Le site photo de Jean-Jacques MILAN

Annales  -  Covid-19 - Le Quotidien du médecin - Blog de Gérard Maudrux

---ooo000ooo---

 

 

Quelques descripteurs pouvant être recherchés dans cette page (contrôle F - voyez aussi les mots de la même famille !) :

ADN  -  Ameli  -  antibiotique  -  ARN  -  autorisation temporaire d'utilisation  -  Azithromycine  -  Belgique  -  cas  -  Chine  -  chloroquine  -  cluster  -  CNRS  -  comorbidité  -  confinement  -  coronavirus  -  couvre-feu  -  Covid-19  -  décret  -  démocratie  -  difficulté respiratoire  -  Direction Générale de la Santé  -  Discovery  -  ECRIN  -  effet placebo  -  essai randomisé  -  estomac  -  état de crise sanitaire  -  état d'urgence sanitaire  -  état totalitaire  -  étude  -  European Clinical Research Infrastructure  -  FDA  -  gouvernement  -  grippe  -  H5N1  -  HAS  -  Helicobacter pylori  -  HIV  -  HMS Salisbury  -  Hold-up (film)  -  hospitalisation  -  hydroxychloroquine  -  INSERM  -  interféron  -  Ivermectine  -  Kaletra  -  Lancet  -  James Lind  -  jeux mondiaux militaires  -  macrolide  -  Marseille  -  Barry Marshall  -  masque  -  médecin  -  ministre de la santé  -  mortalité  -  OMS  -  orage cytokinique  -  oxygénothérapie  -  Paris  -  parlement  -  patient  -  pénicilline  -  Plaquénil  -  pneumonie  -  pneumopathie  -  presse  -  publier  -  Didier Raoult  -  réanimation  -  Remdesivir  -  Ruxolitinib  -  Saint-Random  -  scorbut  -  seconde vague  -  Ségur de la santé  -  Société française de Toxicologie  - 

taux d'incidence  -  taux de positivité  -  test  -  Jean-Louis Thillier  -  totalitarisme  -  traitement  -  traiter  -  trithérapie  -  ulcère  -  vaccin  -  virus  -  Robin Warren  -  Wuhan  -  zinc  -

 

Voir aussi :

confinement, gestes barrières, masques, tests...  -    -

 

 

 

 

 17 mars 2020 -  HONTE !!  Covid-19 : vers un nouveau scandale de la chloroquine ?  >>>>>

Suite à la découverte de chercheurs Belges sur les effets in-vitro de la Chloroquine lors de l’épidémie de H5N1, n’ayant pu être vérifiée in-vivo à l’époque, et à la vingtaine d’essais prometteurs en Chine, Le Pr Raoult à Marseille crie partout qu’il faut l’utiliser, avec peu d’écoute. Ce traitement n’a pas été retenu par l’OMS dans les 20 protocoles.

Le Pr Raoult a donc décidé d’en faire son affaire, il y a 8 jours il décidait de traiter 24 patients. Il vient de publier ses premiers résultats. Après 6 jours, 75% des patients n’étaient plus porteurs du virus (contre 10% seulement dans une évolution naturelle), et sur les 25% restants, la charge est plus basse chez ceux qui ont eu un antibiotique associé.

 

 23 mars 2020 -    Covid-19 : un second scandale de la chloroquine    >>>>>

Les choses bougeaient enfin, grâce à l’opinion publique, mais le gouvernement agit toujours pour que les Français ne disposent pas du Plaquenil. Nous sommes dirigés par des irresponsables, voire des criminels.

Le gouvernement rassure les Français : « Oui nous nous intéressons au Plaquenil, oui c’est en cours, et il fait partie de nos protocoles expérimentaux avec d’autres médicaments ». Il oublie au passage de dire qu’il avait refusé au départ de le faire, et qu’il ne l’a fait que sous la pression de l’opinion publique : blogs, journaux, et surtout du Pr Raoult qui leur a dit « vos protocoles scientifiques, je m’assieds dessus, je prends mes responsabilités, avec votre accord ou non, je traite mes patients avec. » Tous les médecins de France veulent aussi prendre leurs responsabilités.

 

1er avril 2020 -  HONTE !!    Les erreurs de Discovery    >>>>>

Discovery est une étude, menée dans 7 pays dont la France depuis le 22 mars, visant à tester sur plus de 3 000 patients ( 800 Français ) cinq types de traitement : soit rien (traitement actuel sur les symptômes), soit du Remsdesivir (il empêche le virus d’adapter son code génétique au malade), soit du Kaletra (utilisé contre le HIV) soit du Remsdesivir  ou Kaletra associés à de l’interféron bêta, et de l’ hydroxychloroquine, (sans Azithromycine ni zinc), mise au départ au ban des substances non recommandables, et ajoutée en France « sous la pression populaire manipulée par un gourou marseillais ».

