Le site photo de Jean-Jacques MILAN

Annales  -  2020 - semaine 37 - du 7 au 13 septembre

---ooo000ooo---

 

 

2020

>>>>> décembre 2019

janvier :  01  -  02  -  03  -  04  -  05

février :  05  -  06  -  07  -  08  -  09

mars :  09  -  10  -  11  -  12  -  13  -  14

avril :  14  -  15  -  1617  -  18

mai : 18  -  19  -  20  -  21  -  22

juin :  23  -  24  -  25  -  26  -  27

juillet :  27  -  28  -  29  -  30  -  31
août :  31  -  32  -  33  -  34  -  35  -  36

septembre :  36  -  37  -  38  -  39  -  40              

octobre :  40  -  41  -  42  -  43  -  44

novembre :  44  -  45  -  46  -  47  -  48  -  49    

décembre :  49  -  50  -  51  -  52  -  53

 

 

 

 

13 septembre 2020
 

 

La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre  >>>>>

 

 

Comment l’industrie agroalimentaire a intoxiqué mon enfance #3 : les légumes de la cantine  Frustration magazine  >>>>>

« Mais pourquoi les gens ne mangent-ils pas des légumes enfin ! Faut pas s’étonner de prendre du poids ensuite ! ». Ce genre de propos, nous l’avons tous déjà entendu. Il provient de gens qui, comme moi, ont désormais un rapport enchanté aux légumes, parce qu’ils savent cuisiner, qu’on cuisine pour eux (bonjour les riches), ou qu’ils ont fait leur reconversion en bio. Et ils ne comprennent pas du tout pourquoi tout le monde ne salive pas comme eux devant une betterave, une courgette ou, pour les plus radicaux d’entre eux, un chou de Bruxelles.

 

 

12 septembre 2020
 

 

« Big Pharma », ou la corruption ordinaire (article de 2003 !)  >>>>>

Article fouillé sur la dangerosité du cartel du crime organisé qu’est Big Pharma, publié en 2003 dans Le Monde diplomatique.

Tout y est, les faits sont si graves que l’on se demande s’il serait possible de publier un tel article aujourd’hui sans être traité de          « complotisme » ! Ceci démontre aussi qu’il est impardonnable pour les médecins et professeurs de 2020 d’ignorer cette réalité, tant elle met en danger la santé de leurs patients.

 

écologie

climat

réchauffement climatique

incendie

feu de forêt

Californie

CO2

forêt

Françoise Vimeux

sécheresse

Australie

Amazonie

 

Incendies en Californie : pourquoi feux de forêt et réchauffement climatique forment un cercle vicieux

Il y a comme un air d'apocalypse qui flotte sur la côte ouest des États-Unis. Le ciel se teinte d'orange, les cendres volent, les arbres brûlent... Attisés par la sécheresse et les vents violents, plus d'une vingtaine d'incendies font rage. Ils ont déjà consumé plus de 10 000 km2, soit plus que la superficie de l'île de Chypre. En Californie, jamais des incendies d'une telle ampleur ne s'étaient produit depuis 1987, date à laquelle les données ont commencé à être répertoriées. Plus au nord, neuf feux ont suffi en seulement vingt-quatre heures à détruire le double de la superficie brûlée en 2019 dans l’État de Washington.

Des incendies d'une ampleur sans précédent dévastent la côte ouest des États-Unis.

Une brume orange plane au-dessus de la tête des habitants de San Francisco. Cette couleur apocalyptique est due aux incendies d'une ampleur inédite qui dévastent l'ouest des États-Unis, de l’État de Washington au nord, frontalier du Canada, jusqu'à San Diego, à la frontière mexicaine. Quelles sont les conséquences des incendies sur le réchauffement climatique ? Et du réchauffement climatique sur les incendies ? Quelles interactions entre les deux phénomènes? Éléments de réponse.

https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/incendies-en-californie/incendies-en-californie-pourquoi-feux-de-foret-et-rechauffement-climatique-forment-un-cercle-vicieux

 

 

11 septembre 2020
 

 

Les forces de l'ordre utiliseront une nouvelle grenade de désencerclement "moins dangereuse" dans les manifestations,
annonce Gérald Darmanin  >>>>>

 

 

« Big Pharma, labos tout-puissants », le documentaire complotiste d’Arté !  >>>>>

Big Pharma est si puissant qu’il fait ce qu’il veut : triche, ment, vole, pille, corrompt, tue, manipule… sans aucune conséquence judiciaire. Cette crise du covid-19 le montre quotidiennement, tout le monde peut le constater.

 

 

10 septembre 2020
 

 

Comment l'industrie agroalimentaire a intoxiqué mon enfance #2 : les jus de fruits  Frustration magazine  >>>>>

En 1998, alors que l’équipe de France remporte la Coupe du monde, un autre champion français, pas dans le foot mais dans l’agroalimentaire, lance un nouveau produit : le Danao. A grand renfort de publicité, le groupe Danone lance une marque de boisson complètement délirante, composée à la fois de lait et de jus de fruit. Combo gagnant de ce qu’il y a de meilleur sur terre. C’est du moins ce que laisse entendre la publicité qui met en scène le mélange harmonieux des deux liquides au sein d’une vague lactée. En France, on n’a pas de pétrole mais on a des tas de producteurs de lait payés une misère, et il faut bien écouler ce stock.

