Powered by X-Recherche

Le site photo de Jean-Jacques MILAN

Annales  -  Mouvements sociaux - Répression

---ooo000ooo---

 

 

 

Citation d'Ambroise Croizat

 

 

5 juin 2018 -  Connaissez-vous Fred Sochard, cet artiste fils de cheminot qui colore nos luttes ?  >>>>>

Vous aurez sans doute aperçu ses affiches colorées aux abords d'une manifestation ou sur votre fil d'actualité Facebook, ses dessins aux mille facettes, intransigeants avec Macron et son monde au service des riches, soutenant inlassablement ceux qui résistent, qu'ils soient cheminots, migrants ou palestiniens. Lui, c'est Fred Sochard, artiste résolument engagé du bon côté de la barricade. Ses affiches nous ont tapé dans l'oeil, alors la curiosité nous a piqué, et nous avons cherché à savoir qui pouvait bien se trouver de l'autre côté du crayon, pour dépeindre avec autant de justesse ces colères que nous partageons et l'espoir que suscite chacune de ces luttes.

 

30 décembre 2018 -  « (Macron) est un gredin, un voleur, un criminel ! » Étienne Chouard - Les Incorrectibles   (vidéo, 53 min 45)  >>>>>

Vous êtes pour une 6ème république ??? Non, je suis pour une première démocratie !!! Étienne Chouard

Le Professeur de droit et d'économie, blogueur et militant politique, Étienne Chouard était l'invité d'Eric Morillot dans #LesIncorrectibles sur Sud Radio.

 

5 avril 2020 -  CONFINÉS :  Comment le coronavirus a réveillé l'intelligence collective mondiale   >>>>>

 

6 avril 2020 -  Confinés, les Français agissent à la place de l’État  >>>>>

 

14 avril 2020 -  Confiné mais pas abattu, le mouvement social s'organise  >>>>>

 

 

14 mai 2020 -  Pourquoi le capitalisme néolibéral a besoin d’un État autoritaire et répressif  >>>>>

De la répression des gilets jaunes à la gestion de la crise du coronavirus, Emmanuel Macron s’impose de plus en plus comme le champion d’un libéralisme autoritaire. Deux essais, “Il faut s’adapter” de Barbara Stiegler et “La société ingouvernable” de Grégoire Chamayou, nous aident à comprendre pourquoi les élites libérales ont besoin de l’État.

En septembre 2015, au festival du Monde, alors qu’il est encore ministre de l’économie, Emmanuel Macron vante le libéralisme comme une “valeur de gauche”. Trois ans plus tard, le président manifeste bien peu de volonté pour illustrer cette assertion : il a enchaîné les réformes par ordonnances (loi travail, réforme de la SNCF, loi santé…), accouché de la loi asile et immigration, tournant historique en matière de répression des étrangers et, plus récemment, fait passer par la force de l’article 49.3 l’impopulaire réforme des retraites – deux semaines avant le début du confinement.

 

10 juin 2020 -  La deuxième vague est celle de la colère  >>>>>

 

 

18 juin 2020 -  Le capitalisme sur le fil du rasoir  >>>>>

Le gouvernement français a géré la crise en évitant soigneusement toute forme de contrôle démocratique, parlementaire ou institutionnel. Il a préféré l’infantilisation des citoyens, couplée à une répression très caractéristique du néolibéralisme autoritaire qui est celui de Macron. Mais les aspirations au changement pourraient elles aussi se déconfiner, et c’est d’ailleurs ce que redoute ce gouvernement. C’est dans cette volonté de reprendre le contrôle que réside la possibilité de voir se former un nouveau bloc social capable d’imposer des transformations radicales.