Cette étude est-elle une réponse à la situation actuelle ? Ma réponse est non. Non adaptée, non éthique, peu utile.

 

12 avril 2020 -  Covid-19 : l'« effet placebo » du Plaquénil  >>>>>

Le feuilleton du Covid-19 et du Plaquénil oublie un peu trop le côté humain du problème. Il y a un grand absent, superbement ignoré par la plupart des acteurs de ce feuilleton, qui est pourtant le premier concerné, celui qui devrait être au centre de nos préoccupations. Cet absent, c’est le patient, et plus généralement l’homme (et la femme, bien entendu !).

Nous avons en face de nous un ennemi invisible, et nous sommes inquiets, car nous voyons qu’il se développe avec une facilité déconcertante, nous pouvons l’attraper sans rien faire, sans le savoir, et nous apprenons qu’il est mortel. Certes 2% de décès (nous en sommes à plus), mais nous n’avons pas envie d’être dans ces 2%.

 

28 mai 2020 -  Chloroquine : le doute n'est plus permis  >>>>>

Sur le papier et en éprouvette, la Chloroquine faisait de belles promesses contre le coronavirus. Des Chinois et un grand patron de la virologie, l’ont confirmé sur leurs patients et encouragé tout le monde à faire de même, mais sans l’aval préalable des autorités qui l’ont mal pris. Il fallait donc que cela cesse et remettre les provinciaux dans le droit chemin de la centralisation, seule démarche possible dans un État totalitaire (cf démocrature)

 

5 juin 2020 -  HONTE !!    La bonne farce du Lancet    >>>>>

Les auteurs de l’article du Lancet ayant provoqué un raz de marée sur la chloroquine (grosse vague qui submerge, fait des dégâts, puis se retire tranquillement), viennent de demander de retirer l’article, en s’excusant.

Des articles médicaux (et autres) de ce genre, il y en a des milliers. Pour se faire connaître, pour être bien noté, pour monter en grade, il faut très souvent publier, même n’importe quoi, car c’est la quantité qui compte, pas la qualité. Et les journaux ont besoin de papiers pour publier, alors ils publient, voilà une réalité peu connue du grand public.

Tous les experts savent cela, et parce qu’ils sont experts, ils savent lire et repérer ces articles, comme le dernier, qualifié de foireux par le Pr Raoult qui en a de suite repéré la qualité, contrairement à d’autres.

 

12 juin 2020 -  HONTE !!    Covid 19 : des attitudes criminelles ?    >>>>>

Plusieurs témoignages, des faits, rien que des faits. A vous de juger de ce qui est bien ou mal, de ce qui est répréhensible ou non.

Généraliste dans l’Est j’ai eu à traiter depuis le dernier trimestre 2019 un nombre anormalement élevé de pneumopathies atypiques résistantes. Notamment un couple de personnes âgées vivant en autarcie dans une forêt, ancien camp militaire. Leurs seuls contacts étaient des militaires, certains seraient-ils passés par Wuhan aux jeux mondiaux militaires d’octobre, qui ont vu nombre de militaires se porter pâles en rentrant ? Tous ces cas ont été traités sans complications par Azithromycine que j’affectionne. Puis est arrivée l’épidémie, avec un nom que l’on pourrait sans doute mettre sur mes cas anormaux depuis quelques mois : Covid 19. Nous sommes deux au cabinet, et avons vu plus d’une centaine de cas, tous traités de la même manière. Zéro hospitalisation, alors que nous aurions dû en avoir une quinzaine.

Je suis persuadé que les choses ont commencé à mal tourner depuis qu’on a dit aux français de rester chez eux, et d’attendre d’avoir des difficultés respiratoires avant d’appeler.

 

21 juin 2020 -  Confiner ou traiter ? (1)  >>>>>

Dans le monde le confinement fait débat, et chez nous, nos « élites » crient victoire grâce à leur « stratégie » ayant conduit à un confinement « réussi ». Qui a tort, qui a raison ? On assiste à des batailles de chiffres, de statistiques, et de résultats le plus souvent difficiles à comparer. Il y a des confinements plus ou moins précoces ou tardifs, plus ou moins stricts, plus ou moins respectés, d’autres mesures d’accompagnement, et surtout d’autres facteurs qui nous échappent, comme le facteur ethnique que j’avais évoqué au début sans certitude, et qui avec le recul semble de plus en plus à prendre en compte. 

