Le site photo de Jean-Jacques MILAN


Powered by X-Recherche

Nouvelle page

 

L'abondance des documents disponibles m'a conduit à établir une liste de liens

que je me suis efforcé de classer sur cette page :

Annales

 

Sidération

03/12/2020

La lettre d'Alertes Santé

 

13 mars 2020

 

Chère amie, cher ami,

 

Voilà l’état dans lequel se trouve le monde. 

 

Des pans entiers de l’économie fonctionnent au ralenti, voire sont à l’arrêt. 

 

Les responsables politiques sont montés au créneau. 

 

Chaque jour qui passe, ils annoncent des mesures de plus en plus radicales devant des citoyens inquiets ou perplexes. 

 

Des pays ou des régions entières sont fermées au monde. C’est le Hubei en Chine.

 

C’est encore l’Italie, où écoles, musées et commerces sont fermés.  Seuls les magasins de bouche restent ouverts. Mais il y des quotas de personnes par épicerie [1] ! Le gouvernement italien pourrait mettre en place des tickets de rationnement… Les rues sont désertes, les gens restent chez eux. Ils attendent.

 

L’Espagne et la France suivent le même chemin. 

 

Les établissement scolaires sont fermés. Ils le seront probablement pendant trois semaines. Avec les vacances, les enfants seront déscolarisés pendant plus d’un mois [2].

 

Les personnes âgées ne doivent plus être visitées.

 

A défaut de mourir d’une maladie pulmonaire attisée par le coronavirus, elles mourront d’ennui...

 

Les rassemblements de plus de cent personnes sont interdits [3], en Corse vous ne pouvez plus vous réunir à plus de 50 et tant pis pour l’enterrement de grand-mère. Que les morts s’enterrent entre eux… [4]

 

En Belgique, les rassemblements religieux sont limités. Les messes sont interdites et il est recommandé aux musulmans de suivre les préconisations des autorités pour la prière du vendredi soir. 

 

Ailleurs, en Amérique tous les vols en provenance d’Europe continentale ont été interdits [5]. Si vous êtes Français, il ne vous est pas non plus possible de vous rendre en Inde ou en Israël, au Liban ou au Kazakhstan [6]

 

Un peu partout les événements sportifs sont reportés, annulés ou tenus à huis clos. Heureusement qu’il y a la télévision !

 

Bref, c’est une mise en quarantaine générale.

 

 

Est-ce grave docteur ? 

 

Au vu de ces décisions drastiques, on se dit que la situation n’a probablement jamais été aussi grave. 

 

Et chacun de se sentir, plus ou moins confusément, menacé. 

 

On se regarde différemment. 

 

Les personnes âgées craignent les enfants. On se tient éloigné de son voisin. On redoute les Chinois…

 

Vous me direz que tout cela est nécessaire. Que c’est une grave crise sanitaire, la plus grave que notre pays ait jamais connu depuis 100 ans, il paraît. 

 

Ils n’ont pas osé au-delà. Comparer la situation avec la guerre de 14, aurait peut-être paru exagéré...

 

 

Et pourtant

 

Les chiffres officiels, ceux qui justifient toutes ces mesures, restent très limités. 

 

Vous me direz que sans le confinement, ils le seraient moins. 

 

Ainsi, un site de santé naturelle américain estime que depuis que Donald Trump a pris au sérieux le virus et décidé de fermer le pays, leurs prédictions de morts pour les États-Unis d’ici le mois de juillet sont passées de 1 million à 283 000. [6]

 

Voilà qui est très précis. Et tout cela est démontré avec des chiffres, des tableaux, des cartes marquées de grands cercles rouges… [7]

 

Quelle démesure !

 

Car en attendant la réalité officielle est la suivante [7] :

 

 

Personnes infectées

Décès

Guérisons

Chine

82 000

5000

70 000

Italie

12 500

850

1 050

France 

2 300

50

12


Donc, en Chine, moins de 1% de la population a été infectée et 85% des personnes infectées sont guéries, d’autres sont encore en convalescence et 6% sont décédées.

 

En Italie, le plus gros foyer d’infection européen, moins de 1% de la population est touchée, 8% des personnes infectées sont guéries et 7% sont décédées. 

 

Sans doute, le niveau de guérison devrait augmenter dans les jours qui viennent. Visiblement, il faut du temps pour guérir, alors que le décès peut survenir assez vite. 

 

Ces chiffrent montrent qu’il y a un problème et qu’une petite minorité de la population est touchée. 

 

Et que par conséquent, il faut agir. 

 

Mais on reste surpris du décalage entre ces chiffres et la panique qui semblent s’être saisie de nos responsables politiques.

 

 

Le profil des personnes touchées 

 

Car, il y a, en définitive, peu de morts, même si cela paraît un peu froid de le formuler ainsi.