 

 

6 juillet 2020 -  HONTE !  Les carpettes du patronat  >>>>>

 

10 juillet 2020 -  HONTE !!  En Allemagne, procès extrême contre un antinucléaire poète et maraîcher : le militant Loïc Schneider condamné à 3 ans de prison  >>>>>

Vendredi 10 juillet s’est tenu le procès de Loïc Schneider, un militant poursuivi pour des dégradations survenues lors des manifestations contre le G20 à Hambourg, en 2017. Il a été condamné à trois ans de prison ferme, mais a fait appel et reste libre jusqu’au nouveau procès.

Voici ce qu’il y a quelques mois Loïc Schneider avait écrit : « Après un an et quatre mois d’enfermement, comment assembler les mots ? Comment connecter la réalité carcérale à la zone du dehors, briser le mur qui le sépare ? En prison, je me suis effacé, je n’ai plus pensé à moi. J’ai fait le vide afin de ne pas souffrir. Je me suis également fermé à mes souvenirs, à ce qui se passe au-delà de ces murs afin de me concentrer sur cette nouvelle vie avec les autres détenus. Ce fut une des raisons pour laquelle j’ai eu peu de forces pour répondre aux nombreuses lettres reçues. Aujourd’hui, je remarque que je ne ressens plus grand chose, que je n’ai plus de passion (si ce n’est la neige). Il y a un vide. Mon esprit est ailleurs. Une nouvelle conception de temps m’habite, j’ai des moments de contemplations, de silences, d’absences. »

 

12 juillet 2020 -  Luttes de classe à l'entrée du confinement, à sa sortie et à venir, par Jacques Chastaing  >>>>>

 

3 août 2020 -  Manifestation réussie malgré les violences policières  [en Allemagne]  >>>>>

 

20 août 2020 -  HONTE !!  Monde du travail : une vague de répression depuis la fin du confinement  >>>>>

 

25 août 2020 -  Infos pour les mouvements sociaux : ce que vous avez peut-être raté cet été  >>>>>

 

28 août 2020 -  HONTE !!  La Turquie laisse mourir une quatrième gréviste de la faim depuis le printemps  >>>>>

Le régime de Recep Erdogan qui avait engagé une féroce répression après la tentative de coup d’État de juillet 2016 continue d’emprisonner à tour de bras au motif supposé d’appartenance à un groupe terroriste. Journalistes, avocats, militants de gauche ou Kurdes, artistes, elles et ils sont des dizaines de milliers à croupir dans les geôles turques. Jeudi 27 août, Ebru Timtik, une avocate condamnée à 13 ans de prison en Turquie est morte après 238 jours de grève de la faim.

 

28 septembre 2020 -  Le Covid ne doit pas étouffer nos luttes »  >>>>>

Samedi 26 septembre, répondant à l’appel des collectifs Youth for Climate, Extinction Rébellion et Désobéissance écolo Paris, des militants climatiques ont occupé la place Saint-Marthe et les rues attenantes. Ils ont tenu à rappeler que la crise sanitaire n’avait pas mis en pause le changement climatique.

 

29 septembre -  HONTE !!  La France « harcèle ses manifestants » dénonce Amnesty International   >>>>>

Dans un rapport au titre explicite : Arrêtés pour avoir manifesté, la loi comme arme de répression des manifestants pacifiques en France, l’ONG Amnesty International montre comment certains outils judiciaires ont permis de

« condamner arbitrairement » (selon ses mots) un certain nombre de manifestants.

 

9 octobre 2020 -  À Bure, une « semaine antinucléaire » festive et militante revigore les luttes  >>>>>

Armes nucléaires, Cigéo, mines d’uranium ou questions de genre...

Depuis le 5 octobre, à Bure dans le sud de la Meuse, une centaine de militants réfléchissent, partagent leurs luttes et font la fête à l’occasion d’une « semaine antinucléaire ».

 

10 octobre 2020 -  Agir malgré le Covid-19  >>>>>

Le Covid-19, un tueur de mobilisation ? Pas complètement. Pour ce sixième Récap Hebdo, nous commençons notre résumé des informations de la semaine par toute une série de manifestations et de grèves qui ont eu lieu depuis le week-end précédent.