 

24 juin 2020 - Confinement ou traitement (2) >>>>>

Première question : bons ou mauvais traitements des cas isolés avant épidémie ?

Suite à de nombreuses constatations et témoignages, tout le monde semble d’accord pour dire que l’épidémie de Covid-19 traînait ici et là dans le monde depuis octobre. Il en est ainsi de tous ces militaires français qui se sont rendus à Wuhan en octobre pour les jeux mondiaux et ont présenté sur place et au retour nombre de pneumonies et épisodes grippaux atypiques. Il en est ainsi de nombreux témoignages de confrères, surtout dans l’Est, qui ont eu à traiter un nombre anormal de pneumonies atypiques et résistantes, depuis 2 mois avant l’épidémie. Ils ont fait le lien par la suite.

 

8 juillet 2020 -  Chloroquine : un long fleuve tranquille  >>>>>

« Si quelqu’un t’a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds toi au bord de la rivière, un jour tu verras passer le corps de ton ennemi » (Lao Tseu). Il en est ainsi de la chloroquine, très vieille dame comme je vais vous l’expliquer, dernièrement offensée, et qui attend patiemment son heure. Elle aura cette année 200 ans, et en 200 ans, aucun médicament au monde n’aura (avec la pénicilline ?), sauvé autant de vies.

Depuis des mois nous assistons à un spectacle ahurissant qui montre la médecine administrée et les experts scientifiques du monde entier, sous un jour qui n’est pas fait pour nous rassurer en ce qui concerne notre future santé. La médecine a progressé depuis des siècles en toute liberté, mais administrée, réglementée, contrôlée et diffusée par des « hautes autorités scientifiques » nationales et internationales, n’est-elle pas en train de régresser ?

 

11 juillet 2020 -  Qu'est-ce qui tue dans le Covid-19 ?  >>>>>

Pourquoi meurt-on du Covid-19 ?

Pourquoi, avec les moyens modernes de réanimation, chez nous, 50% des patients en réanimation meurent, alors qu’ils ne sont plus porteurs du virus ?  Pourquoi ces différences de mortalité d’un pays à l’autre, pour le même virus ? Réanimations différentes ? Qu’est-ce que cet « orage cytokinique » dont on parle ?

Je n’ai jamais abordé ces sujets, car pour bien expliquer les choses, il faut d’abord maîtriser le sujet, et le moins que l’on puisse dire, est que l’on est dans un domaine assez pointu, et même pour n’en expliquer clairement q’une partie, il faut dominer le reste.

Le Docteur jean Louis Thillier est consultant scientifique international,  membre de la société Française de Toxicologie. Ses collègues, dans un ouvrage collectif, lui ont demandé de rédiger le volet physiopathologie-immunopathologie du COVID-19. Nous en avons fait un résumé simplifié concernant ce problème du choc cytokinique. Désolé si cela reste un peu complexe, c’est le sujet qui le veut. Voici ce texte :

 

15 juillet 2020 -  La prescription d'hydroxychloroquine élargie ?  >>>>>

La presse, si prompte à mettre en avant les informations anti chloroquine, ne semble pas avoir remarqué que la prescription de Plaquénil semble avoir été assouplie en catimini par le gouvernement. Un de nos lecteur a soulevé le problème.

Face à ce qui semble être une évidence, en premier lieu les témoignages des médecins prescripteurs, les très nombreux pays qui dans le monde l’utilisent de plus en plus, les études qui sortent montrant la diminution des cas graves traités par HCQ et AZI,.. je me demandais comment, après tout ce qu’il a affirmé, le gouvernement allait faire marche arrière, et s’il le ferait.

 

21 juillet 2020 -  HONTE !  La saga des décrets chloroquine et masques  >>>>>

Vous êtes nombreux à poser des questions sur les différents arrêtés, décrets, parus et abrogés. C’est effectivement assez compliqué. Avec Herté07, qui a bien bossé le sujet, nous vous proposons ce résumé chronologique :

 

27 juillet 2020 -  La saga des décrets chloroquine et masques : erratum  >>>>>

Dernière minute , 28 juillet, 11 H : j’annule ce billet rédigé hier suite à des infos que l’on m’a donné hier, mais vous en laisse la lecture pour apprécier le travail de nos rédacteurs de textes. Seule la conclusion reste encore plus valable. Les explications de cette annulation sont dans la réponse à Bertrand L et dans une réponse de Herté07.

