 novembre 2020 -  George Orwell, Aldous Huxley : "1984" ou "Le meilleur des mondes" ?  Arte, vidéo 53 min 05  >>>>>

Avant l’ère de la surveillance généralisée, des fake news ou des bébés sur mesure, deux romans d’anticipation du XXe siècle ont alerté sur les dérives des sociétés démocratiques : Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley et 1984 de George Orwell, parus respectivement en 1932 et 1949. Écrits par deux Anglais, qui se croisent en 1917 au chic collège d’Eton − le premier, professeur dandy, y enseignait le français au second, Eric Blair de son vrai nom, boursier égaré dans l’institution −, ces livres mettent en scène des dystopies également cauchemardesques mais foncièrement divergentes. Quand Le meilleur des mondes annonce une aliénation consentie au travers d’une civilisation hédoniste, consumériste et eugéniste dans une Londres futuriste, 1984 dénonce la surveillance systématisée d’un régime totalitaire, sous l’œil terrifiant − et faussement rassurant − de "Big Brother". Si George Orwell a lu avec passion le roman de son aîné, l’ancien combattant du POUM (Parti ouvrier d’unification marxiste) en Catalogne pendant la guerre d’Espagne a été marqué par la violence et la propagande des fascismes en Europe comme du stalinisme en URSS. Issu d’une famille nantie de scientifiques et frère d’un biologiste eugéniste, Huxley, à son tour, jugera le livre d’Orwell "profondément important", mais ne partagera pas sa vision de l’avenir, qui ne peut, selon lui, se réduire à "une botte dans un visage". L'un redoute une dictature scientiste qui, en s’appuyant sur les biotechnologies, asservirait des individus programmés, quand l’autre imagine un État bureaucratique et répressif qui confisquerait la liberté de penser et la mémoire.   

Monstre hybride  En confrontant les versions du "monde d’après" d’Aldous Huxley et de George Orwell, comme les itinéraires respectifs des deux écrivains, ce documentaire montre combien leurs œuvres visionnaires, qui ont en commun la manipulation du langage et la falsification de l’histoire, rencontrent les enjeux glaçants du monde contemporain, sorte de monstre hybride à la croisée de leurs romans. Éclairée par les analyses de critiques, d’écrivains (Boualem Sansal) et de philosophes (Cynthia Fleury), comme de l’émouvant témoignage du fils adoptif de George Orwell, Richard Blair, une relecture opportune, au temps de la surconsommation, des caméras à reconnaissance faciale, des réseaux sociaux ou encore des éructations de Donald Trump qui martèle : "Ce que vous voyez et lisez n’est pas la vérité."

George Orwell, Aldous Huxley : "1984" ou "Le meilleur des mondes" ? Documentaire de Philippe Calderon et Caroline Benarrosh (France, 2017, 54mn)

 

 

31 octobre 2020 -  Pour vivre libres, sortons du bocal numérique  >>>>>

« On étouffe là-dedans, non ? » L’autrice de cette chronique s’en prend à notre société régie par le capitalisme numérique : chacun y est poussé à vivre dans son bocal, pour la plus grande joie de l’État et de la Silicon Valley.

Elle prévient : « Une société pleinement informatisée a toutes les chances de déboucher sur une société totalitaire. »

 

 

19 octobre 2020 -  Heureusement, il y a une majorité pacifique !  >>>>>

Rassurez-vous : comme nous l’a fermement gentiment rappelé en septembre dernier Dupond-Moretti, l’actuel garde des Sceaux, « la France n’est pas un coupe-gorge ». Tout au plus certains incidents de vivrensemble entraînent des décès brutaux à cause de couteaux déséquilibrés.

Je ne partage pas tout ce qui est écrit ici mais certains faits sont têtus...

 

 

17 octobre 2020 -  HONTE !!  Village du peuple : d’un lieu de vie et d’expérimentation à un tas de gravats  >>>>>

Le Village du peuple, à Donges, a été expulsé le jeudi 15 octobre. Des militants venus d’horizons différents s’opposaient à un projet de zone industrielle. Reportage sur ce lieu de vie, quelques jours avant l’intervention des forces de l’ordre.

