Le site photo de Jean-Jacques MILAN

Annales  -  Vie privée, données personnelles, flicage

---ooo000ooo---

 

descripteurs  -

 

Voir aussi :  -  société  - 

 

 

 

 

 

19 février 2021 -  HONTE !!  Surveillance, numérisation et traçage permanent  Contrepoints  >>>>>

En France, « liberté surveillée, égalité variable, fraternité dans un sens » est plus qu’une devise, un modus operandi. 

Les Français, bien que têtus, devront bien se résoudre à comprendre une chose : non et non, il n’y aura pas de retour au monde d’avant. Entre deux zozotements, le président Emmanuel a été formel : même s’il ne donne pas très envie, le monde d’après est inévitable et il sera composé de quelques taxes (évidemment !) et, surtout, de pas mal de vexations à base de surveillance orwellienne, de numérisation idiote et de traçage permanent.

Et il faudrait être un grand naïf pour croire que la surveillance, par exemple, n’est pas déjà amplement en place, que ses évolutions futures ne viseront pas autre chose que son extension toujours plus loin, plus profond dans notre environnement quotidien, et qu’elle sera utilisée à peu près exclusivement contre le citoyen, au prétexte aussi évident que mensonger d’assurer sa sécurité.

 

 

17 février 2021 -  PÉTITION !!    Pour un avenir sans surveillance biométrique de masse - signez la pétition européenne    Attac France  >>>>>

Le collectif « Reclaim your Face », lance aujourd’hui sa campagne contre la surveillance biométrique et notamment la reconnaissance faciale. Reclaim Your Face est composé de plusieurs associations de défense des libertés et menée par l’organisation européenne EDRi. Cette campagne prend la forme d’une « initiative citoyenne européenne » : il s’agit d’une pétition institutionnelle visant à recueillir 1 million de signatures au sein de plusieurs pays de l’Union européenne pour demander à la Commission d’interdire les pratiques de surveillance biométrique de masse.

 

 

3 février 2021 -  HONTE !!  Surveillance, contrôle, traçage : les salariés n'ont jamais été aussi fliqués qu'au temps du Covid  Slate  >>>>>

La crise sanitaire revitalise un mode de contrôle des salariés né dans les usines britanniques lors de la révolution industrielle, outils de surveillance à la pointe de la technologie en sus.

«La crise sanitaire a mis au jour la présence de ces dispositifs de surveillance toujours plus nombreux, dont elle a dans le même temps assis la légitimité et accéléré la banalisation. On me demande souvent s'il faut craindre la généralisation d'une surveillance dite de masse; et s'il s'agissait plutôt d'une massification de la surveillance?» interroge le journaliste spécialiste du numérique Olivier Tesquet dans État d'urgence technologique – Comment l'économie de la surveillance tire parti de la pandémie, qui paraît le 4 février 2021 chez Premier Parallèle et dont nous publions ici un extrait.

 

 

25 janvier 2021 -  HONTE !!  Exclusif : Agité, répondeur, désordonné, rebelle : Le drôle de questionnaire du ministère pour les 3 ans  Sott  >>>>>

"Répond mal à l'adulte". "Est agité". "Range n'importe comment". "Coupe la parole". Ces mentions sont extraites d'un questionnaire destiné aux élèves des petites sections de maternelle. Réalisée par la Depp, cette enquête va concerner 35 000 enfants qui seront suivis tout au long de leur scolarité. Mais que poursuit donc le ministère avec ces fiches d'observations qui rappellent de mauvais souvenirs ?

Étalée sur plusieurs pages, la "grille d'observation élève" propose une vingtaine de questions par page, toutes relatives au comportement de l'enfant. L'enseignant doit cocher des cases pour dire si l'enfant se comporte ainsi souvent, parfois ou jamais. Le livret est nominatif et les données vont suivre l'élève jusqu'à sa sortie de l'éducation nationale.
Les questions posées sont comportementalistes et subjectives. On demande si l'enfant "répond mal à l'adulte". S'il "réagit de façon excessive". S'il "refuse de rentrer dans l'activité". S'il "ne réfléchit pas avant d'agir". S'il perd des vêtements. S'il "coupe la parole". S'il "a des accès de colère". On imagine les petites croix s'accumuler et un expert comportementaliste dessiner un profil permettant de classer l'enfant dans une catégorie.