 

Gardez en tête, que :

 

  • 10 personnes contaminées sur 12 ont entre 12 et 70 ans [8]. Les enfants sont épargnés (mais on ferme les écoles…) ; 

  • le taux de mortalité chez les moins de 40 ans est de 0,2 % [8] ;

  • 80% des personnes décédées avaient plus de 60 ans [8] ;

  • 64% des personnes décédées étaient des hommes [8] ;

  • En France, la plupart des personnes décédées ont plus de 80 ans. L’enseignant décédé à 60 ans dans l’Oise représente une exception. 

  • Le taux de mortalité du virus (6%) est plus faible que celui du SRAS (10%) d’il y a quelques années .

Par ailleurs, selon une étude chinoise sortie il y a quelques jours [8]

 

  • la présence de maladies cardiovasculaires augmenterait le risque de mortalité de 10,5%, 

  • un diabète de 7,3%, 

  • une maladie respiratoire chronique de 6,3%, 

  • une hypertension de 6%, 

  • un cancer de 5,6%. 

Les personnes déjà malades ou très âgées ont donc un risque lié aux maladies infectieuses, dont celle-ci. Ces personnes-là doivent être protégées. 

 

Enfin, notez que ce n’est pas nécessairement le virus qui tue. Souvent, il vient affaiblir un système immunitaire déjà à l’agonie. 

 

 

La situation dans les pays nordiques 

 

La Scandinavie est elle aussi atteinte par le virus. On y recense autour de 1 500 cas. Pourtant, seul un décès a eu lieu en Suède. Aucun mort en Norvège, ni au Danemark ni en Islande. 

 

Pourquoi ? 

 

La population, même âgée, y est en bien meilleure santé qu’ailleurs. 

 

Comme le remarque le professeur Olsvik "Quand on a 80 ans en Chine, on est très vieux, tandis qu'un octogénaire norvégien peut faire Birken (une célèbre course de ski de fond) ou rallier Oslo à Trondheim à vélo".

 

En Suède, cela fait 20 ans que le gouvernement intègre la notion de santé environnementale dans sa définition de la santé publique.

 

C’est l’un des rares pays au monde à reconnaître l’hypersensibilité aux ondes et à prendre en compte cet aspect de la santé pour tous. 

 

Les magasins biologiques sont la norme, les magasins de nourriture chimique et transformée sont l’exception. 

 

La qualité de l’eau y est très surveillée, comme par ailleurs, la population y est moins dense qu’ailleurs, l’air y est peu pollué. Le nombre de fumeurs y est plus faible qu’ailleurs. 

 

Cette politique a permis d’augmenter l’espérance de vie en bonne santé des populations, notamment des hommes. 

 

Il y a 30 ans en Suède, hommes et femmes vivaient jusqu’à 80 ans, mais les hommes devenaient dépendants autour de 65 ans. Aujourd’hui, les hommes font jeu égal avec les femmes et restent en bonne santé jusqu’à 73 ans [9].

 

La crise sanitaire actuelle permet de valider les choix de santé de ces pays depuis 20 ans. 

 

 

Actions radicales et réalité de terrain 

 

En France, en Italie tout cela n’existe pas.  

 

Le gouvernement préfère fermer les écoles et laisser les enfants à l’abandon alors qu’ils ne courent aucun risque sanitaire. Je pense aux collégiens, aux lycéens. Comment vont-ils rester concentrés sur leur travail en étant loin des cours pendant un mois ? Les meilleurs s’en sortiront, c’est sûr. Et les autres ? 

 

En revanche, les mesures sanitaires élémentaires, appliquées en Asie lors des épidémies, ne sont pas prises. 

 

Pour éviter les pénuries, le ministère de la santé préfère prétendre que les masques ne servent à rien [10]. Les Japonais, qui les utilisent avec succès depuis 50 ans, n’auraient donc rien compris ? 

 

Il faut dire qu’en France, même les hôpitaux n’en sont pas toujours équipés, sauf les services infectieux (tout de même !). Au point que l’on déplore dans ces établissements publics de santé des vols de masques et - tenez-vous bien - même de gel hydroalcoolique. 

 

Et lorsque vous retirez un colis à la Poste, vous signez de votre doigt sur le même appareil électronique que tous ceux qui sont passés avant vous…

 

 

La France n’était pas prête 

 

Si pour les autorités françaises, il est essentiel que le virus ne se propage pas, c’est d’abord parce que le système de santé est saturé. Le nombre de lits dans les hôpitaux est compté. Les personnels de santé sortent à peine d’une longue grève pour dénoncer leurs conditions de travail et le manque de moyen des hôpitaux. 

 

Un médecin m’a signalé il y a quelques jours qu’il existait deux médicaments à base de chloroquine, un traitement utile face au virus. 