 

 

17 octobre 2020 -  HONTE !!  Colère sous couvre-feu  >>>>>

Jeudi, Jean Castex et quatre ministres ont détaillé les annonces faites par Emmanuel Macron la veille. Pendant ce temps des soignants manifestaient un peu partout pour réclamer enfin des lits et des bras.  Pour nous ce sont les deux informations qui, mises côte à côte, éclairent le mieux cette semaine.  Entre panorama de l’actu de la semaine et infos pointues sur les mouvements sociaux : lisez notre septième récap hebdo !

 

 

16 octobre 2020 -  HONTE !!  Les bistrots, cibles trop faciles du gouvernement  >>>>>

Les bistrots sont de véritables écosystèmes humains : lieux de conversations inattendues, voire révolutionnaires, de manifestations alternatives, artisanales et artistiques… Alors, pourquoi mettre en danger leur avenir avec un couvre-feu à 21 heures quand d’autres lieux mériteraient une attention prioritaire, demande l’auteur de cette tribune.

 

 

16 octobre 2020 -  La nouvelle pornographie  >>>>>

Longtemps, la pornographie a été réservée au domaine du sexe. Mais aujourd’hui, les médias ont appris à faire de la pornographie avec d’autres sujets. Et jamais ils n’ont déployé autant de savoir-faire qu’avec… le coronavirus.

 

 

15 octobre 2020 -  Couvre-feu : Emmanuel Macron face à un vrai risque de rébellion sociale  >>>>>

Que deviendra la France, dont les grandes villes vivront désormais au rythme d’un couvre-feu imposé ? s’inquiète ce journaliste suisse. En misant sur une solution autoritaire, le président fait un choix peut-être dicté par les exigences sanitaires, mais potentiellement explosif dans un pays déjà durement éprouvé par la crise sanitaire et ses conséquences.

 

 

12 octobre 2020 -  HONTE !!  Pognon de dingue pour les pauvres,

baisses d'impôts justifiées pour les riches  >>>>>

Samedi 10 octobre sur France Inter, l’un des deux débatteurs attitrés de la nouvelle saison de l’émission « On n’arrête pas l’éco », Laurent Bigorgne, directeur de l’Institut Montaigne, « ami, inspirateur, mais pas Ministre de Macron » proclame au détour d’une phrase : « Je ne serais ni le procureur, ni le défenseur de ce gouvernement. Ce n’est pas mon rôle ».

 

 

26 septembre 2020 -  Rester calme quand le monde devient fou  >>>>>

 

 

25 septembre 2020 -  Laurent Obertone : "c'est aux citoyens de se réapproprier leur destin contre l’État"  (vidéo, 37 min 07)  >>>>>

Laurent Obertone, auteur entre autres, de la série Guérilla et de la France interdite chez Ring, publie pour cette rentrée "Éloge de la Force".

 

 

 

14 septembre 2020 -  La pandémie de Covid-19 ne donne aucune raison d'entraver la démocratie  >>>>>

 

 

11 septembre 2020 -  VIDEO. "Ensauvagement" : "C'est un mot de l'imaginaire colonial", déplore Christiane Taubira  (vidéo, 1 min 08)  >>>>>

 

 

27 août 2020 -  HONTE !!  Le retour du gendarme de St Tropez  >>>>>

 

 

26 août 2020 -  Relire Fanon aujourd'hui  >>>>>

 

 

26 août 2020 -  Un laxisme républicain de plus en plus visible   >>>>>

 

 

16 août 2020 -  Cri du cœur. Plage, je te hais  >>>>>

 

 

13 juillet 2020 -  Pourquoi les personnes qui vous dirigent sont-elles si nulles ?  Le principe de Peter peut en partie expliquer l'incompétence managériale  >>>>>

 

 

8 juillet 2020 -  Que veut dire être heureux ?  >>>>>

 

 

6 juillet 2020 -  Repenser le commun à partir d'Antonio Gramsci  >>>>>

 

 

29 juin 2020 -  Les mystères du masque, entre déraison, soumission, panique et contagion  >>>>>

 

 

23 juin 2020 -  Faites-vous partie des nouveaux seigneurs, ou des nouveaux serviteurs ?  >>>>>