 

 

9 janvier 2021 -  HONTE !!  Le juge du Conseil d’État validant en référé les décrets de fichage des Français est l’ex directeur d’une ministre de Macron  Agoravox  >>>>>

Le 4 décembre, une nouvelle fois à la faveur du confinement, le régime Macron prenait la décision de publier des décrets instituant à un large fichage politique, syndical et religieux. Ces décrets permettent notamment aux policiers et gendarmes de ficher les « opinions politiques », les « convictions philosophiques et  religieuses » et « l’appartenance syndicale » dans trois fichiers informatisés qui pourront être croisés. Le PASP (prévention des atteintes à la sécurité publique) de la police ; le Gipasp (gestion de l’information et prévention des atteintes à la sécurité publique) des gendarmes et l’EASP (enquêtes administratives liées à la sécurité publique). Les procureurs et agents du renseignement y auront un accès libre ; seulement limités par “le besoin d’en connaître”, c’est-à-dire sans aucune forme de contrôle par un juge des libertés, un magistrat indépendant du gouvernement.

Les décrets ont été attaqués devant le Conseil d’État. Dans un jugement prononcé par Mathieu Herondart, en tant que juge des référéle 4 janvier 2020, il n’a pas été fait droit à l’atteinte disproportionnée à la liberté d’opinion, de conscience et de religion ou à la liberté syndicale portée par ces décrets et ces trois fichiers.

Une décision qui ne surprend pas dès lors que l’on se penche sur le parcours du juge. Car le juge du Conseil d’État, Mathieu Herondart n’est pas un inconnu, encore moins une personnalité indépendante de la Macronie. Ce haut fonctionnaire est un politique au cœur des gouvernements Sarkozy puis Macron. Il était jusqu’au 6 août dernier (Arrêté du 6 août 2020 portant maintien à disposition et fin de mise à disposition (Conseil d’État)) et au remaniement qui a remplacé la ministre Belloubet par Dupont-Moretti, le directeur de Cabinet de la garde des Sceaux de Macron. C’est-à-dire le maitre d’œuvre de la politique en matière de justice du régime Macron lui même ! il avait alors été reversé au Conseil d’État….

 

 

6 janvier 2021 -  DANGER !!  Le totalitarisme numérique de la Chine menace toute la planète  Reporterre  >>>>>

Si la Chine est un régime totalitaire, explique l’autrice de cette tribune, ce n’est pas seulement parce que le numérique donne des moyens de contrôle supplémentaires au Parti dictatorial. Ces dispositifs électroniques sont aussi porteurs de leur propre logique de régulation sociale, qui s’étend à l’ensemble de la planète.

 

 

6 janvier 2021 -  Oh quelle surprise ! Les données du « TousAntiCovid » singapourien sont déjà utilisées par la police  Exoportail  >>>>>

Singapour a admis que la police pouvait avoir accès aux données récoltées par l’application de traçage de contacts TraceTogether, très utilisée par ses habitants, ont repéré plusieurs médias anglo-saxons comme Engadget.

L’information a été rendue publique par le gouvernement singapourien lui-même par la voix du ministre de l’Intérieur, Desmond Tan, au cours d’une session de questions-réponses au Parlement le 4 janvier 2021.

Dans la foulée, cette précision a été inscrite dans une mise à jour de TraceTogether :

« Nous voulons nous montrer transparents avec vous. TraceTogether peut être utilisé en cas d’atteinte potentielle à la la sécurité des citoyens. Des officiers de police habilités peuvent invoquer le Code des Procédures Criminelles (CPC) pour demander à des utilisateurs de téléverser leurs données TraceTogether, en cas d’enquêtes criminelles », peut-on lire. « La police de Singapour a le droit, comme c’est inscrit dans le CPC, d’obtenir toutes les données, dont celles de TraceTogether, pour des investigations criminelles.»

