Le site photo de Jean-Jacques MILAN

Annales  -  2021 - semaine 3 - du 18 au 24 janvier

---ooo000ooo---

 

 

2021 

Annales  -  Contact

janvier :  53  -  01  - 02  -  03  -  04

février :  05  -  06  -  07  -  08

mars :  09  -  10  -  11  -  12  -  13

avril :  13  -  14  -  15  -  16  -  17

mai :  17  -  18  -

 

 

 

24 janvier 2021
 

 

Un tribunal allemand déclare le confinement régional INCONSTITUTIONNEL dans une décision «politiquement explosive» 

Exoportail  >>>>>

Un tribunal de district allemand a déclaré inconstitutionnelle une mesure de verrouillage strict imposée par le gouvernement de l’État central de Thuringe au printemps dernier, car il a acquitté une personne accusée de l’avoir violée.
Une affaire banale concernant un homme qui a violé les règles allemandes strictes de confinement en célébrant un anniversaire avec ses amis a abouti à une décision que les médias allemands ont décrite comme «politiquement explosive».

 

 

   Interview de la Dr Tess Lawrie par la Dr Jennifer Hibberd sur l’ivermectine    Ivermectine-Covid.ch  >>>>>

Originellement publiée le 24 janvier. La Dr Tess Lawrie présente dans le détail les résultats très encourageants de sa méta-analyse sur l'efficacité de l'ivermectine contre la COVID-19.

Tess Lawrie est titulaire d'un doctorat en médecine. Elle a grandi, étudié la médecine et a obtenu son doctorat en Afrique du Sud, où elle a pratiqué la médecine clinique et la chirurgie. Elle est fondatrice et directrice de l'Evidence Based Medical Consultancy à Bath, au Royaume-Uni. Le Dr Lawrie est un chercheur spécialisé dans la synthèse des preuves

Elle s'est engagée à faire des synthèses basées sur des preuves pour des organisations à but non lucratif dans le monde entier

Site web du Dr Tess Lawrie
Le site web de la société est e-bmc.co.uk

Plus d'informations en français sur l'ivermectine: ivermectine-covid.ch

 

 

23 janvier 2021
 

 

Partout des grèves  Rapports de force  >>>>>

Elles ne font pas la une de l’actualité, pourtant un peu partout des salariés sont en lutte. Ici contre un plan social, là pour des augmentations de salaire ou pour une reconnaissance de leur travail. Cette semaine, nous les mettons à la une, avant l’investiture de Joe Biden ou le début des débats parlementaires sur la loi « séparatisme ».

 

 

Classement : les 50 médecins, scientifiques, entrepreneurs devenus milliardaires grâce au Covid-19  Le canard républicain  >>>>>

Un an après la détection du premier cas de Covid-19 à Wuhan, les progrès en matière de santé marquent peut-être le début d’une nouvelle ère. La vaccination contre la Covid-19 pourrait aider les médecins à lutter plus efficacement contre la pandémie qui a déjà tué plus de 1,7 million de personnes. En 2020, de nouveaux milliardaires ont émergé, leur fortune propulsée par une hausse des marchés boursiers.

Au total, Forbes a trouvé 50 nouveaux milliardaires dans le secteur de la santé en 2020. Les nouveaux milliardaires les plus remarquables de l’année sont les scientifiques à l’origine des deux vaccins les plus efficaces contre le coronavirus – l’un mis au point par Pfizer et la société allemande de biotechnologie BioNTech, l’autre par la société Moderna, basée dans le Massachusetts – qui ont vu leurs avoirs nets monter en flèche depuis janvier : Ugur Sahin et Stéphane Bancel.

 

écologie

climat

Covid-19

Extinctionn rébellion

Alternatiba

Youth for climate

Convention citoyenne pour le climat

déforestation

permafrost

désobéissance

 

« Tout le monde craque » : les jeunes activistes du climat sonnés par le Covid

Rebelles d’Extinction Rebellion, décrocheurs de portraits d’Alternatiba, membres de Youth For Climate : les jeunes activistes du mouvement climat n’échappent pas à l’effet Covid. Si leur engagement leur garde la tête hors de l’eau, ils souffrent de l’absence de liens réels, du manque de visibilité et de la patience de rigueur quand l’urgence taraude.