 

 

19 juin 2020 - Faire l'amour avec un masque (et autres choses à ne pas faire en 2020)  >>>>>

 

 

10 juin 2020 -  HONTE !  Violences conjugales : ce décret passé inaperçu met en péril les ordonnances de protection  >>>>>

 

 

7 juin 2020 -  Dominique Rousseau : « Maintenir l'état d'urgence, c'est permettre de réprimer les manifestations  >>>>>

 

 

7 juin 2020 -  HONTE !  Un père égyptien a utilisé le coronavirus comme mensonge pour faire des mutilations génitales à ses filles  >>>>>

 

 

4 juin 2020 - Louis Gallois, le patron qui a tout compris à la Seine-Saint-Denis  >>>>>

 

 

3 juin 2020 -  Protection et émancipation : les deux faces des droits de l'enfant  >>>>>

 

 

2 juin 2020 -  La mémoire de l’esclavage et de son abolition, un enjeu très actuel en Martinique  >>>>>

 

 

2 juin 2020 -  Listes citoyennes : un cas concret et quelques désillusions  >>>>>

 

 

2 juin 2020 -  HONTE !  Élections municipales : il faut refaire l’ensemble du scrutin  >>>>>

 

 

1er juin 2020 -  L’explosion des groupes parlementaires est-elle vraiment efficace ?  >>>>>

 

 

1er juin 2020 -  VIDÉO. Épidémie de coronavirus : "Il y a eu une sorte de mondialisation de la peur" et une "incroyable docilité", analyse BHL  >>>>>

 

 

29 mai 2020 - EHPAD : pourquoi il faut lire des histoires aux enfants… et aux grands  >>>>>

 

 

14 mai 2020 -  L’hubris, c’est la fascination naïve de l’Homme pour sa propre grandeur, qui l’entraîne inévitablement à sa perte >>>>>

 

 

6 mai 2020 - Un appel de Vincent Lindon  « Comment ce pays si riche… »  >>>>>

 

 

6 mai 2020 - À MÉDITER !    Seconde vague : une bonne leçon de la philosophe Hanna Arendt    >>>>>

 

 

2 mai 2020 -    Covid-19 : ce qui m’inquiète    >>>>>

 

 

21 avril 2020 -  Les Français ne réalisent pas ce qui va leur arriver  >>>>>

 

 

24 avril 2020 -  Jean-Marie Harribey, économiste atterré : « L'épidémie du Covid-19 a mis sur la table ce qu'on croyait impossible :

distinguer les besoins essentiels des futiles ou nocifs »   >>>>>

 

 

17 avril 2020 -  Confiné... jusqu'à ce que mort s'ensuive  >>>>>

 

 

10 février 2020 -  Hausse continue de la violence en France : ce débat qui n'existe pas  >>>>>

 

 

6 février 2020 -  UNE JOURNÉE SEULEMENT ?  Journée internationale contre les mutilations génitales  >>>>>

 

 

30 janvier 2020 -  HONTE !  Prisons : la France condamnée par la Cour européenne des Droits de l'homme pour surpopulation carcérale  >>>>>

 

 

5 janvier 2020 -  "Le manager malgré lui" : quand Molière éclaire la bêtise organisationnelle  >>>>>

 

 

4 juin 2019 -    Monique Pinçon-Charlot : Casse sociale, le début ?    (vidéo 1 h 30)  >>>>>

Parmi les commentaires :

  • A écouter et réécouter afin de mieux digérer cette analyse d’une lucidité terrifiante ! Que c’est agréable de pouvoir enfin analyser dans le calme la pensée et les arguments de ces deux chercheurs que j’ai tant de fois entendu ou vu se faire massacrer et insulter sur les médias. Un interview choc - Merci Thinkerview

 

 

2 février 2019 -  Le productivisme, voilà l'ennemi (audio, 44 min)  >>>>>

 

 

4 novembre 2017 -  L'expérience de Asch, ou pourquoi nous finissons par avoir le même avis que les autres  >>>>>

 

 

10 septembre 2015 -  Pas de capitalisme sans productivisme... et pas de communisme du XXIe siècle sans rupture avec le productivisme  >>>>>