 

12 octobre 2020 -  Encore un week-end festif au commissariat de Champigny-sur-Marne  >>>>>

Deux solutions suggérées mais le gouvernement en a choisi une troisième : interdire la vente des mortiers d'artifice. Inefficacité garantie sur les sources du problème, on est marchand d'illusion ou on ne l'est pas !

 

 

19 octobre 2020 -  La petite clinique qui a fait plier Ramsay  >>>>>

Le personnel de la clinique psychiatrique nantaise n’en revient pas d’avoir tenu si longtemps, et d’avoir fait plier le groupe australien Ramsay.

 

22 octobre 2020 -  HONTE !!    Notre éviction de Facebook pourrait signer la fin prochaine de Rapports de force    >>>>>

Jeudi 15 octobre, Facebook a retiré tous les articles provenant du site Rapports de force et postés sur sa plateforme depuis trois ans et demi. Sur notre page, mais également sur l’ensemble des murs des personnes ayant partagé nos productions. Depuis, impossible de publier sur Facebook quoi que ce soit, par qui que ce soit, en provenance de notre site internet, malgré nos protestations et demandes d’explications.

 

 

23 octobre 2020 -  HONTE !!  Fourberies patronales dans l'informatique : la recette d'ESI  >>>>>

Besoin de simuler informatiquement un accident de voiture, d’avion, voire de centrale nucléaire ? C’est l’entreprise ESI, leader du prototypage virtuel en France qui s’en charge. Avec 320 salariés en France et 1200 dans le monde, la petite multinationale française dont les clients sont Airbus, Boeing, ou encore de nombreux constructeurs automobiles, se porte bien malgré la crise économique. « ESI n’est pas victime de la Covid, toutes les parts de marché ont été conservées pour 2021 », a même déclaré sa directrice générale. Comment expliquer dès lors que la direction d’ESI ait annoncé le 5 octobre qu’elle se débarrasserait de 9 salariés pour des raisons économiques ?

 

23 octobre 2020 -  IN MEMORIAM  Maurice Rajsfus, historien de la répression : « J’ai toujours été un emmerdeur »  >>>>>

Bien avant l’ère des smartphones, des réseaux sociaux et des vidéos témoignant de violences policières, Maurice Rajsfus a dédié sa vie à documenter les brutalités et les exactions de la police, souvent dans l’ombre, parfois dans l’indifférence du plus grand nombre. Celui qui se définissait comme un « historien de la répression » est décédé le 13 juin 2020 « après un combat inégal de six semaines contre la maladie » . « Nous poursuivrons ses combats pour la justice et l’émancipation. Ami, ta rage n’est pas perdue ! », avaient annoncé les éditions Libertalia avant d’organiser le 4 juillet dernier une journée en son honneur à la Parole errante à Montreuil (Seine-Saint-Denis).

 

 

28 octobre 2020 -  En Allemagne, les soignants arrachent 8,7 % d'augmentation de salaire  >>>>>

« Applaudir ne suffit pas. » Avec cette formule, le syndicat Verdi soulignait, depuis plusieurs semaines, l’hypocrisie d’une situation où les personnels soignants, en première ligne dans la pandémie du coronavirus, étaient payés en remerciements citoyens, toujours bons à prendre, mais pas en reconnaissance au bas de la fiche de paie. L’organisation syndicale, qui compte plus de 2 millions de membres, a finalement obtenu gain de cause.

 

 

2 novembre 2020 -  ZAD, recours juridiques, médias...

Quelles tactiques pour peaufiner une lutte locale ?  >>>>>

Les 24 et 25 octobre dernier, plusieurs collectifs se sont réunis — dans la joie — pour partager leurs expériences et lancer l’ébauche d’un réseau de luttes locales. « Il y a une démultiplication des foyers de résistance », s’est réjoui un participant.