Ils pourront se passer de boîte de nuit : ils ont les réseaux sociaux. C’est ce qui s’est dit trop longtemps à propos des jeunes, étudiants, travailleurs, confinés « pour les vieux » de mars à mai, accusés de propager le Covid en abusant des apéros cet hiver. Ce serait un peu « de leur faute », le couvre-feu à 18 heures généralisé à tout le territoire le 17 janvier pour enrayer la troisième vague de l’épidémie. Mais pour la plupart, c’est le coup de massue : autant ils pouvaient pendant le confinement sortir prendre l’air au moment de leur choix, autant avec ce couperet qui tombe à la fin de leurs cours en ligne, nombreux ne voient plus la lumière du jour.

https://reporterre.net/Tout-le-monde-craque-les-jeunes-activistes-du-climat-sonnes-par-le-Covid

 

22 janvier 2021
 

 

Le déferlement totalitaire face à la dialectique du maître et de l'esclave  Sott  >>>>>

Note : Cet article a été publié par son auteur [Ariane Bilheran] en août 2020, son contenu conserve toutefois toute sa pertinence en janvier 2021.

Depuis le début de cette « pandémie », je n'avais écrit qu'un bref article sur « le totalitarisme sanitaire », ayant besoin moi-même d'y voir suffisamment clair avec du recul pour me prononcer. Néanmoins, nous pouvons reconnaître, à un niveau mondial, avec quelques nuances selon les pays, la griffe d'une contagion délirante paranoïaque qui chaque jour montre davantage son visage odieux.

 

 

Alexandre Langlois : convoqué pour avoir critiqué sa hiérarchie  Le Média, vidéo 4 min 08  >>>>>

Mercredi 20 janvier, Alexandre Langlois passait en Conseil de discipline, à la préfecture de Police de Paris, située sur l’île de la Cité. Alexandre Langlois se voit reprocher - entre autre - d’avoir diffusé des tracts provocateurs sur lesquels il présente la photo du directeur de la police nationale, dénonçant dans le même temps un nombre important de suicides dans la Police Nationale.

En novembre dernier, Alexandre Langlois avait pourtant fait part de sa volonté de quitter la police nationale, et avait demandé une rupture conventionnelle. Il pointait les dysfonctionnements dans l’institution policière et au ministère de l’Intérieur. Aujourd’hui, il risque la sanction. C’est la seconde fois. La première fois, il avait écopé de 12 mois de suspension dont 6 fermes.

 

 

Label Haute valeur environnementale : un instrument au service de l’agriculture intensive ?  Reporterre  >>>>>

Le budget 2021 accorde un crédit d’impôt aux agriculteurs engagés dans la certification Haute valeur environnementale (HVE). Créé pour valoriser des changements de pratiques agricoles, ce label, trop peu ambitieux, est aujourd’hui décrié par des associations environnementales, qui y voient un outil d’écoblanchiment.

 

 

 

« Nous entrons dans un isolement où nous confondons la connexion avec le lien »  Reporterre  >>>>>

Confinements et couvre-feu nous poussent à passer de plus en plus de temps derrière nos écrans et à dématérialiser nos relations sociales. Une situation qui permet aux Gafam de renforcer leur emprise, nous explique le spécialiste des réseaux sociaux François Saltiel, qui nous incite à leur résister.

En limitant encore plus les interactions sociales, le couvre-feu à 18 heures sonne le retour des longues soirées devant l’écran et des apéros en distanciel. Que se passe-t-il quand nos interactions sociales ne passent quasiment plus que par le numérique ?

François Saltiel, journaliste à 28 Minutes (Arte) et auteur de La Société du sans contact. Selfie d’un monde en chute (Flammarion, 2020), alerte sur les risques de cette société de plus en plus désincarnée.

 

                   

 

 

En Italie, la commune de Malles Venosta tient tête aux lobbies des pesticides  Reporterre  >>>>>

Dans le Sud-Tyrol, côté italien de la frontière, la commune de Malles Venosta résiste aux géants de la culture industrielle de pomme en défendant un territoire sans pesticides. Et se fait attaquer par les autorités provinciales, furieuses de cette rébellion écologique.