LA PRESCRIPTION EST DONC AUTORISÉE, (avec les règles d’avant le 23 mars.

 

30 juillet 2020 -  HONTE !  Remdesivir-Chloroquine : 1-0. L’arbitre acheté ?  >>>>>

Le Remdesivir est le seul traitement bénéficiant d’une Autorisation Temporaire d’Utilisation dans l’indication Covid-19, datée du 15 juillet 2020. Cette autorisation est délivrée dans un cadre précis : chez les patients de plus de 12 ans et de plus 40 kg, ayant une pneumonie bénéficiant d’une oxygénothérapie, et après décision collégiale.

Alors qu’il existe plusieurs dizaines, voire une centaine de publications concernant la Chloroquine (et dérivé HCQ), celles sur le Remdesivir se comptent sur les doigts d’une main. Quels exploits lui valent donc ce sésame ? La Chloroquine est depuis 6 mois devant les buts mais n’arrive pas à marquer, alors qu’il a suffi d’un seul tir au but du Remdesivir pour marquer.

 

3 août 2020 -  Chloroquine : bilan après 6 mois  >>>>>

Six mois que la chloroquine essaye de convaincre, et un débat parfois violent, plus de 100 publications, pour quel résultat ? Il est peut-être temps d’en faire une synthèse.

Il faut d’abord distinguer deux types d’études et de publications. En effet, il y a deux phases dans la maladie, deux maladies totalement différentes. La première, c’est l’infestation, la multiplication, la diffusion du virus, et la mise en place des défenses naturelles face à ce virus. Quand tout va bien, sur un porteur jeune et sain, le problème se règle tout seul dans 98% (dit-on, cela peut être discuté) des cas, comme pour la grippe saisonnière. A côté il y a une deuxième maladie, mortelle dans 30 à 50% des cas, les causes de la mort n’étant pas virales, même si sa responsabilité est engagée au départ, mais inflammatoire, vasculaire, respiratoire et cardiaque, et est grave surtout chez les personnes âgées et avec comorbidités.

 

6 août 2020 -    Saint Random    >>>>>

Saint Random, priez pour ceux que vous avez laissé tomber. Mais qui est donc ce Saint, avec nombre de fidèles qui ne jurent que par lui pour sauver l’humanité, qui vont non à l’église mais à l’hôpital ou avenue de Ségur, non pour bruler un cierge, mais pour déposer religieusement dans une poubelle une boîte de Plaquénil pour exorciser un vaudou marseillais.

Ce Saint a même sa fête dans le calendrier, comme tous les Saints, c’est le 20 mai pour ceux qui l’ignorent. Non, non, je ne dis pas de bêtises, voyez par vous-même, (en 2020 au Canada, en 2019 en France…).

Depuis 15 ans, cette date a été fixée par l’ECRIN (European Clinical Research Infrastructure) en hommage au premier adepte de Saint Random, du nom de James Lind, médecin de la marine royale britannique, qui le 20 mai 1747 à bord du HMS Salisbury (50 canons), a fait le premier essai randomisé en comparant divers traitements sur un groupe d’hommes d’équipage atteints de scorbut.

 

11 août 2020 -  Reprise de l'épidémie ou pas ?  >>>>>

10 800 nouveaux cas en une semaine selon la Direction Générale de la Santé. Est-on dans une nouvelle phase justifiant un reconfinement, car les chiffres sont très supérieurs à ceux de début mars, ayant conduit au confinement ? A titre de comparaison et pour mémoire, lorsque le confinement a été décidé, nous en étions à 6 000 cas au total, avec 5 400 nouveaux cas entre le 9 et 16 mars. Actuellement, c’est deux fois plus en une semaine !

Est-ce inquiétant ? Que veulent dire ces chiffres ? Comment les interpréter ? Certes on teste plus, mais est-ce suffisant pour expliquer cela ? 1,7-1,8% des tests effectués reviennent positifs, ce taux serait en augmentation (dépasse 2% sur Paris-IDF). Pourquoi également, accompagnant ces chiffres très supérieurs à ceux de mars, nous avons 20 fois moins de décès par cas positifs ? Pour avoir les réponses, il faut savoir qui sont ces nouveaux malades. Pour cela il faut aller voir comment cela se passe dans ces » brigades Covid », qui traquent les nouveaux cas, dépistent et testent les contacts. Je me suis donc rapproché d’une équipe personnel CPAM.

 

17 août 2020 -  Les vacances du Covid-19  >>>>>

Si les Français sont en vacances, le moins que l’on puisse dire est que le Covid19 profite également pleinement de ces vacances pour s’éclater.