Cette précision n’a rien d’anodin puisque, comme le rappelle la BBC, des élus singapouriens avaient réfuté que les données de l’application puissent être utilisées pour autre chose que le traçage de personnes ayant été potentiellement en contact avec des porteurs du coronavirus.

 

 

5 janvier 2021 -  ??????????  Fichage : vers un nouveau délit d'opinion ?  Sud Radio, vidéo 12 min 35  >>>>>

André Bercoff reçoit Avec Me Thierry Vallat, avocat au barreau de Paris.

Parmi les commentaires :

  • Ils veulent ficher leurs opposants ? Ils vont avoir du taf, feraient mieux de ficher leurs sympathisants ça irait plus vite ...
  • Bon, moi, je suis dans tous les fichiers : acho, aciste, azi, tisémite, ophobe, sogyne, asculiniste et matosceptique, le tout résumé sous la douce appellation de plotiste.
  • Il y a comme une odeur de riz cantonais dans l'air...
  • Nous sommes de la race des vaches ferroviaires.... Disait Le grand Léo.... Celle qui regarde les trains passer en ruminants et surtout sans bouger...
  • La meilleure arme contre la propagande est la propagande elle-même. Parlez autour de vous et soyez persuasif Et pour vos détracteurs, immiscez le doute dans leurs esprits. Ne respectez pas leurs règles, ne mettez plus votre argent à la banque, Trichez au travail et boycottez cette société de consommation nauséabonde qui détruit la planète et nous réduit à bien plus que des esclaves, mais à des pitoyables tubes digestifs sans couilles.

Ceux qui font le rapport entre ça et le communisme son juste débile ! Macron a supprimé l'ISF, il a réduit les charges sociales pour les entreprises, il a pérennisé le CICE en le transférant sur le budget de la Sécu, il a augmenté le temps de travail autorisé, etc... Il y a un moment, il faut arrêter de tout mettre sur le dos du communisme et faire face à la réalité. C'est bien un gouvernement ultra libérale qui met en place un fichage des citoyens !

 

 

27 décembre 2020 -  CADEAU DE NOËL !!!!!

Décret n° 2020-1690 du 25 décembre 2020 autorisant la création d’un traitement de données à caractère personnel relatif aux vaccinations contre la covid-19  Légifrance  >>>>>

Ce misérable gouvernement a choisi le 05 décembre pour donner du crédit aux anticipations des « complotistes »…

 

 

27 décembre 2020 -  HONTE !!  François Ruffin : Projet de loi Urgence sanitaire : on peut pas être tranquille 5 minutes ?  France insoumise, vidéo 9 min 15  >>>>>

 

 

26 décembre 2020 -  ??????????

Faciliter les démarches administrative ? L’exécutif crée un fichier de données personnelles pour identifier les personnes éligibles à la vaccination Exoportail  >>>>>

La veille de l’arrivée en France des premières doses du vaccin américano-allemand contre le Covid-19, le gouvernement français a publié un décret autorisant le traitement de données à caractère personnel relatif aux vaccinations contre le virus.

 

 

26 décembre 2020 -  Les personnes vaccinées en France seront enregistrées dans un fichier  Sputniknews  >>>>>

Nommé «SI Vaccin Covid», le fichier a pour but de suivre les personnes vaccinées, indique un décret paru ce samedi au Journal officiel. Il permettra «la mise en œuvre, le suivi et le pilotage des campagnes vaccinales» qui commencent en France le 27 décembre.

Un fichier visant à regrouper les données des personnes qui se sont fait vacciner contre le Covid-19 a été créé, annonce un décret publié ce samedi au Journal officiel.

«SI Vaccin Covid» a pour but «la mise en œuvre, le suivi et le pilotage des campagnes vaccinales contre la Covid-19».