 

 

L’État français préfère la bombe au Traité d'interdiction des armes nucléaires  Rapports de force  >>>>>

Un non-événement pour la presse française : ce vendredi 22 janvier entre en vigueur le traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN). Sa non-ratification par la France, troisième puissance nucléaire mondiale derrière les États-Unis et la Russie, est peu commentée par les médias nationaux, à l’exception d’une interview sur France Culture et d’une tribune dans La Croix.

Pourtant, ce traité n’est pas de la moindre importance. Il interdit l’utilisation, la menace d’utilisation, la production, l’acquisition, le stockage et le transfert d’armes nucléaires. Il pose aussi en creux des limites à leur financement par des acteurs privés (banques, etc.). Un texte d’une plus grande portée que celui de 1970 sur la non-prolifération nucléaire et qui a une valeur contraignante pour la cinquantaine de pays qui l’ont signé à ce jour. Mais pas pour la France. Celle-ci comme les autres huit puissances nucléaires n’a même pas accepté de participer aux négociations. Pires, ces possesseurs de la bombe ont fait pression sur de nombreux pays, notamment ceux membres de l’OTAN, pour qu’ils ne ratifient pas le texte.

 

 

Macron : champion du blabla  Le Media, vidéo 9 min 51  >>>>>

Le One Planet Summit à Paris lance le ballet des sommets pour le climat et la biodiversité de 2021, dont les plus importants ont lieu en septembre à Marseille (le Congrès mondial de la Nature) et cet automne à Kunming en Chine (la COP 15 biodiversité). Ce dernier sera peut-être à la biodiversité ce que la COP 21 à Paris était à la diplomatie climat, et devrait aboutir sur un accord international, en se basant sur les travaux de l'IPBES (l'équivalent du GIEC pour la biodiversité). Un objectif de 30% d'aires protégées est annoncé. La France, qui n'en est pas loin, déclare déjà vouloir atteindre cet objectif en 2022 (avec 10% en protection forte). Un plan national d'action a été présenté par le gouvernement dans la foulée du One Planet Summit.

Pourtant, lors de ce rendez-vous diplomatique, plusieurs observateurs, dont Greta Thunberg, ont dénoncé un enfumage. Dans un tweet, l'activiste suédoise n'y voit que du "blabla".

La volonté affichée d'atteindre 30% d'aires protégées n'est-elle pourtant pas une avancée? Le Média pose la question au Syndicat National de l'Environnement - FSU, qui intervient notamment dans les parcs nationaux et qui pointe du doigt le désinvestissement de l'Etat (voir à ce sujet le reportage du Média : https://www.lemediatv.fr/emissions/et... ).

Selon ces spécialistes de la protection de l'environnement, derrière la stratégie nationale des aires protégées il y a surtout un plan de communication. Même son de cloche du côté de l'ONG Greenpeace, aussi contactée par Le Média, qui fustige dans un communiqué un sommet inutile et des "annonces en trompe l’œil".

 

 

21 janvier 2021
 

 

Ils ont osé : à Washington vous avez de la beuh gratuite si vous vous faites vacciner contre le covid  Exoportail  >>>>>

Juste au moment où vous pensiez que cette histoire avait atteint le fond, ils descendent toujours plus bas.

Après avoir vendu au public l’idée que le vaccin libérera d’une manière ou d’une autre la population des mesures autoritaires de confinement COVID-19 imposées par l’État, le gouvernement et les responsables de la santé publique essaient maintenant désespérément de « traiter » le plus grand nombre possible de personnes par leur nouveau système de transport de vaccins. Mais de nombreux jeunes sont également conscients qu’ils ont un risque statistiquement proche de zéro de tomber malade à cause du coronavirus – un fait gênant que le gouvernement et ses partenaires médiatiques essaient activement de masquer maintenant.

Apparemment, le nouveau cocktail expérimental de « vaccin » génétique à ARNm est si impopulaire que les professionnels de la santé ont eu recours à la corruption des jeunes avec des drogues récréatives [cannabis] pour les inciter à le prendre.  

https://nypost.com/2021/01/18/how-to-get-a-free-bag-of-weed-with-your-covid-19-vaccine/

 

 

Comment une entreprise multinationale veut saboter la décision des Pays-Bas de sortir du charbon  Vimeo, vidéo, 4 min 18  >>>>>

Après 20 ans de mobilisations et plusieurs décisions de justice, le gouvernement des Pays-Bas a enfin proposé, une loi interdisant le charbon pour produire de l'électricité. Mais l'industrie du charbon riposte sournoisement en poursuivant les Pays-Bas devant une justice parallèle pour obtenir des millions, voire des milliards d'euros d'argent public en compensation. Regardez et partagez cette vidéo sur la façon dont les entreprises multinationales sapent les politiques climatiques.