6 400 cas les 15 et 16 août (et encore c’est un WE, avec moins de transmissions de données), contre 6 600 cas entre le premier janvier et le 16 mars, ayant conduit au confinement, soit autant en 2 jours qu’en plus de 2 mois. Serait-on dans la même situation, en pire ?

Paradoxalement, la décrue des cas graves, hospitalisations et décès, continue inexorablement et n’est aucunement affectée par l’explosion des cas dépistés positifs. Des explications ? Il y en a beaucoup.

 

23 août 2020 -  Le vaccin Covid-19, pas prévu pour les plus de 65 ans ?  >>>>>

Nos autorités misent sur le vaccin pour vaincre le Covid-19, mais une fois de plus je n’arrive pas à suivre leur raisonnement. Ainsi, ils semblent penser que ce vaccin ne concerne pas les plus de 65 ans.

Santé Publique France, le CNRS, l’Inserm, Améli (la SS) et BVA sont cosignataires d’un « grand sondage scientifique confidentiel » sur le vaccin, lancé sur le site Ameli le 3 juillet.

 

2 octobre 2020 -  HONTE !!  PARIS-MARSEILLE 1-0 : erreurs d'arbitrage  >>>>>

A propos des mesures de restriction dues au Covid, Marseille crie au scandale et à l’inégalité de traitement avec Paris. Qu’en est-il réellement ? Encore une fois, comme pour le Lancetgate, notre Ministre est parti au quart de tour, sans réfléchir, sans regarder les faits, visant particulièrement Marseille, et on peut se demander pour quelle raison si elle n’est pas justifiée épidémiologiquement.

 

10 octobre 2020 -  HONTE !!    Traitement du Covid-19 : interdit de savoir    >>>>>

Vous n’avez pas le droit de savoir ce qui est utilisé en France pour traiter le Covid, les médecins non plus n’ont pas à savoir ce que leurs confrères donnent, avec ou sans succès. Nous ne devons pas savoir non plus pourquoi les 15 à 20 000 contaminés par jour vont si peu à l’hôpital, comparé à mars, en raison d’un traitement ou non.

« C’est une vraie manipulation de l’information,

manifestement sur ordre politique ».

15 octobre 2020 -  Covid : questions sur le couvre-feu  >>>>>

La décision de couvre-feu pour stopper l’épidémie me laisse perplexe. Si je peux comprendre le raisonnement qui conduit à prendre la décision de confiner tout le monde 24H/24, j’ai du mal à comprendre celui qui ne concerne pas 95% des origines de clusters, et qui conduit à confiner uniquement à des heures ou 95% de la population est naturellement confinée à domicile.

 

31 octobre 2020 -  HONTE !!    Le Président et les chiffres    >>>>>

La démonstration de notre Président jeudi a été claire, expliquant bien les raisons conduisant à ses décisions de mi-confinement, mi couvre-feu. Je suis toutefois choqué par ses chiffres : quand on est sûr de soi, point besoin de manipuler les chiffres pour convaincre, sinon c’est un aveu de faiblesse.

Cela a très mal commencé : « Hier, 527 de nos compatriotes sont décédés du COVID-19 ». Notre Président avait pourtant les chiffres des dernières 24 heures, de 14h à 14h : 244 décès. Le jour précédant ? 288. La presse annonçait pour l’avant-veille 523 décès, car aux 288 étaient ajoutés les décès en Ehpad, cumul de 4 ou 5 jours. Le Président ne pouvait ignorer cela, c’est donc volontairement qu’il a doublé ce chiffre. 

  Il est vivement conseillé de lire aussi les commentaires...  

dont celui-ci : En dramatisant la situation aujourd’hui il pourra se poser en sauveur de la nation lors de la prochaine campagne électorale : « C’est grâce à mes décisions que la France n’a pas eu 400 000 morts ! ». La manipulation est grossière, mais avec l’appui massif des media et le manque d’information et d’esprit critique de la population elle a toutes les chances de fonctionner.

 

3 novembre 2020 -    L'autre virus     Merci Dr Gérard Maudrux pour ce grand moment de littérature qui fait tant de bien au moral !    >>>>>

 

 

7 novembre 2020 -  Chiffres Covid : positivons  >>>>>

Depuis plusieurs jours, on nous donne une vision apocalyptique d’une épidémie hors de contrôle. Nous sommes passé d’un rythme de 40 000 nouveaux cas à 60 et même 80 000. Normal, puisqu’avec les nouveaux tests, on teste 2 fois plus qu’il y a 8-10 jours. C’est donc plutôt stable, voire en amélioration si on regarde les taux de positivité, d’incidence et le R0 qui sont tous sur une tendance baissière.