«En cas d'apparition d'un risque nouveau»

Des informations sur l’injection — comme la date, le lieu, le modèle du vaccin injecté, ainsi que les données personnelles enregistrées sur les patients — permettront de contacter les personnes concernées «en cas d'apparition d'un risque nouveau». Les soignants administrant les vaccins, le médecin traitant et les agents de la Caisse nationale d'assurance maladie auront accès à certaines de ces données.

 

 

21 décembre 2020 -  PÉTITION !!  Dernière trouvaille : un passeport pour ceux qui sont vaccinés ??  AISNHS  >>>>>

Je vous ai déjà mis en garde sur toutes les "ruses" qui sont en train d'être imaginées pour forcer un maximum de gens à se faire vacciner.

La dernière en date vient de l'Assemblée nationale, où une de nos députées a proposé mercredi 16 décembre la mise en place d'un véritable passeport.

Ceux qui seront vaccinés pourront le montrer, et entrer librement au restaurant, au théâtre, dans les magasins...

Sérieusement... on croit rêver !!

Et ceux qui n'ont pas le tampon ?  Enfermés, bloqués chez eux, interdits de toute sociabilité comme des pestiférés ??

 

 

11 décembre 2020 -  HONTE !!  Le Ministère de l'Intérieur muscle les possibilités de fichage politique  Anti-K  >>>>>

Vendredi 4 décembre, trois décrets du ministère de l’Intérieur ont été publiés : l’objectif est de muscler les fichiers du renseignement territorial (PASP et GIPASP qui ont succédé à Edvige) et les enquêtes administratives.

Lire l’article complet sur NextInpact

Parmi les multiples nouveautés, les services pourront recueillir des informations sur l’opinion des personnes surveillées, leurs pseudos Twitter, des données de santé, le tout pour des finalités élargies qui dépassent la sécurité publique.

 

 

6 décembre 2020 -  Alertes santé : Vive le Danemark libre !  >>>>>

Avez-vous suivi ce qui s’est passé au Danemark ces derniers jours ? 

Alors que le gouvernement danois prévoyait de passer une loi liberticide, les citoyens ont manifesté pacifiquement jusqu’à ce qu’il cède. 

Ce projet de loi, appelé “loi épidémique", avait pour but de freiner la propagation du coronavirus. 

Le texte avait été rendu public pour que les partis politiques d’opposition ainsi que la population puissent en prendre connaissance. 

Lorsque les Danois ont su ce que ce texte contenait, ils sont descendus dans la rue avec des casseroles, des poêles et des ustensiles de cuisine pour faire un ramdam impossible. 

Ils se sont assis devant le parlement danois où ils ont veillé.

Cela a duré 9 jours. 

Et ils ont gagné.

 

 

5 décembre 2020 -  HONTE !! Sylvain Louvet et Ludovic Gaillard, prix Albert-Londres 2020 : “Avec la loi Sécurité globale, on franchit encore un cap dans la surveillance” >>>>>

Les auteurs du documentaire “Tous surveillés, 7 milliards de suspects” ont été récompensés du prix Albert-Londres de l’audiovisuel ce 5 décembre. Une enquête remarquable sur les techniques de surveillance de masse et leurs dérives, à voir d’urgence sur Télérama.fr.

 

 

5 décembre 2020 -  HONTE !!  5G : Xavier Niel a menti  >>>>>

La 5G ? « Une formidable opportunité pour construire une société plus sobre », a affirmé Xavier Niel, patron de Free, auditionné à l’Assemblée nationale. Un mensonge, répond notre chroniqueuse, d’autant plus grave qu’il est asséné devant des députés. Car la 5G va accélérer le chaos climatique et la montée de la société de contrôle.

 

 

3 décembre 2020 -  HONTE !!  Black Friday : Amazon s’enrichit… surtout avec vos données  >>>>>

Comment un géant de la livraison à domicile gagne-t-il de l’argent ?… « en livrant » devrait-on répondre. En réalité pas vraiment. Actuellement l’activité e-commerce d’Amazon est relativement peu rentable. Ce sont ses activités de vente d’espace cloud, son expertise en matière d’exploitation des données et de prestations algorithmiques qui font les choux gras de la multinationale.