 

 

URGENT : faisons de la finance climatique  L'investisseur sans costume  >>>>>

Davos s’ouvre ces jours-ci avec la peur au ventre des risques climatiques : inondations, incendies, montée des océans… 

Précisons que la peur, la grosse boule au ventre, c’est pour vous, pas pour eux qui se promènent en jets privés accompagnés de leurs milices et protégés par des snipers sur le toit de leurs maisons bien à l’abri des marées humaines et crues centennales.

 

 

20 janvier 2021
 

 

La déprogrammation - Nouvelles capsules sur la fabrique de l'info   Ema Krusi, vidéo 1 h  >>>>>

Nouvelles capsules vidéos avec Sylvain Laforest : La Déprogr@mmation.

Dans cette vidéo, découvrez le prologue du livre et les thèmes qui seront abordés tout au long des épisodes à venir.

«  Révéler les rouages de la programmation est à la portée d’à peu près n’importe qui. Ayant écrit, réalisé et monté près de cent documentaires dans ma carrière, j’ai pour ainsi dire une longueur d’avance sur un abatteur de poulet chez Flamingo pour tout ce qui concerne les médias, la manipulation des images et le choix entre l’objectivité et la subjectivité. J’ai aussi étudié l’histoire à l’université, simplement pour pousser plus loin une passion personnelle que je nourris depuis l’âge de dix ans. Pour le reste, je suis monsieur tout-le-monde ; j’ai travaillé fort, payé mes impôts sans me plaindre et fermé ma gueule toute ma vie. » Sylvain Laforest, auteur de La Déprogrammation.

Son nouvel ouvrage écrit en 2015 et édité pour la première fois en 2016 sera à nouveau disponible en février 2021.

 

 

  Big Pharma au Parlement européen - Interview de Michèle Rivasi    Kairos, 54 min 22  >>>>>

Nous devions rencontrer la députée européenne Michèle Rivasi cette semaine à Paris, pour une interview exclusive. Changement de dernière minute : Curevac, multinationale biopharmaceutique allemande, a accepté de rendre public le contrat qu’elle a passé avec la Commission européenne: Michèle Rivasi doit venir d’urgence à Bruxelles pour lire ce contrat. Nous la rencontrons le 19 janvier, juste après la découverte de ce dernier, dans des circonstances pour le moins particulières :

45 minutes, dans une pièce fermée, avec interdiction de faire des copies ou prendre des photos, pour consulter un contrat de 67 pages. Nombreux passages sont noircis, notamment le prix des vaccins, les lieux de production, mais aussi deux pages entières qui portent sur la responsabilité juridique de la multinationale. Lorsque Madame Rivasi demandera à la Commission qui est responsable en cas d’effets secondaires dus au vaccin, il n’y aura pas de réponse...

Ce qu’il se passe dans les arcanes des institutions européennes concernant les contrats entre les entreprises pharmaceutiques (Pfizer, Astrazeneca, BioNTech, Moderna, Curevac…), dépasse le cadre spécifique des négociations et illustre parfaitement la mainmise de sociétés privées sur l’Europe, donc sur tous ses États membres. Donc sur nos vies.

Soutenez la presse libre, qu'on soit assez nombreux pour empêcher qu'elle soit muselée.

www.kairospresse.be/abonnement

www.kairospresse.be/don

 

 

Le gouvernement n’apporte toujours aucune réponse aux jeunes  PCF  >>>>>

Tandis que l’épidémie sévit partout en Europe et que le virus et ses variants circulent sur tout le territoire, le premier ministre Jean Castex et ses ministres ont présenté les nouvelles mesures sanitaires.

Alors que la crise économique, sociale et scolaire touche de plein fouet les jeunes, le gouvernement est une nouvelle fois apparu incapable d’apporter des réponses concrètes à cette partie de la population.