 

13 novembre 2020 -  « Hold-up » sur le traitement du Covid.  >>>>>

Un « grand » film commence à circuler sur la gestion du Covid. J’en ai vu quelques extraits, je ne regarderai pas le film. S’il y a certainement quelques vérités, il y a trop, beaucoup trop de choses effarantes. Ce film ne fait pas avancer le débat, il le fait reculer.

Si on peut faire certaines critiques sur cette gestion, le faire de cette manière jette le discrédit sur toutes les critiques, quelles qu’elles soient. Pour ma part, mon combat prioritaire est celui du traitement, pour mettre fin à cette épidémie. Il faut que les médecins puissent traiter librement, avec la pharmacopée dont on dispose à ce jour, pas avec des promesses, car chaque journée perdue apporte son lot de décès. Il faut que le traitement revienne entre les mains des médecins, pas des fonctionnaires, des politiques ou de soi-disant experts qui ont failli depuis le début.

Je pense qu'après avoir lu les commentaires, l'ami Maudrux s'est décidé à le regarder !

 

22 novembre 2020 -  HONTE !!  Covid-19 : derniers chiffres  >>>>>

Il y a 1 mois, je vous signalais les manipulations de chiffres du discours du Président, afin de justifier le confinement à venir. Il y a 15 jours, après avoir signalé la chose en réponse à un commentaire 3 jours plus tôt, chiffres et courbes à l’appui, je vous annonçais la fin probable de la seconde vague, qui a démarré juste avant le confinement, devenu inutile. On aurait pu l’éviter en attendant 3 jours de plus pour vérifier la tendance qui s’est accentuée dans le bon sens. On avait déjà avant confinement l’amorce de descente de la courbe en cloche, concordante dans tous les indicateurs : taux de positivité, taux d’incidence, R effectif, solde (entrées moins sorties) hospitalisations, solde entrées en réanimation. Le gouvernement dira que c’est grâce au confinement, ce n’est pas vrai, cela a commencé bien avant qu’il ne puisse faire sentir ses effets.

Plusieurs chiffres toutefois m’interpellent.

 

26 novembre 2020 -    Vaccin Covid : entre réalité et fiction    >>>>>

La lutte pour sortir un vaccin contre le Covid fait rage et risque de nous attirer quelques ennuis sévères, sans pour autant mettre fin à la pandémie, contrairement à ce qu’on nous explique. J’évoquerai surtout les deux premiers vaccins à ARN, en raison de la réaction possible de nos cellules à cet ARN, et de retranscriptions tout aussi possibles dans notre ADN et nos chromosomes. Ce qui hier était science-fiction est en passe de devenir réalité.

 

28 novembre 2020 -  Covid : les réas bientôt vides grâce au ruxolitinib ?  >>>>>

Dès mars, faute de traitement, j’avais dit qu’il fallait rapidement vérifier toutes les informations qui sortaient concernant les essais ici et là de médicaments existants. Raoult a essayé HCQ, il a été traîné dans la boue par les autorités et des confrères au lieu d’essayer de reproduire (en ambulatoire) ses constatations. Nombre de médecins de ville, après avoir constaté qu’ils avaient depuis 2 mois traité des Covids sans le savoir avec de l’AZI, avec succès, quand ils ont voulu le faire savoir, l’Ordre les a fait taire.

 

2 décembre 2020 -  HONTE !!    Traitement du Covid-19 : cessez cette hypocrisie mortelle.    >>>>>

« Il est plus facile de tromper les gens que de les convaincre qu’ils ont été dupés ». Mark Twain

Il existe des traitements simples pour le Covid, on le sait au plus haut niveau de l’État (je sais de quoi je parle), mais on continue comme s’il n’y avait rien. Être responsable, c’est savoir reconnaître quand on a fait fausse route, et ne pas choisir entre amour (propre) et mort (d’autrui).

La seconde vague est en train de se terminer, en attendant la troisième. Ce n’est pas sans raison qu’elle a été moins sévère, et cette raison est très simple : les médecins traitent de plus en plus, notamment avec les macrolides. Près de 100 000 patients ont été traités en septembre, et ce n’est pas moi qui le dit, mais Ameli, notre chère Assurance Maladie.