 

 

9 septembre 2020
 

 

Les magouilles d'une multinationale [Procter & Gamble] pour arnaquer l’État et ses salariés  (vidéo 23 min 27)  >>>>>

 

 

 

Lubrizol, Beyrouth... Face aux dangers industriels, vive l’autodéfense populaire  Reporterre  >>>>>

Après Lubrizol, après Beyrouth, « il est urgent de constituer un savoir populaire des dangers que le capitalisme nous fait subir », écrivent les auteurs de cette tribune. Ils ont donc créé Notre maison brûle, une plateforme pour une autodéfense populaire, et appellent à des rassemblements le 26 septembre, un an après la catastrophe de Rouen.

 

 

8 septembre 2020
 

 

Menaces de viol et de mort : la jeune Mila encore harcelée pendant ses vacances  >>>>>

 

 

Distribuer de la mal-bouffe aux pauvres tout en défiscalisant : les dérives de l’aide alimentaire  Basta magazine  >>>>>

L’aide alimentaire, dont dépendent des millions de personnes en France, repose sur un vaste système de défiscalisation encourageant la surproduction. Pire, certaines grandes surfaces se débarrassent de denrées inutilisables auprès d’associations caritatives, tout en bénéficiant de réductions d’impôts.

 

 

Comment l’industrie agroalimentaire a intoxiqué mon enfance #1 : les “céréales”  Frustration magazine  >>>>>

L’industrie agroalimentaire n’est pas dirigée par des enfants de chœur, on le sait désormais tous. D’abord parce que leur business est très polluant – les 10 plus grands groupes agro-alimentaires émettent à eux seuls plus de gaz à effet de serre (ce truc qui grille notre planète à petit feu) que la Norvège, la Suède, le Danemark et la Finlande réunis, selon un rapport de l’ONG Oxfam International. Ensuite, parce qu’ils maltraitent les animaux, que cela soit à travers l’élevage ou l’atteinte que leur agriculture productiviste provoque chez les animaux sauvages. Enfin, parce que leurs produits maltraitent nos corps en modifiant nos habitudes alimentaires. L’obésité est devenue un problème mondial, non pas parce que les millions de gens qui en sont victimes « ne se bougent pas assez », mais parce que le sucre est devenu omniprésent dans les produits sans saveur qu’une dizaine de groupes multinationaux nous vendent à moindre coût, tout en s’assurant de confortables marges.

 

 

7 septembre 2020

 

 

 

 

Sur les marchés financiers, le Covid-19 s'est transformé en fièvre des bonnes affaires  >>>>>

Alors que de nombreux secteurs économiques se sont effondrés ces derniers mois, la crise liée au coronavirus a aiguisé les appétits de ceux qui spéculent en Bourse. Et certains d'entre eux ont décroché le jackpot en misant sur des sociétés de biotechnologie ou du numérique.

 

 

 

Didier Raoult : " Les molécules anciennes ne sont pas rentables : les labos n'en veulent pas !"  (vidéo 38 min 43)  >>>>>

Le professeur Raoult, invité exceptionnel d'André Bercoff. En exclusivité, il réagit à la plainte de la Spilf le visant.

Où en est-on de la fameuse “deuxième vague” ? Y aura-t-il un vaccin à temps ? Sera-t-il caduc ? Pourquoi n’a t’on pas pris le risque du traitement Raoult ?

 

écologie

biodiversité

guêpe

 

Pourquoi les guêpes sont insupportables à la fin de l'été

Un article qui balaie pas mal d'idées préconçues sur ces insectes très utiles !

Les saucisses cuisent et la bière est fraîche – enfin prêts pour le parfait barbecue de fin d’été. Dîner en plein air, verre en terrasse, glaces – nous saisissons les derniers instants de la belle saison, des moments précieux avec les proches avant un hiver incertain de reconfinements locaux ou réunions Zoom.

Puis, une visiteuse imprévue arrive. Vêtue d’une robe voyante, la taille fine, l’indésirable déborde de confiance. Elle est arrogante, s’octroie le droit de boire à tous les verres et on peut s’effrayer de trouver un dard aiguisé dans son derrière rayé.

La fin de l’été est la saison des guêpes – ces insectes attisent les rancœurs et les cris dans les jardins et aux terrasses de café. C’est le cas chaque année, mais c’est particulièrement insupportable alors que nous comptons les quelques jours qu’il nous reste pour profiter du beau temps en respectant les consignes de distanciation.

 

Coucou !  (Vespula germanica)

Gradignan, Gironde, 8 avril 2006

https://theconversation.com/pourquoi-les-guepes-sont-insupportables-a-la-fin-de-lete-145589

 

 

 

2020

>>>>> décembre 2019

janvier :  01  -  02  -  03  -  04  -  05

février :  05  -  06  -  07  -  08  -  09

mars :  09  -  10  -  11  -  12  -  13  -  14

avril :  14  -  15  -  1617  -  18

mai : 18  -  19  -  20  -  21  -  22

juin :  23  -  24  -  25  -  26  -  27

juillet :  27  -  28  -  29  -  30  -  31
août :  31  -  32  -  33  -  34  -  35  -  36

septembre :  36  -  37  -  38  -  39  -  40              

octobre :  40  -  41  -  42  -  43  -  44

novembre :  44  -  45  -  46  -  47  -  48  -  49    

décembre :  49  -  50  -  51  -  52  -  53