 

 

 

19 janvier 2021

 

 

L'énergie solaire se développe au détriment des sols naturels  Reporterre  >>>>>

Pour atteindre les objectifs de la transition énergétique, la superficie consacrée au photovoltaïque doit tripler, voire quadrupler. Mais la recherche du profit pousse les développeurs à privilégier les installations au sol, accentuant l’artificialisation des terres.

10 000 hectares au sol et 5 000 de toitures. C’est la surface que représente aujourd’hui l’emprise totale des parcs photovoltaïques en France, selon l’évaluation de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE). Elle envisage de multiplier par trois ou quatre cette superficie pour atteindre les objectifs en matière de production d’électricité photovoltaïque en 2028. Des surfaces à mettre en regard avec les 21 000 à 61 200 hectares supplémentaires artificialisés chaque année. Les premières sources de prédation des terres restent de très loin la construction immobilière, l’extension des réseaux routiers et les équipements industriels. Ceci étant, le développement des énergies renouvelables ne se substitue pas à ces autres usages, il s’y ajoute. Mais s’il reste marginal à ce jour, les choses sont en train de changer.

 

 

Lettre du bocage : « Nous ne supportons pas d’être gouvernés par la peur »  Reporterre  >>>>>

Face à la pandémie, nous avons, abasourdis, joué le jeu, expliquent les autrices de cette tribune. Mais un an plus tard, rien n’a été fait pour améliorer le système de soins, tandis que la machine législative a instruit maintes lois régressives (sécurité globale, néonicotinoïdes, etc.). Alors, contre le gouvernement par la peur, retrouvons confiance dans nos capacités collectives d’imaginer l’avenir.

 

 

Stocamine : Barbara Pompili enfouit définitivement ses ambitions écologiques  La France Insoumise  >>>>>

Communiqué du groupe parlementaire La France insoumise.

Ce lundi 18 janvier, la ministre de l’Écologie a annoncé que les déchets toxiques stockés sur le site de Stocamine seront définitivement enfouis. Pour rappel, 42 000 tonnes de cyanure, d’amiante, d’arsenic et de mercure reposent à proximité de la nappe phréatique d’Alsace, la plus grande d’Europe, faisant peser un risque majeur sur la population et notre écosystème.

Loin de tirer les leçons de l’incendie de 2002, la ministre persiste et signe, en dépit des collectifs, des experts et des élus mobilisés depuis des décennies en faveur d’un déstockage des déchets toxiques, et malgré la promesse faite aux citoyens que l’enfouissement était réversible.

Le groupe parlementaire LFI dénonce un scandale démocratique et écologique majeur. Une fois encore, la ministre de l’Écologie se montre irresponsable et indigne de sa fonction en cédant aux générations futures une poubelle de déchets dangereux pour les êtres humains et l’environnement.

 

 

18 janvier 2021

 

 

Jean-Dominique Michel : La corruption systémique, partie 1  Reinfo Covid 2021, vidéo 11 min 30  >>>>>

Parmi les commentaires :

Effectivement, on parle de renforcer le système immunitaire qui est mis à mal dans notre société aseptisée d'un coté et qui nous intoxique de l'autre...Nous ne devrions pas avoir besoin de vit C, D ou de Zinc si notre alimentation en contenait assez, ce qui n'est pas le cas lorsque l'on consomme des produits "morts" , des légumes et fruits hybrides qui ne contiennent plus grand chose à part des résidus de pesticides, herbicides et fongicides perturbants le système hormonale et affaiblissants nos organes...Bref l'industrie agro-alimentaire et pharmaceutiques sont les seules terribles virus mortels où toute la chaine de production est en elle même un génocide pour l'homme et la planète. Alors le covid à coté fait bien rigoler !

Comme vous le dites très justement, la corruption systémique est connue d'une majorité de gens. Mais ce qui est plus surprenant et surtout effrayant, c'est de constater à quel point elle gangrène les gouvernements et les institutions censées veiller au bien-être de la population. Il m'a fallu plusieurs mois de questionnement avant de comprendre que la fiction avait dépassé la réalité et que la situation était extrêmement grave. Il va falloir se battre et résister !

 

 

 

2021 

Annales  -  Contact

janvier :  53  -  01  - 02  -  03  -  04

février :  05  -  06  -  07  -  08

mars :  09  -  10  -  11  -  12  -  13

avril :  13  -  14  -  15  -  16  -  17

mai :  17  -  18  -