Le site photo de Jean-Jacques MILAN


Powered by X-Recherche

Dites-vous bien que mon potentiel d'indignation n'a pas de limite.

 

Vous trouverez ici, entre autres, des documents d'origines variées, polémiques ou non,

avec lesquels je ne suis pas toujours entièrement d'accord

mais qui posent de vrais problèmes

et sont susceptibles de vous faire réfléchir, réagir,

ou voter autrement la prochaine fois !

 

 -  Aedes albopictus  -  Alstom  -  Aspartame  -  Association Française des Malades de la Thyroïde (AFMT)  -  Attal  -  La Barthelasse  -  BLACKROCK  -  Cellule Déméter  -  Les chiats et leurs propriétaires -  Climat  -  Clochemerle en France  -  Compteur Linky  -  Congé pour la perte d'un enfant  -  Coronavirus  -  Cours d'eau  -  Démarchage téléphonique  -  Didier Desert  -  Didier Guillaume  -  Empreinte carbone  -  Épargne  -  FNSEA  -  Fonds de pension  -  Glyphosate  -  Hara-Kiri n° 73  -  Soigner un hérisson  -  Infiltrés  -  Inondations  -  ISDS  -  Islam  -  Justice d'exception  -  Laïcité  -  Larry Fink  -  Lévothyrox  -  Libération  -  Lubrizol  -  Mahjoubi  -  Mediator  -  Mila  -  Moustique-tigre  -  11 septembre  -  Pensée politique  -  Pénurie de médicaments  -  Perte de poids  -  Pesticides  -  Plantes médicinales  -  Valeurs perdues d'Edwy Plenel  -  Pollution  -  Porc contaminé  -  Privatisations  -  Prostate  -  Rats  -  Réforme des retraites  -  Religions  -  Ressources en eau  -  Retraites  -  Ségolène Royal  -  George Soros  -  Steve, la faute du pouvoir  -  Sucre  -  Greta Thunberg  -  Thyroïde  -  Vaccins obligatoires  -  Ventes d'armes  - 

 

Fouillez donc dans ce joyeux désordre et n'hésitez pas à me faire part de vos pensées intimes !

I.S.D.S.

01/19/2020

URGENT : Nous sommes des dizaines d'ONG à nous mobiliser pour abolir un scandaleux système de justice parallèle et secret qui protège les multinationales dans de nombreux traités de libre-échange.

Ajoutez votre voix pour mettre fin à cette justice d'exception taillée pour les multinationales.

Saviez-vous qu'il existe une justice d'exception pour les supers riches, des tribunaux secrets que les multinationales utilisent pour intimider ou poursuivre des pays qui osent adopter des lois environnementales ou sociales qui nuisent à leurs profits ?

 

Cela vous parait invraisemblable ?

 

Pourtant, ces tribunaux secrets -- les fameux « ISDS » (Investor State Dispute Settlement) que l’on retrouve dans de nombreux accords de libre-échange -- existent bel et bien.

 

À cause de cette justice parallèle, les multinationales du pétrole ont par exemple récolté des milliards de dollars de fonds publics lorsque des lois environnementales ont porté atteinte à leurs profits. De leur côté, beaucoup des victimes de multinationales n’ont pas accès à la justice et à des réparations. 

 

Mais la bonne nouvelle est que nous pouvons mettre fin à cette injustice. SumOfUs et plus de 40 organisations lancent la campagne « Des droits pour les peuples, des règles pour les multinationales » afin de pousser l'UE à mettre fin à ces tribunaux privés et soutenir l'adoption de règles internationales qui empêchent les multinationales de violer les droits humains et de l'environnement. Plus nous aurons de soutien, plus les décideurs seront attentifs.

Dites à l'UE de nous débarrasser des ISDS une bonne fois pour toutes et de cesser de laisser les entreprises piétiner nos lois à des fins lucratives.

 

Le géant du toxique Dow s'est servi de ce système pour menacer le Québec afin d'affaiblir l'interdiction de l'un de ses pesticides toxiques. Et le cigarettier Philip Morris s'en est même servi pour poursuivre en justice des pays qui ont décidé de mettre des étiquettes de mise en garde contre les méfaits de la cigarette sur la santé. 

