Le site photo de Jean-Jacques MILAN


Powered by X-Recherche

Dites-vous bien que mon potentiel d'indignation n'a pas de limite.

 

Vous trouverez ici, entre autres, des documents d'origines variées, polémiques ou non,

avec lesquels je ne suis pas toujours entièrement d'accord

mais qui posent de vrais problèmes

et sont susceptibles de vous faire réfléchir, réagir,

ou voter autrement la prochaine fois !

 

Abeilles  -  Actionnaires  -  Additif alimentaire  -  Aedes albopictus  -  Âge pivot  -  Agriculture bio  -  Alstom  -  Amandes  -  Amazon  -  ANDRA  -  Anonymat  -  ANSM  -  Arnaques  -  Aspartame  -  Association Française des Malades de la Thyroïde (AFMT)  -  Attal  -  La Barthelasse  - Nicole Belloubet  -  BLACKROCK  -  Blasphème  -  Bruno Le Maire  -  Bure  -  Agnès Buzyn  -  Camembert  -  Capitalisme  -  Cellule Demeter  -  Censure  -  Centrale nucléaire  -  Certification  -  Les chiats et leurs propriétaires -  Chine  -  Chloroquine  -  Cigéo  -  Climat  -  Clochemerle en France  -  Compteur Linky  -  Confédération paysanne  -  Confinement  -  Conflit d'intérêts  -  Congé pour la perte d'un enfant  -  Conseil d’État  -  Contrat de travail  -  Copyright  -  Coronavirus  -  Cours d'eau  -  Ambroise Croizat  -  Darmanin  -  Déchets nucléaires  -  Jean-Paul Delevoye  -  Deliveroo  -  Démarchage téléphonique  -  Demeter  -  Gilbert Deray  -  Didier Desert  -  Dioxyde de titane  -  Dividendes  -  E 171  -  Empreinte carbone  -  Épargne  -  Espérance de vie en bonne santé  -  États-Unis  -  Fake news  -  Fièvre  -  FNSEA  -  Fonds de pension  -  François Salachas  -  Frontex  -  Gaza  -  Gendarmerie nationale  -  Glyphosate  -  Google  -  Greenpeace  -  Griveaux  -  Didier Guillaume  -  Hara-Kiri n° 73  -  Hôpital public  -  Soigner un hérisson  -  Hydroxychloroquine  -  IHU  -  Infiltrés  -  Inondations  -  Internet  -  Investissements -  ISDS  -  Islam  -  Israël  -  Justice d'exception  -  Lactalis  -  Lait cru  -  Laïcité  -  Larry Fink  -  Légion d'honneur  -  Lévothyrox  -  Yves Lévy  -  Libération  -  Libertés publiques  -  Loi Avia  -  Lois scélérates  -  Lubrizol  -  Luxfer  -  Emmanuel Macron  -  Mahjoubi  -  Malbouffe  -  Masques  -  Mediator  -  Médicaments  -  Merck  -  Migrants  -  Mila  -  Moustique-tigre  -  Mutilations génitales  -  Nationalisation  -  Néonicotinoïdes  -  Normandie  -  Onze septembre  -  Or  -  Oxygène  -  Pandémie  -  Paracétamol  -  Parti communiste français  -  Pensée politique  -  Pensions  -  Pénurie de médicaments  -  Perte de poids  -  Pesticides  -  Plantes médicinales  -  Plaquenil  -  Pollution  -   Valeurs perdues d'Edwy Plenel  -  Police aux frontières  -  Pollution  -  Porc contaminé  -  Privatisations  -  Prostate  -  Prud'hommes  -  Adrien Quattenens  -  Didier Raoult  -  Rats  -  Recherche médicale  -  Réforme des retraites  -  Religions  -  Réseaux sociaux  -  Ressources en eau  -  Retraites  -  Fabien Roussel  -  Santé naturelle  -  Sécurité sociale  -  Ségolène Royal  -  George Soros  -  Steve, la faute du pouvoir  -  Sucre  -  Greta Thunberg  -  Thyroïde  -  Total  -  Travail dissimulé  -  Tricastin  -  Vaccins obligatoires  -  Ventes d'armes  -  Olivier Véran  -  

 

 

Fouillez donc dans ce joyeux désordre et n'hésitez pas à me faire part de vos pensées intimes !

 

E171 : pour une interdiction européenne !

10/24/2019

Pour une interdiction du dioxyde de titane !