 

 

20 novembre 2020 -  HONTE !!  La « liste de la honte » de Mozilla vous alerte sur les gadgets espions.

Pensez à la consulter avant de craquer pour un énième joujou connecté.  >>>>>

Ces dernières années, les objets connectés ont trop souvent fait les gros titres pour de mauvaises raisons: le bracelet Halo d'Amazon surveille vos émotions, sa sonnette connectée Ring communique avec la police...
Comme tous les ans, la fondation Mozilla a publié sa « liste de la honte », comme la surnomme TechCrunch, officiellement baptisée « Privacy not included » (« vie privée non fournie »).

« Cette année a donné un cru particulièrement gorgé d'appareils effrayants, compte tenu du développement des enceintes connectées, des caméras connectées et des litières connectées » , écrit le site spécialiste des start-ups.

 

 

6 novembre 2020 -  HONTE !!  Entrave à la liberté de la presse et surveillance de masse : la nouvelle loi macroniste de « sécurité globale »  >>>>>

Un nouvel arsenal de mesures liberticides est sur le point d’être adopté par l’Assemblée nationale. La proposition de loi relative à la sécurité globale a de quoi inquiéter : extension des pouvoirs de la police, accroissement des systèmes de surveillance aux dépens de la vie privée, impunité en cas de violences policières illégales... Ce projet aurait des conséquences dramatiques sur notre démocratie.

 

 

26 octobre 2020 -  Nos données de santé sont-elles suffisamment protégées ?  >>>>>

Entretien avec le juriste Nicolas Samarcq autour de la protection des données de santé. L’occasion de revenir sur le développement de la télémédecine en ces temps de crise sanitaire, ainsi que sur le projet de création en France d’un Health Data Hub à des fins de recherche médicale.

 

 

11 octobre 2019 -  BON À SAVOIR :  Mastodon, Diaspora, PeerTube... : des alternatives « libres » face aux géants du Net et à leur monde orwellien  >>>>>

En vingt ans, Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft ont investi notre quotidien, colonisé nos imaginaires, mis la main sur nos données personnelles. Peut-on leur échapper ? Pour chacun de ces services, les alternatives aux « Gafam » existent déjà, et rassemblent, pour certaines d’entre elles, plusieurs millions d’utilisateurs. Basta ! vous les présente.

« Utiliser un logiciel libre, c’est reprendre collectivement le contrôle sur l’outil l’informatique »

 

 

 

 

1er juillet 2019 -  HONTE !  Surveillance : Pegasus, ce logiciel israélien dont les gouvernements sont friands pour espionner leurs opposants  >>>>>

Elle est accusée d’être mêlée à l’affaire Khashoggi, d’être responsable du hackage de Whatsapp révélé il y a peu, l’un de ses logiciels espions est utilisé pour surveiller des défenseurs des droits humains un peu partout dans le monde… Amnesty International la qualifie d’« entreprise incontournable pour les violeurs des droits humains ». La société israélienne NSO Group est la cible d’actions en justice pour avoir fabriqué et vendu un spyware à des gouvernements qui l’utilisent pour surveiller dissidents et journalistes, voire les assassiner.

 

 

15 mars 2019 -  Big data : comment La Poste tente de constituer une base de données géante sur « tous les Français »  >>>>>

Une entreprise française sait beaucoup de choses sur vous : où vous habitez, quand vous déménagez, de combien de membres se compose votre famille, quel type de colis vous recevez et de qui… Cette entreprise, c’est La Poste, déjà connue pour revendre des fichiers d’adresses à des entreprises pour leurs prospections commerciales. Un nouveau cap pourrait être franchi : La Poste a racheté une start-up grenobloise spécialisée dans l’intelligence artificielle, qui permet de collecter et d’organiser des milliards de données personnelles. Le Postillon, journal local isérois partenaire de Basta !, a enquêté sur ces pratiques. Ou comment l’ex-établissement public utilise sa position pour s’approprier un gigantesque patrimoine de données privées.