 

6 décembre 2020 -  Le traitement du Covid existe (1) : Azithromycine  Le Quotidien du médecin  >>>>>

Le traitement du Covid existe, mais on refuse toujours de le voir. Voici pourquoi et/ou comment :

    1. Les macrolides
    2. L’ivermectine
    3. L’hydroxychloroquine
    4. La trithérapie
    5. Les vaccins

Selon la dernière directive de l’HAS de novembre, page 2 : « chez un patient symptomatique, il n’y a pas d’indication à une antibiothérapie en dehors d’une infection bactérienne diagnostiquée ». Ce n’est pas avec cela qu’ils auront un prix Nobel !

Petite histoire : dans les années 75-80, interne en chirurgie, mes nuits de garde étaient la plupart du temps consacrées à réparer ou enlever des estomacs percés dans des ventres pleins d’acides et de matières à moitié digérées, parfois au milieu d’hémorragies digestives cataclysmiques, par en haut, par en bas (et comme disait Chirac, il y a aussi les odeurs). La raison ? Ulcère d’estomac perforé, pathologie très, très fréquente, à cette époque, mortelle sans chirurgie.

Et puis il y a eu deux inconnus, Barry Marshall et Robin Warren, médecins australiens qui ont émis l’idée saugrenue que l’ulcère pouvait être dû à une bactérie propre à l’estomac : Helicobacter pylori, alors que depuis des années il était établi que ces ulcères étaient provoqués par l’acidité et le stress. Ils furent bien entendu moqués par le corps médical, ils étaient considérés comme « folkloriques » par leurs pairs (cela me rappelle quelqu’un), avec un laboratoire commercialisant des antiulcéreux dénigrant avec la communauté scientifique leurs publications (cela me dit aussi quelque chose).

Maintenant on sait que 80 % des ulcères mais aussi 80% des cancers de l’estomac ont pour origine cette bactérie.

 

10 décembre 2020 -  Le traitement du Covid existe (2) : Ivermectine, efficace à 100% ?  Le Quotidien du médecin  >>>>>

Grands titres dans les journaux depuis quelques jours : « La gale pourrait-elle vous sauver du Covid-19 ? », suite à «une nouvelle recherche venant de France, avec résultat assez stupéfiant«. Les auteurs d’un article des Annales de Dermatologie présentent cette recherche comme « un exemple de sérendipité » = découverte par hasard heureux, au même titre que la découverte du Roquefort, de la pénicilline ou d’hélicobacter pylori (je ne vous avais pas dit que Marshall avait oublié une casserole sur le feu 6H au lieu de 2h , qui a permis la découverte du germe, ce qui était impossible avant). Les auteurs de l’article et la presse auraient mieux fait de lire la littérature avant de montrer leur ignorance. A commencer par mon blog, qui met en avant ce traitement dans plusieurs billets depuis des mois. Ce n’est pas moi non plus qui l’ai découvert, mais j’ai beaucoup lu suite à des infos du Dr F, qui a plus de 100 traitements heureux à son actif.

Cela fait déjà un moment que nombre de pays l’utilisent officiellement, et que la FDA a validé l’efficacité, déjà in vitro, de l’Ivermectine dans le Covid-19 : « capable d’effectuer une réduction d’environ 5000 fois l’ARN viral à 48 h après l’infection Vero- Cellules hSLAM 2 h par le SRAS-CoV-2 « .

 

16 décembre 2020 -    Le traitement du Covid existe : 3) Hydroxychloroquine    Le quotidien du médecin - Gérard Maudrux  >>>>>

Quelle que soit l’efficacité de l’Hydroxychloroquine, elle nous aura permis de découvrir énormément de choses sur le fonctionnement de la France en matière sanitaire. 

L’ESCROQUERIE DES ÉTUDES ET PUBLICATIONS

Tout d’abord l’Hydroxychloroquine a mis en évidence l’escroquerie intellectuelle des études et publications médicales. Nous faisions confiance aux médecins, à leurs travaux, aux journaux pensant qu’ils ne publiaient pas n’importe quoi. Nous avions tort et tout ceci est totalement remis en question, car les pratiques pour l’Hydroxychloroquine sont les mêmes pour n’importe quelle étude, n’importe quel article, car ce sont les mêmes qui le font, avec les mêmes méthodes.

On ne peut plus, on ne doit plus faire confiance, tout doit être mis à plat.

 

 

19 décembre 2020 -  Campagne de tests massifs  Le Quotidien du médecin  >>>>>

Face aux examens inutiles, j’ai toujours essayé de diffuser une doctrine : « Avant de prescrire un examen, pose toi deux questions. La première, est-ce que le résultat va changer ton diagnostic ? La seconde, est-ce que le résultat va changer ton traitement ? Si la réponse aux deux questions est non, alors ne le fais pas, c’est inutile.