 

  • la Nivaquine aurait été mise en rupture de stock dès les premiers jours de l’épidémie ! Personne ne sait pourquoi. L’État a-t-il réquisitionné ce médicament, comme il l’a fait pour les masques ? [12]

  • le Plaquenil est hautement toxique et tout à fait déconseillé. Il vous tuerait plus vite que n’importe quel virus !

Et évidemment toutes les solutions naturelles pour renforcer votre immunité sont moquées, ignorées ou simplement interdites par les autorités…

 

En clair, la France n’était absolument pas prête à faire face à ce type d’épidémie. Les grandes annonces, les effets de manches, les mesures radicales, ne semblent servir, in fine, qu’à masquer la pauvreté de la préparation et de la réflexion des autorités de santé. 

 

Compte tenu de la situation, voici quelques recommandations qui m’ont été données par des médecins et qui pourraient s’avérer utiles, au moins pour protéger votre immunité. 

 

 

5 remèdes homéopathiques du Dr Gardénal

 

le 1er de chaque mois, en alternant tous les 8 jours :

 

  • INFLUENZINUM 15CH

  • SERUM DE YERSIN 15CH

  • STAPHYLOCOCCINUM 15CH

  • STREPTOCOCCINUM 15CH

  • ISOTHÉRAPIE DU VACCIN PNEUMOCOQUE 15CH

+  3 ou 4 granules 1 fois par semaine de jusqu'à la fin de l'hiver ou de l'épidémie :

 

  • INFLUENZINUM 15CH

  • ISOTHÉRAPIE DU VACCIN PNEUMOCOQUE 15CH

 

8 remèdes du Dr Eraud

 

  • 1/2 citron chaud pressé par jour ;

  • 1/2 cc miel ;

  • 1 infusion de thym bio (1 tasse par jour) ;

  • 1 goutte d’huile essentielle de ravintsara et niaouli à appliquer derrière les oreilles, sur les poignets et sur le plexus solaire sans frotter ;

  • 10 gouttes dans l’eau sauf le week-end d’extrait de pépins de pamplemousse ;

  • gouttes homéopathiques d'échinacée : 10 gouttes 2 fois par jour ;

  • propolis : 1 gélule par jour (sauf le week-end).

Différents médecins conseillent également :

 

  • la quercétine ;

  • la Vit D3 ;

  • les tisanes Afra et d'artemisia annua

Tous ces remèdes relèvent de la prévention uniquement. Si vous hésitez, allez voir votre médecin et/ou votre pharmacien. 

 

Enfin, puisque cette situation nous impose le chômage technique et les enfants à la maison, profitez-en pour aller marcher en forêt et vous détendre un peu. 

Je ne parle pas des parcs bien-sûr, car d’ici peu, ils risquent d’être fermés !

 

Naturellement vôtre,

 

Augustin de Livois

 

 

 

Références :


[1] https://www.lefigaro.fr/conjoncture/j-ai-l-impression-d-etre-a-paris-un-15-aout-en-italie-la-vie-en-territoire-fantome-20200309
[2] https://www.lemonde.fr/planete/live/2020/03/12/suspension-des-voyages-aux-etats-unis-etat-d-alerte-en-france-la-crise-du-coronavirus-en-direct_6032730_3244.html
[3] http://www.leparisien.fr/societe/coronavirus-la-france-interdit-les-rassemblements-de-plus-de-1000-personnes-08-03-2020-8275455.php
[4] https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/coronavirus-apres-la-fermeture-des-ecoles-le-prefet-de-corse-interdit-les-rassemblements-de-plus-de-50-personnes-sur-l-ile-1229493.html
[5] https://www.rtl.fr/actu/international/coronavirus-donald-trump-interdit-aux-europeens-d-entrer-aux-etats-unis-7800238756
[6] https://sante.journaldesfemmes.fr/maladies/2608487-coronavirus-voyage-pays-touches-infectes-fermes-interdit-aux-francais-zone-risque/
[7] https://www.naturalnews.com/2020-03-11-trump-just-changed-the-trajectory-of-the-coronavirus-pandemic.html
[8] https://gisanddata.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6
[9] https://sante.journaldesfemmes.fr/maladies/2622115-coronavirus-victimes-homme-femme-age-deces-france/?output=amp
[10] https://www.lemonde.fr/sciences/article/2019/02/19/la-france-mal-classee-pour-l-esperance-de-vie-en-bonne-sante_5425315_1650684.html
[11] https://www.futura-sciences.com/sante/questions-reponses/epidemie-grippe-coronavirus-masque-il-protection-efficace-13135/
[12] https://www.lefigaro.fr/economie/requisition-de-masques-que-dit-le-droit-20200306

 

Institut pour la Protection de la Santé Naturelle
21 rue de Clichy
75009 PARIS
www.ipsn.eu

 

Face à l’épidémie, l’hôpital public a besoin de moyens tout de suite Le conte du samouraï insulté