Le Forum économique mondial qui démarre à Davos est l'occasion parfaite de démontrer ce que le pouvoir citoyen peut faire. Alors que les dirigeants des entreprises les plus puissantes du monde se congratulent, nous allons jouer les trouble-fête et leur dire qu'ils ne pourront plus s'en tirer en forçant les gouvernements à soumettre par la menace.

Voilà pourquoi nous avons plus que jamais besoin de votre soutien. Des membres de SumOfUs comme vous ont déjà participé à d'énormes campagnes à travers l'Europe contre des accords commerciaux majeurs tels que le « CETA » ou le « TAFTA », soulignant l'injustice de ce véritable système judiciaire parallèle que sont les ISDS. Et partout dans le monde, des pays ont déchiré des accords commerciaux qui utilisent les tribunaux privés pour protéger les entreprises.

 

Mais les États membres de l'UE - et les lobbyistes d'entreprises avec lesquels ils sont complices - continuent d'essayer d'introduire ces ISDS dans de nouveaux accords commerciaux, dissimulés sous des pages de jargon juridique ennuyeux qui, selon eux, empêcheront les gens d'y prêter attention. Avec une mobilisation massive pendant le Forum économique mondial de Davos, nous pouvons leur prouver qu'ils ont tort et inverser la tendance.

Dites à l'UE de nous débarrasser des ISDS une bonne fois pour toutes et de cesser de laisser les entreprises piétiner nos lois à des fins lucratives.

 

La meilleure nouvelle est qu'il existe déjà une excellente alternative : un traité contraignant qui obligerait les grandes entreprises à rendre compte de leurs violations des droits humains et de leurs atteintes à l'environnement. Cela est déjà en cours de négociation à l'ONU, mais l'UE, qui est très attachée à ces tribunaux privés, refuse de soutenir les réglementations trop strictes pour les entreprises.

 

Nos gouvernements ne peuvent soutenir l’existence d’une justice à deux vitesses pour protéger les riches multinationales. A l’heure où le dérèglement climatique et les inégalités s’accroissent de manière exponentielle, l’humain et la planète doivent définitivement passer avant les profits.

 

Les membres de SumOfUs ont déjà fait tant de choses allant dans ce sens. L'année dernière au Canada, des dizaines de milliers de membres comme vous se sont réunis pour exiger la fin des ISDS - et ont réussi à l'éliminer de la nouvelle version de l'ALENA (Accord de libre-échange nord-américain). Il y a quelques années, avec des dizaines d’organisations européennes, nous avions lancé une pétition contre le TAFTA qui avait rassemblé plus de 3 millions de signataires.

Aujourd'hui, au moment du plus important rassemblement annuel du monde des affaires, nous vous demandons de vous réunir à nouveau afin de dire stop aux ISDS, oui à un traité onusien pour que cesse l’impunité des multinationales.

Dites à l'UE de nous débarrasser des ISDS une bonne fois pour toutes et de cesser de laisser les entreprises piétiner nos lois à des fins lucratives.

 SIGNER LA PÉTITION 

Merci pour tout ce que vous faites,
Nabil, David et l'équipe de SumOfUs


Plus d'informations:

(VIDEO) Quand les multinationales attaquent les Etats, Arte, 11 décembre 2018

Liste des organisations qui participent à la campagne : ActionAid France-Peuples Solidaires - Aitec - Alofa Tuvalu - Alternatiba - Amis de la Terre France - Attac France - Banana Link - Bloom - Bizi - CCFD-Terre Solidaire - Ceras - CGT - Collectif Roosevelt - Collectif Ethique sur l’étiquette - Comité Pauvreté et Politique - Commerce Équitable France - Confédération Paysanne - CRID - Fédération Artisans du Monde - Fondation Copernic - Foodwatch France - France Amérique Latine - France Libertés - France Nature Environnement - Fondation pour la Nature et pour l’Homme (FNH) - FSU (Fédération Syndicale Unitaire) - Greenpeace France - Institut Veblen - Le mouvement Ligue des droits de l’Homme - Notre affaire à tous - ReAct - Réseau Foi & Justice Afrique Europe antenne de France - Secours Catholique-Caritas France Sherpa - Stop TAFTA CETA - StopTafta14 - SumOfUs - Syndicat de la Magistrature - Terre des Hommes France - Union syndicale Solidaires - We Move


Urgent, faisons de la finance climatique ! Quand le gouvernement et la FNSEA redessinent la carte des cours d’eau