J’ai l’impression que la vaste campagne de tests engagée à grands renforts publicitaires entre dans ce cadre, et n’est qu’une vaste opération de communication, donner l’impression qu’on s’occupe du problème alors que ce n’est que du vent.

DANS QUEL BUT ?

 

21 décembre 2020 -  Le traitement du Covid-19 existe : 4) Autres traitements  Le Quotidien du médecin  >>>>>

Parmi les commentaires, celui-ci :

Grâce à votre action d’information et de vulgarisation, Docteur Maudrux, la liste des traitements possibles de la covid19 s’allonge et, je l’espère, se diffuse dans l’espace public. Il devient de plus en plus difficile, voire même ridicule, de s’accrocher à la doctrine officielle, selon laquelle il n’existe aucun traitement.
Il faudrait maintenant qu’un groupe de chercheurs et de praticiens indépendants lance une revue systématique sur le sujet du traitement, ce qui serait parfaitement justifié par l’expérience et les données accumulées depuis dix mois.
Il serait curieux de voir si ceux qui tentent de contrôler et de museler le monde médical ont le culot ou l’inconscience de s’y opposer.

 

 

22 décembre 2020 -  HONTE !!    Projet de loi liberticide    Le quotidien du médecin  >>>>>

Un projet de loi liberticide vient d’être déposé par le premier ministre, dans le cadre d’une procédure accélérée et en pleine fêtes de Noël. Depuis des décennies, les pires textes pour les citoyens sortent toujours en période de vacances, été et Noël. Celui-ci ne fait pas exception, ayant pour but d’échapper au contrôle du parlement en cas de crise sanitaire, donnant tous pouvoirs au ministre de la santé et au premier ministre, pouvoirs très étendus, administratifs, de police et de choix des traitements.

Ce texte fait d’abord une distinction entre « État de crise sanitaire », et « État d’urgence sanitaire », pouvant « être déclarés sur tout ou partie du territoire ». Qu’est-ce qui et qui définit cette notion ? Le ministre de la santé, qui va être juge et partie.

 

 

24 décembre 2020 -  Deuxième vague : plus de 120 000 patients traités avec succès  Le Quotidien du médecin  >>>>>

Plus de 120 000 patients ont été traités en phase précoce lors de la seconde vague, et Macron, Véran, Castex et Salomon ne voient toujours rien, refusent de se pencher sur le traitement précoce du Covid. Ces patients traités n’existent pas, rappelez-vous Castex devant les députés : « je ne sais pas de quoi vous parlez ». Seuls les patients passant par la case hôpital les intéressent.

120 000 patients, ce n’est pas moi qui le dit, mais la Sécurité Sociale, publication téléchargeable ici. Si vous faites le décompte du surplus de consommation d’Azithromycine dans le tableau ci-dessous, vous constaterez que près de 120 000 patients en ont reçu sur les 3 derniers mois, sans compter les autres antibiotiques, Hydroxychloroquine, Ivermectine et autres thérapeutiques possibles.

Comme d'habitude, ne pas oublier de consulter les commentaires !

 

 

25 décembre 2020 -  Covid : ceux qui traitent et ceux qui ne traitent pas  Le Quotidien du médecin  >>>>>

Suite à mon dernier billet sur l’Ivermectine et aux articles de France Soir, la riposte n’a pas tardé,

via 20 Minutes et FranceInfo. France Soir s’est chargé de démonter la manipulation de 20 Minutes, je me chargerai donc de FranceInfo, qui permet d’orienter vers une réflexion plus globale du bilan de la gestion de la crise actuelle.

Pour ce qui est de FranceInfo, comme on dit « plus c’est gros, mieux ça passe ». Ils parlent de « dizaines de publications négatives, pour une étude préliminaire positive », sans citer aucune source, alors que j’arrive à l’inverse, en citant toutes les sources afin que les lecteurs puissent juger par eux-mêmes. Vient ensuite un amalgame avec Surgisphère et le scandale du Lancet, alors qu’il s’agissait de l’Hydroxychloroquine, dans le but jeter un doute sur l’étude positive. Plus loin on affirme que « certains s’intoxiqueraient avec un surdosage », sans citer une seule source, alors que personnellement je citais une étude avec un essai à 10 fois la dose, sans effets secondaires ! Quand on veut noyer son chien, on l’accuse d’avoir la rage, ce vieux dicton a pleinement sa place ici. Dans quel but ? Mystère.