 

WeMove, Alexandre Naulot, 25 octobre 2019

 

Bonjour Jean-Jacques,

 

Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi votre dentifrice était aussi blanc et brillant ? C’est le résultat direct de l’adjonction d’un additif alimentaire appelé dioxyde de titane. Cet additif qui affiche une valeur nutritionnelle nulle est potentiellement très risqué pour notre santé.

 

La France a déjà interdit son utilisation [1]. En ce moment même, la Commission européenne organise des concertations avec des experts nationaux afin de décider du maintien ou non de la décision française. Après son entrée en fonction dans un mois, la nouvelle commission décidera de la pertinence d’étendre l’interdiction à l’ensemble de l’Union européenne [2].

 

Naturellement, les lobbies industriels veulent convaincre les décideurs européens de s’opposer à la décision des autorités françaises. Aujourd’hui, nous avons besoin de votre aide pour montrer à la Commission la position des citoyens européens : ensemble, réclamons l’interdiction du dioxyde de titane.

 

Le dioxyde de titane est partout : dans le fromage, les pâtisseries, le chocolat, les bonbons, les produits de nettoyage, les cosmétiques, la peinture. Il se compose de nanoparticules, des molécules d’une taille microscopique capables de passer les barrières de protection naturelles du corps humain. Les dernières années ont vu s'accumuler les études démontrant que le dioxyde de titane est capable de perturber le fonctionnement de nos organes internes [3]. Il pourrait potentiellement provoquer des cancers colorectaux.

 

Au nom du principe de précaution, et sur la base de ces études, l’agence française en charge de la sécurité alimentaire a décidé de bannir le dioxyde de titane des produits alimentaires à compter du début de l’année prochaine. De notre côté, nous estimons que tous les citoyens européens méritent d’être protégés au même titre que les citoyens français. En faisant pression, nous pouvons pousser les dirigeants de l’UE à retirer définitivement le dioxyde de titane de la liste des additifs alimentaires autorisés.

 

Le nom officiel du dioxyde de titane en tant qu’additif alimentaire est E171. La décision d’annuler ou d’étendre l’interdiction prononcée par les autorités françaises sera prise par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (European Food Safety Authority, EFSA), laquelle attend les résultats d’un certain nombre d’études pour prendre sa décision. Or, l’une de ces études, dont les résultats ont été publiés récemment [4], a conclu à l’absence d’effets nocifs du dioxyde de titane sur la santé humaine.

 

Sachant que cette étude a bénéficié du soutien financier de trois groupes de lobbying industriels [5] - La Grocery Manufacturers Association (GMA, association de fabricants de produits d'épicerie), la Titanium Dioxide Manufacturers Association (TDMA, association de fabricants de dioxyde de titane) et l’International Association of Color Manufacturers (IACM, association internationale de fabricants de colorants), nous devons veiller à ce que la littérature scientifique sur la toxicité du dioxyde de titane, laquelle s’enrichit régulièrement, permette de contrebalancer ce type d’études financées par le monde industriel.

 

La réussite de notre grande campagne pour l’interdiction du glyphosate [6] a montré que la communauté WeMove Europe a le pouvoir de protéger la santé des citoyens européens et de leurs enfants, à condition de se mobiliser en nombre. Signez la pétition !

 

Merci !

Alex (Marseille), Olga (Bologne), Marta (Varsovie) et l’ensemble de l’équipe de WeMove Europe
[1] L‘interdiction a été décidée sur la base des résultats probants présentés par l’agence française pour la santé alimentaire (ANSES) : https://www.anses.fr/fr/system/files/ERCA2019SA0036.pdf
[2] Voir la vidéo [en anglais] : https://www.youtube.com/watch?v=G-7DpGlU2TE&feature=youtu.be
[3] Voir la synthèse de l'ANSES ci-dessus
[4] https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0278691519305836
[5] En anglais : https://corporateeurope.org/en/2019/06/toxic-lobbying-titanium-dioxide-label-debate-continues
[6] https://act.wemove.eu/campaigns/ice-glyphosate-fr

WeMove.EU est un mouvement ouvert à toutes celles et ceux militant pour une meilleure Union européenne, attachée à la justice sociale et économique, à la gestion durable de l’environnement, et à l’implication des citoyens dans les processus démocratiques.

Scandale du porc contaminé : l’OMC avait interdit les embargos sanitaires L'espérance de vie en bonne santé est-elle vraiment de 64 ans ?